sak ifé nout jordu ék nout demin

Patricia Pilorget : "Ste-Anne a déjà les structures pour devenir une commune"


Invité(e)
Lundi 25 Juillet 2011

La conseillère municipale de l'opposition à Saint-Benoît, n'a pas de doute : "Sainte-Anne a déjà les structures nécessaires pour devenir une commune. Et Sainte-Anne aspire à devenir une commune. C'est à la municipalité de mettre en place, la procédure administrative"…


Patricia Pilorget : "Ste-Anne a déjà les structures pour devenir une commune"
La question sur l'évolution administrative de Sainte-Anne a été posée depuis quelques années déjà. Avec aujourd'hui plus de 8.000 habitants, ce quartier situé à l'Est de Saint-Benoît, a pris de la dimension. "Nous avons un collège, un lycée, la gendarmerie, la mairie annexe… Nous avons les structures pour devenir une commune".

Les structures sans doute, toutefois se pose la question des recettes pour l'autonomie financière. Sachant que la grande majorité de l'activité économique se trouve à Bras-Fusil, proche du centre-ville de Saint-Benoît, sur quelles recettes fiscales s'appuierait Saint-Anne pour exister ?

"Sainte-Anne développera ses propres projets pour amener des recettes. Le projet ANRU (Agence nationale de rénovation urbaine) est un projet que nous voulons porter pour Sainte-Anne, car nous savons qu'une majorité de ses habitants, veut voir leur canton devenir une commune", affirme Patricia Pilorget, conseillère municipale de l'opposition et conseillère régionale.




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger