sak ifé nout jordu ék nout demin

Sur la route de la soie


Économie
Mercredi 13 Août 2014

Monsieur Hilaire utilise le travail des vers à soie. Il reconnait que l’on n’a pas besoin de les payer, il faut juste leur donner des feuilles de mûrier pour qu’ils produisent le fil dont son atelier se sert pour réaliser écharpes et lambamena.


"Le Mûrier", une maison connue sur la route d’Antsirabé. 
Une des pièces qui donne sur la route, sert de boutique. 
Les écharpes exposées rivalisent de beauté et de douceur sous les doigts. C’est bien de la soie !
 
Dans la cour une autre grande pièce sert de salle de production. Des métiers à tisser, comme sortis de nulle part trônent fièrement les uns à côté des autres. Laissant les nombreux et précis mouvements des tisseuses fabriquer patiemment les pièces de soie uniques.
 
La tradition est omniprésente dans cet espace qui fait travailler dans un même mouvement, les vers à soie, les hommes et les femmes pour le plus grand bonheur des visiteurs qui repartiront avec un peu de l’âme de ce lieu sous forme d’écharpe ou de lamb.

INFO REUNION



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 30 Novembre 2019 - 14:02 La Réunion gagnera par sa jeunesse