sak ifé nout jordu ék nout demin

Monique Orphé met l'accent "sur les urgences de La Réunion" à l'Assemblée nationale


Dans la presse
Vendredi 20 Juillet 2012

"Je tiens à vous informer des interventions que j’ai menées cette semaine à l’Assemblée Nationale, devant Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des Droits des Femmes puis devant Victorin Lurel, Ministre des Outre-mers. Vous pourrez également visionner ci-jointes les vidéos relatives à ces interventions".


Monique Orphé met l'accent "sur les urgences de La Réunion" à l'Assemblée nationale
Mercredi 18 juillet - délégation des Droits des femmes
Dans le cadre des travaux de la Délégation des Droits des Femmes à l’Assemblée Nationale et dont je suis vice-présidente, Najat-Vallaud Belkacem s’est exprimée sur les grandes priorités de son ministère. Je suis heureuse que le Gouvernement place au cœur de ses préoccupations l’égalité professionnelle, la lutte contre les violences faites aux femmes, contre les stéréotypes et enfin la liberté des femmes à disposer de leur corps.

A ce propos, j’ai eu le privilège de pouvoir m’exprimer devant la ministre sur deux sujets qui me tiennent particulièrement à cœur et qui sont justement la lutte contre les violences faites aux femmes, fléau qui touche notre île de façon très agressive mais aussi l’utilisation d’une image dégradante de la femme dans la publicité.

Une loi-cadre pour lutter contre les violences faites aux femmes

J’ai ainsi, d’une part, proposé l’adoption d’une loi-cadre, au même titre que l’Espagne, précurseur dans ce domaine qui a constaté en 5 ans une baisse de moitié des violences faites aux femmes, suite au dispositif réglementaire mis en place par le Gouvernement tels que la mise en place de Tribunaux spécialisés par exemple. Cette loi-cadre devrait notamment mettre en avant la prévention, la prise en charge des victimes mais aussi celle des auteurs de ces actes.
.
La prévention, doit à mon sens, prendre racine dans les établissements scolaires, viviers d’un public sensible à ce fléau et qui parfois ne fait que reproduire le schéma familial.
La ministre l’a d’ailleurs rappelé, lutter contre les stéréotypes et les autres fléaux discriminatoires, passe surtout par l’apprentissage des jeunes générations. En ce sens, je suis particulièrement satisfaire de pouvoir participer activement à ces travaux.

Une loi pour réglementer l’utilisation de l’image de la femme dans la publicité

Dans la droite ligne de la Charte que j’ai initiée à la ville de Saint-Denis, j’ai également sollicité au cours de cette intervention, qu’une réflexion soit menée pour trouver des sanctions vis à vis des agences de communication, qui utiliseraient abusivement l’image de la femme dans les publicités, souvent de façon totalement gratuite et qui malheureusement peuvent avoir une impact négatif sur les enfants qui en ont une interprétation désastreuse.


Jeudi 19 juillet - Commission des lois
Victorin Lurel, ministre des Outremers, s’est exprimé devant la Commission des Lois en rappelant en préambule, la volonté du Gouvernement de remettre les élus locaux "au cœur de l’action de l’Etat", à ce titre, Le Premier ministre recevra tous les parlementaires le 25 juillet prochain. Dans son audition, Victorin Lurel a rappelé certaines urgences sur lesquelles son ministère travaille ardemment et qui sont le logement, l’éducation mais surtout la vie chère.

Pour ma part, j’ai appuyé mon intervention sur des urgences, qui si elles ne sont pas spécifiques à notre Département, demeurent par leur taux au-dessus de la moyenne nationale ou leur carence évidente, des priorités pour lesquelles je me suis engagée durant ma campagne. Il s’agit de l’emploi, de la jeunesse, de la nécessité de réfléchir à un nouveau modèle de développement économique. J’ai terminé mon intervention sur l’importance du recrutement local.

Emploi, Jeunesse et nouveau modèle de développement économique

Concernant l’emploi, j’ai rappelé le taux de chômage inquiétant à La Réunion, en insistant sur la nécessité d’afficher une ambition par rapport à notre taux de chômage et agir à court terme pour la création d’emplois dans notre Département.

Pour la jeunesse, il me paraît enfin primordial d’accompagner davantage l’ouverture de la jeunesse sur le monde. A ce titre, j’ai demandé au Ministre d’améliorer de façon significative le dispositif de continuité territoriale.

Réfléchir à un nouveau modèle de développement économique doit aussi se faire dans le souci de l’égalité sociale et l’égalité des territoires. Nous voulons effacer cette image de Département assisté et valoriser ainsi nos atouts et notre savoir-faire et pour cela, des moyens nous seront nécessaires pour que notre expertise dans les énergies renouvelables, notre position stratégique dans l’Océan indien mais aussi nos matières grises puissent trouver leur place dans ce développement économique.

Des mesures en faveur du recrutement local dans la fonction publique

Enfin, et parce que je suis régulièrement interpellée par des fonctionnaires ultra-marins ou des nouveaux lauréats de la fonction publique, j’ai tenu à solliciter des mesures spécifiques de recrutement local pour ces fonctionnaires ou futurs fonctionnaires. Certaines mesures ont récemment été appliquées pour la Martinique, confirmées par Vincent Peillon, Ministre de l’Education Nationale et je souhaiterai qu’elles soient également effectives pour les Réunionnais et les autres Domiens. Il est à mon sens important de renouer la confiance avec la jeunesse et cela pourrait constituer un premier pas vers une réflexion sur le recrutement local.

J’aurai prochainement l’occasion d’intervenir sur la loi sur le harcèlement sexuel et vous tiendrai informé".

Assemblée nationale



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par FAIVRE Daniel le 24/07/2012 18:04
Je constate que tous les élus socialiste, et proche n'aime pas les personnes âgées, leur mépris et leur indiférence pour les très pauvres retraités, qui ne gagne que quelque centaines d'EUROS moins de 400€ pour les agriculteurs,et pour tous les travailleur manuels, la gauche préfère donner plus de 700€ aux étranger qui n'on jamais travailler en france, et la santé gratuite pour eux, nous les francais,ont nous refuse très souvent la CMUC, nous devons payé une mutuel santé trop chère a la réunion, la jeunesse,et toute les administrations plus personnes ne respecte, les aïnées, si un jeune nous attaque, il ne serat jamais puni, les force de l'ordre, sont seulement la pour nous raquetter, pour faire du chifre. des polititiens qui n'on qu'une seule priorité se remplir les poches, et abandonner leur vieux dans leur misère, que eux seul les ont mis, l'EURO et l'EUROPE ont créer de la misère sociale.

2.Posté par FAIVRE Daniel le 25/07/2012 07:57
Des élus qui méprisent les vieux
indifférences pour les très pauvres retraités, qui ne gagne que quelque centaines d'EUROS moins de 400€ pour les agriculteurs, et pour tous les travailleur manuels, la gauche préfère donner plus de 700 Je constate que tous les élus socialiste, et proche n'aime pas les personnes âgées, leur mépris et leur € aux étranger qui n'on jamais travailler en France, et la santé gratuite pour eux, nous les francais,ont nous refuse très souvent la CMUC, nous devons payé une mutuel santé trop chère a la réunion, la jeunesse, et toute les administrations plus personnes ne respecte, les aînées, si un jeune nous attaque, il ne sera jamais puni, les force de l'ordre, sont seulement la pour nous raquettés, pour faire du chiffre. Des politiciens qui n'on qu'une seule priorité se remplir les poches, et abandonner leur vieux dans leur misère, que eux seul les ont mis, l'EURO et l'EUROPE ont créé de la misère sociale.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?