sak ifé nout jordu ék nout demin

Questions sans réponse du gouvernement : le ras-le-bol de Thierry Robert


Dans la presse
Jeudi 18 Juillet 2013


Questions sans réponse du gouvernement : le ras-le-bol de Thierry Robert
Hier, j’ai questionné le Gouvernement sur la situation humaine, sociale et économique des Outre-mers. Bien que nos territoires soient au bord de l’explosion sociale, l’Etat a mis fin à des dispositifs tel le RSTA alors même qu'il permettait d’injecter directement 50 millions d’euros dans l'économie réunionnaise.

Par ailleurs, l’incertitude qui pèse sur l’avenir de la défiscalisation outre-mer est en train d’asphyxier notre économie alors même que les dettes sociales et fiscales des entreprises locales avoisinent le milliard d'euros. La défiscalisation est un dispositif qui crée de l’emploi et de l’activité économique, et non une niche fiscale ne profitant qu’à certains!
 
Après la réponse du ministre de l’outre-mer, ou plutôt après sa non-réponse, je me rends compte que sans mobilisation des Réunionnaises, des Réunionnais et des forces vives de notre île, les enjeux de nos territoires ne seront jamais pris en considération à leur juste valeur par Paris.
 
Pourtant, une récente étude de l’INSEE démontre qu’à la Réunion, la pauvreté y est trois fois plus importante que dans l’Hexagone ; le taux de chômage global est de 30% tandis qu’il est de 65% chez les jeunes ; plus de 20 000 foyers sont en attente d’un logement social ; les produits de première nécessité sont 40% plus chers ; il n’existe pas de réelle continuité territoriale ; une énième personne vient de décéder suite à une attaque de requin sans que des mesures appropriées ne soient mises en œuvre pour endiguer ce phénomène.
 
J’exprime d’autant plus un sentiment de "ras le bol" qu’aucunes réponses ou engagements concrets et clairs n’ont été apportés par le ministre des Outre-mers face à la situation catastrophique des Outre-mers. Or celui-ci connait pourtant parfaitement nos problématiques du fait qu’il est lui-même ressortissant et acteur politique majeur du département de la Guadeloupe, au sein de la Caraïbe.
 
Je m’interroge donc une fois de plus sur où sont la justice et l’équité « vendues » par le Président de la République. J’ai constaté qu’à chaque fois qu’un dispositif fait ses preuves en outre-mer, il est par la suite « cassé » par Paris ! Ainsi, le précédent gouvernement avait également mis fin sans sommation à la défiscalisation sur les énergies photovoltaïques. Cela démontre bien que le bon sens, ou plutôt le mauvais sens, n’est ni de droite ni de gauche.
 
Membre de la Commission des finances à l’Assemblée nationale, je perçois que la situation spécifique de nos territoires ne sera pas suffisamment prise en compte dans le projet de Loi des Finances 2014. Aussi, j’interpelle dès aujourd’hui l’ensemble des acteurs sociaux et économiques, le monde associatif, les élus de la Réunion, mais aussi et surtout la population réunionnaise à se mobiliser, pour que tous ensemble, nous échangions sur les décisions à prendre et à défendre auprès du gouvernement afin de redresser la situation sociale et économique de notre île. Je lance également un appel parallèle aux élus de tous les Outre-mers pour que nous puissions mettre en place un lobbying efficace et positif en faveur de nos différents territoires auprès de l’Etat, notamment dans le prochain projet de Loi des finances.
 
J’invite donc tous les forces vives de notre île et des Outre-mer à travailler ensemble pour redresser nos territoires et passer à l’action.

Thierry Robert, député-maire de St-Leu



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par FAIVRE Daniel le 20/07/2013 10:19

Parité Egalité Fraternité c’est pour qui

A la place, les Marionnettes aux commandes ont créé ( Diviser pour mieux régner)

Voila ce que nous voulons. Avoir les mêmes retraites que celles que vous donnez si facilement à ceux qui n'ont jamais cotisé en France, les mêmes droits au logement, que les autres, les mêmes droits a la CMU C que d'autres, arrêter de favoriser certains aux dépens d'autres que vous mettez dans la misère.
Donner plus de droits de retraite à ceux qui n’ont jamais cotisé en France, plus de droits au logement aux nouveaux arrivants, donner plus de droits aux riches qu’aux pauvres, créer plus d’injustice chez les plus pauvres. Gauche et droite créatrice d'injustice

Depuis 50 ans, les gouvernements tous corrompus de droite et de gauche, font tout pour diviser, monter les uns contre les autres, et le champion des diviseurs a été élu en 1981, appelons aussi ces présidents et tous les élus les créateurs de la misère, créer des divisions

Faire le mal ils savent, peut-être sont-il les envoyés du diable Satan diviser pour mieux régner on voit leur volonté de diriger le peuple vers une révolution.

Daniel FAIVRE

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?