sak ifé nout jordu ék nout demin

"Plaidoyer pour l'emploi des jeunes"


Dans la presse
Mercredi 13 Mars 2013

"Peut-on continuer à marcher sur la tête et à manquer autant de bons sens lorsque autant de jeunes ont besoin d’être soutenus, d’avoir une primo-expérience professionnelle, d’avoir un contact avec le monde de l’entreprise ?"


"Plaidoyer pour l'emploi des jeunes"
"Au moment ou nos entreprises sont en difficulté et ont besoin, comme nos jeunes en particulier mais tous les autres demandeurs d’emploi en général, d’un sérieux coup de pouce, quel est le signal stupide que l’on envoie ?

Stupide car il s’agit d’une vision archaïque et doctrinaire de l’entreprise, stupide parce que l’on ne connait pas d’autres ambitions pour des jeunes réunionnais pleins de volonté et d’ambitions que d’être de vagues exécutants dans une collectivité ou dans une association sans grands espoirs de lendemain (au bout des 3 ans d’emploi avenir par exemple).

Car à qui veut-on faire croire que avec une telle crise des finances publiques, de telles incertitudes sur l’acte III de la Décentralisation, de telles problématiques majeures telles que l’avenir des retraites, le financement de la dépendance, la faillite de nos caisses sociales… nos jeunes emplois avenir de la fonction publique territoriale deviendront fonctionnaires ? Quelques uns certes, mais le gros de la troupe ?

Alors ne serait-il pas plus pertinent d’orienter plus d’argent public vers l’embauche de notre jeunesse inexpérimentée dans les entreprises privées ? A condition que cela ait lieu en effectif supplémentaire et qu’il n’y ait pas de licenciements, bien entendu.

Car tout le monde sait (sauf nos énarques de Bercy et nos Députés doctrinaires) que tout jeune qui est pris dans une entreprise via un contrat en alternance (apprentissage, professionnalisation) a 2 chances sur 3 de rester en CDI ensuite.

A fortiori, un emploi avenir, qui pendant 3 années à raison d’un temps plein, aura largement le temps d’apprendre un métier, de se faire apprécier et dans le pire des cas (si pas confirmé) d’avoir cette fameuse employabilité qui lui fait défaut sur le marché de l’emploi.

Trop simple, trop concret et trop utile semble-t-il !

Alors vive les emplois dans le secteur public (au moment ou la Cour des Comptes lance un réquisitoire implacable et parfois injustifié contre le trop grand nombre d’emplois dans la fonction publique territoriale.

Alors vive ce cynisme où les donneurs de leçon du P.S. se tournent vers les Collectivités qui deviennent responsables des promesses présidentielles, de l’incurie gouvernementale et qui doivent, au détriment de leurs compétences obligatoires être les grands embaucheurs de jeunes qu’ils n’ont ni les moyens de payer ni de former… mais chut 2014 arrive".

Ibrahim Dindar, président de la Droite sociale - UDI 974



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Avenir974 le 13/03/2013 07:49
Monsieur Dindar, vous crachez aujourd'hui sur le PS qui vous a donné mandat 6 ans à la mairie de Saint Denis.
Nous avons un peu de mal à comprendre !!!
Et vous venez en donneur de leçon !!
Trop fort pour la Réunion !!!

2.Posté par Electeur974 le 13/03/2013 08:54
Enfin... !
Enfin quelqu'un qui "OSE" dire que les futurs VRAIS emplois pour les jeunes réunionnais ne se trouvent pas dans la fonction publique, qu'elle soit d'Etat ou territoriale, mais dans le privé !!!
Oui Monsieur Dindar, je suis loin d'être toujours d'accord avec vos positionnements mais pour ce sujet important de l'emploi, en cette période de crise internationale, il me paraît évident que seules les entreprises (PME - TPE) seront capables de créer des emplois. Encore faut-il avoir le courage de dénoncer "ce monopole économique" en prenant les mesures politiques qui doivent permettre à des investisseurs extérieurs de venir s'installer à la Réunion !
Environnement, tourisme, aide à la personne... sont autant de sujets qui mériteraient plus d'intérêt de nos responsables publiques et des différents acteurs économiques de notre département...

3.Posté par Jean-Claude OTTO-BRUC le 16/03/2013 20:03
Monsieur Dindar, vous êtes un élu, vous portez donc la responsabilité collective de la situation explosive que nous connaissons aujourd'hui à la Réunion et notamment du malaise au niveau de l'emploi des jeunes Réunionnais. Vous êtes-vous soucié de cette jeunesse sans emploi avant, qu'elle ne brûle ou ne casse dans les villes ? Installé dans votre confort, avec des appointements indécents, vous et vos amis politiques, n'avez jamais su regarder "en bas", là ou une grande partie de la population souffre, et je ne vous entends parler que des jeunes; Faudra-t-il que les autres se mettent à casser pour que vous trouviez les "solutions miracles", je vous parle des retraités, des chômeurs, des étudiants, des handicapés, des femmes seules au foyer avec une petite famille.....la liste est longue monsieur, mais vos idées sont bien courtes !
Jean-Claude

4.Posté par SANSON Franck le 17/03/2013 21:16
Bonjour M. DINDAR,

Avouez tout de même, que vous donnez aux citoyens, le bâton pour vous faire battre.

En effet, vous avez navigué pendant pas mal d'années dans les eaux troubles de la gouvernance socialiste à SAINT DENIS et voudriez aujourd'hui faire croire que vous avez la subitement la solution. Certes, il s'agit à mon sens, comme le souligne si justement Electeur974, d'une partie de la bonne solution, à savoir que ce sont les entreprises privées qui donnent de l'emploi et créent de la richesse, mais gouverner n'est-ce point prévoir ?... Ne vous en rendez -vous compte qu'aujourd'hui ? Il est patent de vous lire sur ce point sans que vous ne fassiez amende honorable. Vous reprenez le plus naturellement, vos oripeaux dogmatiques originelles à savoir, que la richesse ne peut être produite que par l'entreprise. Encore eût-il fallu pour développer l'économie réunionnaise, que vous sachiez organiser et inviter la concurrence zonale et métropolitaine à créer de l'emploi et par là-même de la richesse, par la stimulation d'une saine concurrence.
C'est évidemment tout le contraire que vous avez fait. Vous ne pouviez décemment mettre des bâtons dans les roues à votre famille et vos amis, groupes et gros commerçants, bénéficiant de votre protection et de celle d'un Gilbert Annette, pour d'autres raisons plus électoralistes. Nul doute que votre tentative est vouée à l'échec, les Réunionnais ayant quelque peu compris votre stratégie politique (si on peut la qualifier de "stratégie", car vous n'avez rien d'un Napoléon, réputé fin stratège... tout au plus pourriez vous être un "aiglon"). Quant à celle du sieur Annette, donnant à chaque élections des gages aux commerçants de St Denis pour être soutenu, elle risque d'être mise à mal par ses propres amis du PSR devenu "Progressistes". Les commerçants souhaitant peut être changer les chevaux mais conserver leurs attelages risquent de nommer un nouveau cocher. Nul doute qu'un cocher "régional" leur garantirait meilleure sécurité pour la conservation de leurs vieilles et démodées boutiques en centre ville sans réelle concurrence et arborant des prix si "délicats..." Encore faudrait-il que ce nouveau cocher se déclare à Saint Denis. Nous ne le savons toujours pas aujourd'hui.

Une chose est malheureusement acquise cependant.
Au contraire d'une liste dite "PILORGET", nom d'une "conseillère" régionale, qui peine pourtant à se conseiller elle-même, qui se présenterait aux municipales 2014 à Saint Benoît et qui n'aurait aucune chance de prospérer ( Elle ne voterait même pas pour elle même, le ridicule ne tue pas...), celle du cocher de la région à Saint Denis aurait toutes ses chances, voire même plus, avec notamment une fusion-acquisition par la droite du Centre. Heu... je voulais dire du centre droit !...

Voilà votre stratégie M. DINDAR, elle est élémentaire, mais vorace tout de même !...Vous ne supportez pas que la vie politique se passe de vous. Hélas, personne n'est irremplaçable.

Quant à ce qu'écrit M. Jean Claude OTTO BRUC, avouez là encore, qu'il n'a pas tort...

Consultez M DINDAR, consultez.. Nul doute que la vérité vous apparaitra.

Votre dévoué,

Franck SANSON

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?