sak ifé nout jordu ék nout demin

Serge Camatchy marque Eric Fruteau et… Jean-Marie Virapoullé à la culotte


Édito
Mardi 18 Décembre 2012

Pas un pas sans… Serge Camatchy. C'est le slogan du longiligne conseiller régional de La Réunion en confiance. Le candidat déclaré aux Municipales 2014 à Saint-André occupe le terrain. Sans avoir le don d'ubiquité, il déploie sa toile sur tout Saint-André. Et du haut de la pyramide inversée, il se jette sur toutes les opportunités. Il n'a pas laissé passer celle d'avant un conseil municipal. Histoire de parler en premier.


Serge Camatchy marque Eric Fruteau et… Jean-Marie Virapoullé à la culotte
Serge Camatchy a appris certains stratégies de communication en trente ans de carrière politique. Parler, s'exprimer et attaquer le premier, c'est une tactique parfois efficace. Le sera-t-elle cette fois-ci ? C'est possible. En déclinant hier en conférence de presse, les différents dossiers qu'il a défendus pour Saint-André tout au long de cette année 2012, en que conseiller régional, l'ex-premier adjoint espère ainsi couper l'herbe sous les pieds du maire Eric Fruteau et de son premier opposant… Jean-Marie Virapoullé.

"Le plan de relance aux communes de 300 millions d'euros de la mandature, a contribué la réalisation de plusieurs projets : l'école Suzie Bomel, la formation, le logement…" Ce soir en conseil municipal, le maire apportera sans doute ses précisions. Va-t-il s'en prendre pour autant à son opposition municipale et à Jean-Marie Virapoullé ? Sans doute. Car, Serge Camatchy a enfoncé le clou. "Tous les logements livrés à ce jour, ont été initiés sous notre mandature. Depuis son arrivée à la mairie, quels projets, Eric Fruteau a validé ?"

Tant pis pour Jean-Marie Virapoullé, également membre de l'ancienne équipe, s'il est présent, c'est lui qui va tout prendre. C'est l'objectif voulu par Serge Camatchy. En politique, même en période de Noël, on ne se fait pas de cadeau. Sur ce point précis, Eric Fruteau et sa majorité municipale répondront à ces propos du conseiller régional : "La mairie organise des fêtes et pour le 20 décembre, c'est un kabar par quartier. 800.000 euros ont été dépensés pour le Dipavali alors qu'il n'y avait personne au Colosse. Les commerçants aussi ont été déçus".

"Il y a un gaspillage d'argent public. Pourquoi ne pas avoir mis cet argent dans les actions du CCAS. Il n'y a pas de vision, pas de concertation et pas de cohérence au sein de cette équipe. Il faut une nouvelle gouvernance". Serge Camatchy n'y pas avec le dos de la cuillère. Et sur le Dipavali, c'est tout de même de la mauvaise foi caractérisée, tant sur le montant engagé que sur la participation populaire. A l'époque où il était premier adjoint de Jean-Paul Virapoullé, l'essentiel du budget culturel de Saint-André, était englouti par le Dipavali et il ne restait qu'un petite enveloppe pour le 20 décembre.

Eric Fruteau aura sans doute plus à dire là-dessus cet après-midi en conseil municipal.




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par beka le 18/12/2012 08:37 (depuis mobile)
Cette article nou montre qu'en cette fin d'année il n'y a qu''un seul élu qui se souci de nous saint andréen en la personne de Mr Camatchy. Je suis pour une nouvelle gouvernance avec lui pour qu''enfin saint André retrouve sa grandeur et sa dignité.

2.Posté par Mensonge le 18/12/2012 10:04 (depuis mobile)
Quand Camatchy est pris en flagrant délit de mensonge, son discours sonne creux, sans vision même à court terme, n'en parlons plus à long terme! À moins d'avoir celle d'une retraite bien méritée

3.Posté par Com ratée… le 18/12/2012 11:39
Monsieur Mensonge, votre pseudo révèle votre personnalité ! Ne dit-on pas que "tel qu'on est on juge les autres" ?
Lo ki i ser for pou moukat boug la si bann zafér lé pa vré vréman !!!
Où est le flagrant délit de mensonge dans cet article ?
Où le discours de M. Camatchy sonne-t-il creux ?
Dans le texte ci-dessus, qu'est-ce qui vous fais dire que M. Camatchy n'a pas de vision ?
Et question de retraite, c'est celle de l'éducation nationale que vous devez attendre avec impatience ! Non ?

4.Posté par Mensonge le 18/12/2012 13:27 (depuis mobile)
On voit bien que même les sbires de Camatchy n'ont pas grand chose à dire sinon poser des questions qui sans doute resterons sans réponse, aussi vide que le discours de celui qu'il suive...qui se ressemble s'assemble

5.Posté par manavaï le 18/12/2012 13:34
Cet homme Mr Cmatchy ne laissera jamais saint andré tombé car élu de la région il s'attèle à valorisé et soutenir pas mal de projet pour sa commune de coeur alors qu'il aurait pu ne se soucier que de son rôle d'élu régional!!! Encore bravo et merci pour votre dévouement à la population de saint andré qui a perdu ces lettres de noblesse en 2008...et qui les regagnera je l'espère en 2014 avec vous à sa tête!

6.Posté par Fruteau Déor le 18/12/2012 13:58
On reconnaît bien ceux qui n'ont rien à dire, qui n'ont rien fait encore et qui ne feront jamais rien.
Parlons plutôt de Serge Camatchy qui possède l'expérience nécessaire pour conduire Saint-André vers la voie du développement, qui n'a jamais lâcher le terrain, et qui continue à aider les gens qui sont dans la difficulté.

Continue travail, Saint-André a besoin de toi.

7.Posté par Ti-coq Noel le 18/12/2012 14:58
Aujourd'hui il faut un changement de gouvernance, une vision concrète du développement de notre pays, avec des réponses adéquates. Hors les députés récemment élus sont inexistants, les électeurs regrettent déjà Sarkosy car le gouvernement Hollande est transparent.
A Saint-André, la population est laissée dans l'abandon, les gens sont en difficultés et le Maire est absent car occupé par ses mandats de Maire, conseiller général et Président de la CIREST..
Par ailleurs, La ville est sale, j'en ai pour preuve les orientations budgétaires de la CIREST dans laquelle il y a un budget pour les transports et le développement économique mais pas pour l'environnement alors que les déchets et l'amélioration du cadre de vie est une compétence importance de l'intercommunalité.

Vous avez compris qu'à Saint-André il faut un changement, et ce changement je pense que Serge CAMATCHY l'incarne... N'en déplaire à ceux qui ont abandonné le peuple de Saint-André après avoir été élus.

8.Posté par Henri C. le 18/12/2012 20:55
Du rififi autour d'un (...)! Cher(e)s militant(e)s du maire, il est loin, très loin la période de l'esclavagisme, la période de l'engagisme où (...) était roi, où (...) se prenait pour un monarque. Chers administrés St-Andréens, réveillez-vous! En cette veille de la fête de la liberté, ¨(...) l'orgueil, (...) lo mépris, (...) lo mensonge i faut casser¨. On vous fait baver, on vous manipule, dites nous ce que le maire actuel a fait pour sa population? Le Maire persiste à entretenir de fictives illusions collectives, pour le moins irréalistes et démagogiques. Il est incapable de mettre de l'ordre dans la Cirest qu' il veut gérer 60.000 habitants. Les mouvements de grève récents touchant cette intercommunalité sont en réalité la matérialisation d'une impuissance qui se traduit par l'intensification et le déplacement des interrogations et protestations naissant dans une société qui se questionne sur elle même. La politique a un autre visage, la politique est en train de prendre une autre dimension. Il n'y a que des gens faibles, des gens manipulés et incrédules ayant perdu leur âme pour se laisser embobiner par les effets d'annonces, par les belles idées d'intention et éphémères d'un maire (...). Au diable (...), au diable(...) !!
Un entrepreneur politique de demain...

9.Posté par Henri C. le 18/12/2012 21:45
De crises en conflits, récurrents dans leurs formes comme dans leurs schémas spatiaux, St-André demeure enfermé dans des impasses multiples, sociales, morales, économiques et sociétales. Aucune issue réelle ne se dessine, la confusion des responsabilités perdure et permet à des schémas éculés, présents comme des innovations de se reproduire sans fin...Comment établir un inventaire ¨à la Prévert¨ quand tout un chacun y va de sa lubie...de son lobby; où les banalités côtoient les évidences dans une manière de catharsie...Nous n'avons aucune lisibilité sur l'équipe actuelle!! Les réflexions sont en circuit fermé. St-André est rentré dans une période de turbulences et d'oppositions. Je pense fermement qu'au lieu de regarder son nombril, le maire devrait travailler sur une cohérence ste-andréenne pour sortir des contradictions internes. Que fait Mr Fruteau face à la désespérance des jeunes, face à la violence quotidienne et gratuite d'éléments perturbateurs, face au chômage, face à la détresse des gens, face à l'abandon de ses administrés, face à la précarité généralisée dans sa commune, face à ce désordre profond? J'en conclue donc que les difficultés structurelles de St-André sont au mieux minorées, souvent négligées, voire ignorées ou refoulées en arrière-plan, par une équipe municipale, qui je le rappelle, est en charge des affaires publiques, qui continue à préserver de solides intérêts pour quelques-uns, voire d'une certaine prospérité pour certains. La majorité municipale actuelle n'a pas la culture du débat contradictoire, ni des courants d'opinions capables de faire valoir des points de vue différents et d'opposer des visions de l'homme et de l'homme en société. Rien ne se trouve réglé, rien n'a été tranché, l'illusion collective perdure quant au devenir concret de St-André, les choix sont encore indéfiniment repoussés par les rêves. L'équipe de Fruteau est discréditée du fait de leur incapacité tant à comprendre ces maux à court terme, qu'à agir sur le long terme pour trouver des solutions durables et solides aux problèmes rencontrés.
L'entrepreneur politique...

10.Posté par Henri C. le 18/12/2012 22:05
C'est bien dans cette situation que se trouve le microcosme insulaire St-Andréen, sans que de satisfaisantes, solides et raisonnables perspectives de développement aient concrètement été ouvertes. La précarité sociale gagne du terrain tout comme la pauvreté monétaire, la pauvreté en condition de vies, la pauvreté en santé... Ces fragilités s'aggravent tandis que l'on observe une permanente fuite en avant , du maire et de son équipe municipale, souvent sclérosés, dans des pseudos stratégies de développement largement incantatoires: le verbe toujours abondant, laisse percer l'inquiétude sur l'avenir de notre territoire, mais voudrait quand même pouvoir continuer à rassurer, avec d'éternelles promesses de lendemains toujours meilleurs.

11.Posté par A TOUT COEUR le 19/12/2012 11:04
Mr CAMATCHY Aa entièrement raison; il est où FRUTEAU maire de Saint André quand sa population est en souffrance et crie haut et fort; La ville de Saint André, c'est une ville fantôme, plus personne ne s'attarde dans notre commune. se fut un temps ou Saint André était la Capitale de l'est; Aujourd'hui par la faute de Fruteau, St Benoit et les autres commune de l'Est nous dépasse; On est laisse pour compte. Hors notre commune a un grand potentiel de développement sur plusieurs point. mais, aparament son yeux les boucher;

LAISSE OU PLACE POU MR CAMATCHY, CAR A CE JOUR C LUI EST LUI SEUL QUI REGARD DEMOUNE ST ANDRE. MEME SI MR CAMATCHY Y GAGNE PAS FE GRAND CHOSE AU MOIN LI LE A L'ECOUTE DEMOUNE ST ANDRE. CONTRAIREMEN A OU.

ALLEE MR CAMATCHY ALON METTE LA MAIN ENSEMB POU TIR FRUTEAU DAN LA MAIRIE CAR SAINT ANDRE EST LA CAPITALE DES MALBARS NON DES BLANCS.

2014 LE POU MR CAMATCHY

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit