sak ifé nout jordu ék nout demin

Que faire?


Dans la presse
Lundi 26 Août 2013


Que faire?
Notre énergie a été confisquée, congelée, mise sous la tutelle de la pensée unique, qui est celle du libéralisme. On nous a fait croire que vivre c'était « avoir » que le bonheur c'était l'accumulation de richesses matérielles, que l’ivresse de la consommation constituait un refuge, mais l’Homme ne vit pas que de pain.
Il suffit de voir autour de nous ceux qui réussissent leur vie pour constater que la vraie richesse c'est « appartenir ». Des appartenances consenties au plus grand nombre de réseaux possibles. Nous devons apprendre à conjuguer les appartenances et ne plus les opposer. Oui, on peut appartenir à une famille, un village, une région… et appartenir aussi à des associations, un corps de métier, des réseaux d'entraide, une religion…Et plus on a de réseaux et mieux ils sont fournis et plus la vie est supportable et mieux on s'intègre. Encore faut-il s'extraire de la tentation communautaire et être adaptable. Pouvoir parler toutes sortes de langue, s'adapter à toutes sortes de cultures… sans jamais se renier. 

Alain BENARD



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?