sak ifé nout jordu ék nout demin

Philippe Leconstant : "Je ne crois pas à la vague bleue aux Municipales 2014"


Édito
Lundi 14 Octobre 2013

Le premier secrétaire fédéral du PS local fait montre depuis son élection, et la répétition des conflits, polémiques et menaces d'implosion de son parti, d'un optimisme à toutes épreuves. Il s'évertue à dire que la catastrophe annoncée au PS, est très limitée. "Il n'y aura pas de confrontation fratricide en mars 2014. Il n'y a pas de division au PS". "C'est plus compliqué à Droite". Philippe Leconstant, l'optimisme au masculin.


Philippe Leconstant : "Je ne crois pas à la vague bleue aux Municipales 2014"
Gilbert Annette, ex-premier secrétaire fédéral du PS local, n'aurait pas pu choisir de meilleur fusible pour le succéder et gérer la rupture d'avec ce qui est devenu le Progrès. Philippe Leconstant a une explication positive à chaque événement. "Comment se fait-il qu'il y ait que 9 adhérents qui ont voté à Saint-Joseph, jeudi dernier, lors de la désignation du premier socialiste". Réponse de l'intéressé : "Nous avons décidé de ne pas commenter les scrutins".

"Et le fait qu'il y ait eu des contestations à Saint-Philippe ?" "Nous allons entendre ceux qui ont dénoncé des irrégularités, et nous prendrons une décision". A moins d'un revirement spectaculaire, l'élection de Didier Dalleau devrait être validée. Il y a aussi les cas des Avirons et de Sainte-Rose. "Aux Avirons, c'est une toute jeune section, personne n'a voulu s'imposer. Par contre pour Sainte-Rose, nous n'avons aucune explication pour l'heure". Et ce n'est pas cette situation qui perturbe le premier adjoint au maire de Saint-Benoît.

"Contrairement à ce que certains ont prédit : division, implosion, primaires dans toutes les communes, duel fratricide aux Municipales 2014… rien de cela s'est produit. Nous avons travaillé pour éviter la désunion et les conflits. Ainsi, il n'y aura aucun affrontement entre socialistes, même pas à Saint-Pierre, car Krishna Badamia qui s'opposera à la candidate du PS, Virginie Gobalou, n'est pas adhérent au PS". Toutefois, le Conseil fédéral soumettra le cas Gobalou/Badamia aux instances nationales.

Philippe Leconstant continue à mobiliser ses troupes. "Nous devons poursuivre nos efforts. Ça ne sera pas facile. Car, nous sommes au gouvernement et le contexte ne nous est pas favorable. Il nous faut expliquer la politique de Hollande et aussi dire à la population de ne pas mélanger une élection municipale pour une gestion locale, avec des décisions nationales. Notre objectif à La Réunion est de conserver nos cinq municipalités. Les sondages montrent que nous restons le premier parti politique alors que l'UMP stagne".

Ce qui fait dire à Philippe Leconstant : "Je ne crois pas à la vague bleue".




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par @ Philippe Leconstant PS le 14/10/2013 04:12
Ce monsieur , Philippe Leconstant , 1er secrétaire fédéral péi a perdu toute lucidité depuis une 15aine d'années !

2.Posté par Jako le 14/10/2013 06:27
"nous sommes au gouvernement et le contexte ne nous est pas favorable"
Il ne reste plus a espérer que le contexte leur sera plus favorable quand ils retourneront dans l'opposition…

"Le socialisme est la période de transition entre l'abolition du capitalisme et l'avènement du communisme avec la disparition de l'Etat. Pendant cette période, la "dictature du prolétariat" s'exerce par l’intermédiaire de l'Etat sur l'ensemble de la société."

3.Posté par le sud le 14/10/2013 12:49
qu'est ce qui c'est passé encore a st Philippe progrès PS personnes ne sait. commune très mal parti pour être récupérer par le PSP partie socialiste progrès. Jismy peut tu nous rappeler ce qui ce passe la bas OU un Didier dalleau veut être partout mais celui ci n'est pas reconnu par ces pairs rappel nous les faits stp cela m’intéresse.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit