sak ifé nout jordu ék nout demin

Tampon : Paulet Payet se réjouit du soutien de Didier Robert à Nathalie Bassire


Édito
Mardi 3 Septembre 2013

C'est cette semaine que le maire du Tampon présentera à la presse, son projet pour la ville, et ce dans la continuité de son mandat. Discret sur la scène politique et médiatique, le conseiller régional de La Réunion en confiance, observe ses futurs concurrents avec amusement et sérénité. En aparté, il est satisfait que Didier Robert soit deuxième sur la liste de Nathalie Bassire. Il regarde aussi d'un œil particulier l'ascension de Jean-Jacques Vlody au sein du PS du Sud.


Tampon : Paulet Payet se réjouit du soutien de Didier Robert à Nathalie Bassire
Paulet Payet a demandé à la Commission compétente UMP, l'investiture du parti pour les Municipales 2014 ? Qu'il l'obtienne ou pas, ça ne changera en rien sa décision. A moins d'un changement, samedi, il présentera à la presse, son projet du futur Tampon. Plus tortue que lièvre, l'engagement et la détermination chevillés au corps, Paulet Payet avance à son rythme, "loin des querelles de la Droite. L'union, il veut le faire avec les Tamponnais". L'intéressé n'a même pas répondu aux critiques de son prédécesseur, Didier Robert. C'était le 14 juillet.

Paradoxe. En aparté, il se félicite même du soutien déclaré du président d'Objectif Réunion à Nathalie Bassire. Explications. "Nombreux sont ceux qui ont la certitude que la deuxième position du patron de la Région sur la future liste de Nathalie Bassire, sera un atout. Nous, on sait déjà ce qu'il en est. Nous sommes sur le terrain. Nous connaissons le sentiment d'une grande partie de la population, vis-à-vis de Didier Robert". Info ou intox ?

Qu'importe la vérité pour le camp Paulet Payet, la suspicion est là. "Il y a bien longtemps que l'image de Didier Robert est écorné au Tampon. L'équipe de Nathalie Bassire va devoir redoubler d'effort pour redorer son blason. Si c'est possible, bien sûr. C'est du pain béni pour les autres concurrents des Municipales 2014". Y compris pour le socialiste Jean-Jacques Vlody ? C'est vrai, le maire du Tampon s'intéresse de près à l'ascension du député PS de la troisième circonscription… au sein de son parti.

"L'élection de Vlody à l'Assemblée nationale a changé la configuration du PS, et le rapport de force entre les deux chefs de file PS du Sud, Lebreton/Voldy. La dimension qu'il a prise depuis les Législatives 2012, est probante. C'est vrai, mais quels seront ces arguments pour défendre la politique de casse sociale du gouvernement socialiste qu'il soutient. Comment va-t-il justifier les hausses d'impôts et des charges sociales ? Les augmentations successives du chômage ? Et à La Réunion, la casse du PS ?"




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Jako le 03/09/2013 06:59
Paulet qui a été maire par remplacement, trouve que le poste est à sa dimension, aussi il va postuler pour être titulaire du poste ! Si son barème est suffisant et qu'il n'y a pas de mesure de carte politique… peut-être sera-t-il sur les bancs de l'opposition…

2.Posté par andrée le 03/09/2013 08:00
p; payet n'a aucune base électorale : 13% aux législatives . les tamponnais n'en veulent pas!

3.Posté par tampon en l air le 03/09/2013 09:34 (depuis mobile)
Andree, se maire la fera mieux que DR au municipal! Je jubile deja d avance


4.Posté par critere acide le 03/09/2013 12:45
il est Maire, ça vous dérange tant que ça?

Jako, révisez vos classiques: nul n'est "maire par remplacement": il a été élu par le conseil municipal. Si vous avez un tant soi peu de mémoire, rappelez vous le déchainement contre Paulet Payet en 2012, avec la meute des "28" qui aboyaient sur ordre. Et ils sont ou? Et ils sont ou maintenant les 28?
Rappelez-vous le déficit laissé par l'ancien maire et le déchaineent médiatique... On en parle encore? Alors oui, à travers ces différentes épreuves, Paulet Payet a montré qu'il avait l'étoffe, contrairement à son prédécesseur qui fut maire par intérim, député par intermittence , qui s'est comporté en enfant gâté, commençant un mandat, ne le finissant pas, pour en briguer un autre...
Andrée (?) qui vous donne le droit de parler au nom "des Tamponnais"? pour dire que "les Tamponnais" ne veulent ps de Paulet Payet, Si on suit votre raisonnement, "les Tamponnais" ont aussi démontré qu'ils ne veulent pas de TAK, ni de Bassire et encore moins de Robert...

5.Posté par thierry le 03/09/2013 13:37
C'est vrai que dit monsieur Payet c'est du pain béni pour Vlody. Didier y passe pu sur le Tampon. Dis-lui de bien profiter à la Région bientôt son règne la fini

6.Posté par Paul Hoarau le 04/09/2013 11:43
IL faut étre sérieux; moi méme j'étais un supporter de Didier Robert, mais la lecture du rapport de la CRC sur sa gestion du Tampon de 2006 à 2010 m'a ouvert les yeux.
C'esst quand méme Paulet Payet qui a redréssé la commune contre D Robert , contre Bassire et contre le groupes des 28"salopards" !

Paulet Payet est un homme responsable et honnéte qui fait la chasse aux voleurs , aux paresseux et aux gaspillages dans la commune : c'est très bien.

7.Posté par Tamponnais le 05/09/2013 14:54
Monsieur Paul HOARAU a tout dit,il n'y a plus rien à rajouter,si,juste que Mr VLODY ne fait plus parti pour moi du parti socialiste,et au sein du mouvement "progrès" opte pour le parti "cumuliste".Voilà la divergence qu'ils ont le Sud avec le Nord étant donner que Mesdames Monique ORPHEE et Ericka BAREIGTS ont abandonnées leur autres mandats pour se consacrer entièrement à leur mandat législatif,ce qui n'est pas le cas d'un certain député maire du Sud. On est pas dupe

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit