sak ifé nout jordu ék nout demin

PCR : la supplique hypocrite de Fabrice Hoarau et Yvan Dejean, à Pierre Vergès


Édito
Vendredi 5 Juillet 2013

"Pierre a sa place parmi nous !" C'est vrai le corps ne ment pas. Et hier lors de la conférence du PCR, Fabrice Hoarau et Yvan Dejean ont menti lorsqu'ils ont déclaré que Pierre Vergès a sa place au sein du PCR reconstruit. Même, eux n'y croyaient pas. Ça se voyait sur leur visage. Et quel supplice pour Yvan Dejean de faire cette supplique. Tout ça pour faire plaisir à Paul Vergès qui mardi, a imposé cette prise de position. Ce qui a surpris même plus d'un. Favoritisme.


PCR : la supplique hypocrite de Fabrice Hoarau et Yvan Dejean, à Pierre Vergès
C'est sûr, ce ne sera pas simple. Ce ne sera pas simple de changer les mauvaises habitudes. Surtout celles de Paul Vergès qui a toujours la certitude que le PCR lui appartient corps et âme. Elus, responsables et militants compris. Mardi, le co-fondateur du PCR a dit lors de sa conférence de presse, que le parti communiste dira que "Pierre a tout sa place au sein du PCR reconstruit". C'est fait, Yvan Dejean et Fabrice Hoarau l'ont dit hier. Un morceau d'anthologie pour ceux qui aiment décrypter les gestes et les émotions.

Constipés. C'est l'état dans lequel étaient ces deux dirigeants du parti communiste réunionnais lorsqu'ils ont, à genoux, les mains jointes en prière et les larmes aux yeux, supplié Pierre Vergès de revenir à la mairie du Port. Non pas à la mairie du Port. Mais au PCR. Oui, c'est ça au PCR. La phrase restera sans doute dans les annales : "Pierre a sa place parmi nous !" C'était beau ! Et émouvant. Même si c'est vrai qu'ils se sont beaucoup forcés pour que ça sorte.

Plus sérieusement. Une fois encore, le PCR se couvre de ridicule à cause, soit de l'affection filiale d'un père, soit l'obsession de Paul Vergès a créé des polémiques pour que la presse lasse de répéter les mêmes messages de Paul Vergès, se déplace pour les conflits de personnes et d'idées au sein de la reconstruction. Quelle que soit la motivation, les deux sont nulles. Car une fois de plus, la forme l'emporte sur le fond. Parce qu'une fois encore, Paul vergès donne l'impression de favoritisme pour Pierre Vergès, qui lui n'a rien demandé à personne.

Que Pierre Vergès soit présent ou pas au huitième Congrès du PCR, ce n'est pas l'essentiel. L'essentiel, c'est le devenir du parti communiste réunionnais, sans et après Paul Vergès. Paul Vergès devrait lui aussi y penser. Il serait temps...




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Au nom du pére et du fils le 05/07/2013 07:18
oh la, belle messe pour un parti qui tire sur sa fin ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit