sak ifé nout jordu ék nout demin

Thierry Robert est pour réduire le taux de sucre dans les produits manufacturés


Dans la presse
Mardi 18 Décembre 2012


Thierry Robert est pour réduire le taux de sucre dans les produits manufacturés
Thierry Robert soutient pleinement la proposition de loi de Madame Hélène Vainqueur-Christophe visant à prohiber la différence de taux de sucre entre la composition des produits manufacturés et vendus dans les régions d’outre-mer et celle des mêmes produits vendus dans l’Hexagone.

Pour rappel, candidat aux dernières élections législatives, il  affichait, dans sa profession de foi, la volonté   de contraindre, à travers un texte de Loi,  les industriels à réduire le taux de sucre des boissons gazeuses et des yaourts produits localement, dans le but de « casser » la tendance à la hausse du nombre de diabétiques (10%) et de personnes souffrant d’obésité (15%) à La Réunion.  
Cette proposition de Loi  répond donc à un objectif de santé publique. En effet, il sera interdit, aux industriels, de distribuer en outre-mer tout produit alimentaire, ayant une concentration en sucre supérieure à celle du même produit de la même marque vendu dans l’Hexagone. Par ailleurs, un arrêté ministériel déterminera, après avis du haut conseil de la santé publique, le taux de sucre maximal entrant dans la composition de ce type de produit.

En modifiant un tant soit peu nos habitudes de consommation, nous serons capables de préserver nos "marmailles" des dangers liés à une alimentation trop sucrée.

Toutefois, afin de préserver notre tissu économique déjà fragile et de permettre aux industriels de s’adapter à la future règlementation, Thierry Robert souhaite une concertation avec les acteurs socioprofessionnels concernés, lors du processus législatif.

Il s’agit, en effet,  d’apporter les meilleures solutions à un sujet de société important en outre-mer. Il appartient à la Nation de démontrer que le développement économique et la préservation de l’emploi dans une filière peuvent intégrer une problématique de santé publique.

Communication St-Leu



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par jason bourne le 18/12/2012 09:45
il a entièrement raison

de plus moins de sucre veut dire moins de canne plantées et plus de cultures nourrissières non importées

2.Posté par Gramoune Roger le 18/12/2012 09:51
Mi regard out photo, ou l'a raison Thierry y pé fé baisse le ventre !!!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?