sak ifé nout jordu ék nout demin

Municipales 2014 : André Thien-Ah-Koon n'ira pas à la réunion de la Droite ce soir, au Tampon


Dans la presse
Jeudi 23 Mai 2013

"Je veux rester un citoyen non inscrit à un parti politique. Solide dans mes convictions Gaullistes et du centre, je veux rassembler la majorité des Tamponnais et des Tamponnaises et être au service de tous".


Municipales 2014 : André Thien-Ah-Koon n'ira pas à la réunion de la Droite ce soir, au Tampon
Fier de mon bilan de Maire et de parlementaire, j'ai toujours pensé que seuls les projets avaient leurs place dans une élection locale et non les considérations politiques. En effet, on n'y parle pas d'avenir de la France, de choix de société, on y parle de vie quotidienne, d'avenir des enfants, des jeunes, de la famille, de l'emploi, de créations d'activité et d'équipement.

Quand je vois la pauvreté se développer, l'état des finances de notre commune, de son inertie , de son tissu associatif, de sa régression et du peu de considération dont elle souffre dans la Réunion d'aujourd'hui, je me dis que l'urgence ce n'est pas le partage des mandats et des postes, c'est d'expliquer à nos concitoyens ce qu'il faudra faire pour redresser la commune.

Je suis stupéfait à ce propos de constater que certains des responsables de cette situation catastrophique se présentent en candidats promettant d'y remédier.

Je ne participerai donc pas aux concertations de la commission "l'Union pour les municipales au Tampon", chargée de coordonner toutes les candidatures. Ce n'est pas aux partis politiques de faire la liste. C'est aux Tamponnais de faire leur choix. Les résultats du premier tour seront pour tous un premier verdict.

Seuls les Tamponnais et les Tamponnaises diront ce qu'ils veulent en termes d'alliances et de projets à l'issue du 1er tour.

Il est aujourd'hui un peu tôt pour en parler.

Pour ma part je respecterai prioritairement le choix du premier tour d'abord. Tout en m'assurant d'abord, de la seule prise en compte de l'intérêt de la population. Sachant que les considérations économiques et sociales doivent prévaloir dans la situation très grave, voire catastrophique, dont souffre la majorité d'entre nous".

TAK



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Jako le 23/05/2013 07:29
Fais club majong partout !

2.Posté par oté la Réunion le 23/05/2013 07:47
comment un élu de la République condamné peut il encore venir donner des conseils au citoyens ?

Vouloir absolument revenir au pouvoir pour se venger ce n'est pas un programme , un projet

3.Posté par tamponnais le 23/05/2013 19:53
Il ne mank pas d'air celui la......

4.Posté par tok tok le 05/11/2013 15:26
absolument d'accord avec 'oté la Réunion' !
je constate que la plus part des politiciens à la Réunion souffrent de manière
évidente des premiers symptômes d 'Alzheimer.(la mémoire courte ?ou pas d'honneur?ou ...?).
Cette manie de toujours tourner sa veste du bon côté pour protéger ses propres intérêts ;ça commence à fatiguer tout le monde ...!
D'une manière générale les gens sont soulés par le manque d'intégrité ,de crédibilité et connivence politicienne aussi bien de gauche que de droite .La dette par habitant (dans toutes les communes de l'ile) à explosé par une carence de gestion de nos élus (une commune c'est comme une entreprise il faut confondre recette et bénéfice et pas vivre au dessus de nos moyens car c'est facile d'emprunter et de faire payer ses habitants)

chiffre 2012
Tampon Montant par habitant Moyenne nationale
Encours de la dette 94 111 000 € 1 280 € 604 €
Annuité de la dette 16 984 000 € 231 € 88 €

les chiffres parlent d'eux même.!donc à nous de ne plus mettre des incompétents en place aussi! il nous faut des vrais gestionnaires ,des gens dignes de compétence. !

5.Posté par Fontaine le 23/03/2014 18:35 (depuis mobile)
André thien ah koon c''''''''est lui qui va redresser en 2014 le Tampon mais les autres on pas de projet pour le Tampon.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?