sak ifé nout jordu ék nout demin

Thierry Robert présente ses amendements au projet de loi relatif à la vie chère


Dans la presse
Lundi 8 Octobre 2012

"Le gouvernement présentera du 9 au 12 octobre le projet de loi relatif à la régulation économique en Outre-Mer, ou autrement appelé « Loi contre la vie chère".


Thierry Robert présente ses amendements au projet de loi relatif à la vie chère
"Député de La Réunion et élu de la République, j’ai fait de cette thématique mon cheval de bataille. Comme je l’avais déjà souligné dans une lettre au Président de la République le 10 septembre dernier, la vie chère et la question du monopole sur les produits pétroliers ont déjà été les détonateurs qui ont fait s’embraser notre territoire. Et encore aujourd’hui, les Réunionnais n’arrivent plus à joindre les deux bouts au quotidien !

Dans le cadre de l’examen cette semaine du projet de loi contre la vie chère, j’ai souhaité donc formuler 7 propositions sous forme d’amendements à l’Assemblée nationale :

Mon premier amendement permettra à l’Autorité de la Concurrence, dès que la loi sera votée, d’agir concrètement pour que les marges pratiquées en Outre-Mer ne soient plus supérieures à celles pratiquées dans la France hexagonale.
Un deuxième amendement permettra à l’Autorité de la Concurrence, par décret du Conseil d’Etat de réglementer le prix des billets d’avions sur  les trajets entre la France d’Outre-Mer et la France hexagonale.
Le troisième amendement autorisera aussi l’Autorité de la Concurrence à encadrer les tarifs des établissements bancaires anormalement élevés dans la France d’Outre-Mer.
Le quatrième amendement permettra au Gouvernement d’agir de manière décisive pour réguler les prix des produits de première nécessité en Outre-Mer.
Mon cinquième amendement favorisera l’abaissement des coûts et l’amélioration de la qualité des télécommunications en Outre-Mer, cela dans l’intérêt des consommateurs.

Je tiens à souligner que deux de mes propositions supplémentaires ont été retenues par la commission des affaires économiques de l’Assemblée, qui examine ce projet de loi. À savoir :
La remise d’un rapport semestriel par le Gouvernement au Parlement sur l’évolution des tarifs bancaires et leurs écarts constatés entre la France d’Outre-Mer et la France hexagonale.
La remise d’un rapport semestriel par le Gouvernement au Parlement sur les prix des billets et leurs écarts constatés entre la France d’Outre-Mer et la France hexagonale.

L’ensemble des propositions que j’ai déposé contribuera - j’en suis certain – à rendre la future loi plus efficace. Mais nous aurions gagné du temps si le Gouvernement avait appliqué l’article 1 de la Loi Jégo votée en 2009, qui permettait de réglementer les prix de produits de première nécessité, issus de Monopoles, en Outre-Mer.
 
Néanmoins, ce projet de loi contre la vie chère est un bon début, et va dans le sens des engagements du Gouvernement. Il doit permettre à nos compatriotes de la France d’Outre-Mer de retrouver la confiance envers leurs hommes politiques.

Mais ce projet de loi ne doit pas être qu’une simple profession de foi. Il devra être appliqué tout de suite ! Et nous devrons travailler sur les autres problématiques qui frappent La Réunion et les territoires de la France d’Outre-Mer pour redonner du pouvoir d’achat à nos compatriotes".

Assemblée nationale



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?