sak ifé nout jordu ék nout demin

Route du Littoral : qui gagnera la bataille des pétitions ? Le oui ou le non ?


Édito
Mardi 24 Juillet 2012

Un collectif pour la réalisation de la route du Littoral, a été créé. Ses représentants mettent en avant les raisons pour lesquelles cet axe est vital pour le devenir de notre île. Cela fait plus deux ans déjà que le PCR, Europe écologie les verts, Jean-Pierre Marchau, le FN974… défendent l'inverse. Quel camp a raison ? Ce n'est pas le nombre de signataires de leur pétition qui apportera une quelconque réponse.


Route du Littoral : qui gagnera la bataille des pétitions ? Le oui ou le non ?
Ça suffit ! Faites une trêve ! Vous voulez savoir s'il faut faire ou non cette route du Littoral, allez demander ce qu'ils en pensent à ceux qui sont coincés des heures dans les embouteillages à chaque basculement de cet axe, sur une voie. Et demandez aussi aux acteurs économiques locaux quelles sont les conséquences à chaque fois que la route est bloquée toute une matinée ou toute une après-midi.

Vous verrez qu'ils en ont tous assez des polémiques stériles, des études géotechniques qui n'en finissent pas, des prétextes politiques qui ressemblent plus à des dénigrements systématiques derrière lesquels sont dissimulés des rancœurs, des susceptibilités et des ambitions personnelles… Un moment donné, il faut bien faire quelque chose. En trois décennies, aucun président n'a proposé un projet adapté, cohérent, pratique et efficace. Didier Robert, aujourd'hui, l'a fait.

C'est vrai et c'est sûr, cette route du Littoral coûtera un peu plus que le 1,410 milliard d'euros hors taxe, annoncé. C'est vrai aussi que le projet tram-train, s'il avait été totalement financé (à une hauteur équivalente) aurait été un atout pour l'île. C'est vrai enfin que la population a choisi en mars 2010. Elle a préféré Didier Robert et la route du Littoral. Ce vote, il faut aussi le respecter.

Et quel que soit le nombre de signataires de l'une ou l'autre pétition, du nombre de partis ou mouvements politiques d'anti ou pro route du Littoral, gardons en mémoire qu'une majorité de Réunionnais a fait un choix. Alors qu'importe qui gagnera la bataille des pétitions ? Qu'importe que ce soit le oui ou le non ?

Ce serait bien que l'on se mette ou on continue le travail. Car parmi tous ceux qui ont voté en mars 2010, il y en a beaucoup qui sont prêts à signer des deux mains la pétition pouvant stopper la bêtise humaine...




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit