sak ifé nout jordu ék nout demin

Michel Fontaine, président de l'UMP : "Ne pas confondre vitesse et précipitation"


Édito
Lundi 22 Octobre 2012

L'UMP en particulier et la Droite en général, mettent-elles trop de pression "inutile" sur le président de l'UMP local ? L'attente des politiques locaux à trouver un substitut à Didier Robert, est-elle trop forte ? La cape de patron unique de la Droite est-elle trop grande pour Michel Fontaine ? Le député-maire de Saint-Pierre a répondu à cette question ainsi : "La Droite a déjà un leader naturel". "C'est possible. Mais, on ne sait pas où il est depuis les Législatives…"


Michel Fontaine, président de l'UMP : "Ne pas confondre vitesse et précipitation"
Y-a-t-il encore un pilote dans l'avion de la Droite ? A l'UMP en tout cas, Michel Fontaine, président de l'UMP, et René-Paul Victoria, secrétaire national, gardent le manche en mains. C'est pour l'heure une conduite souple et en douceur. Dans l'appareil, plusieurs passagers veulent que ça aille plus vite. "J'assume mes responsabilités. Il ne faut pas confondre vitesse et précipitation. La politique, c'est un art très subtil. C'est comme un match de foot où huit joueurs sont confrontés à onze adversaires".

Le président de l'UMP siffle la fin des états d'âme. "Nous sommes en pleine élection interne. C'est un moment essentiel de démocratie dans la vie de notre parti. Nous devons prendre le temps de la réflexion et de la discussion". Selon des adhérents présents samedi au siège de l'UMP à Saint-Denis, "c'est justement l'absence de débat au sein de notre mouvement et de la Droite que nous dénonçons. Ce week-end, nous avons pris plaisir d'échanger avec des représentants d'Emergence Réunion".

"Nous attendons du leader de la Droite, qu'il définit avec nous le projet pour La Réunion, nos plans de bataille et stratégies". Ce à quoi Michel Fontaine rétorque : "La Droite a déjà un leader naturel". L'édile saint-pierrois fait sans doute référence à Didier Robert. "C'est possible. Mais, on ne sait pas où il est depuis les Législatives…" Coincé entre l'incertitude du résultat de l''élection à la présidence de l'UMP national, pressé par une UMP en convalescence et les autres représentations de la Droite, aujourd'hui orphelines, Michel Fontaine se donne le temps de la réflexion.

"L'UMP en particulier et la Droite en général, n'ont plus l'image négative, comme il y a quatre mois. Il y a quatre mois dire qu'on était à l'UMP, c'était comme être pestiféré, ce n'était que sarcasmes et quolibets. Depuis, la critique a changé. Il y a eu une évolution dans les sentiments et les ressentiments. L'UMP comme la Droite est redevenue attractive. Il suffit de voir les adhésions quotidiennes à notre parti. C'est à nous aussi de travailler dans la durée pour faire de l'UMP, un mouvement social et humaniste. Et, gaulliste…"




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Jeune militant ump le 23/10/2012 07:08 (depuis mobile)
Nous on veux des jeunes comme ou Michel ou Gilles ou Annas qui prend plus de responsabilité à ump

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit