sak ifé nout jordu ék nout demin

Michel Dennemont et Thierry Robert, principaux obstacles à une recomposition de la majorité départementale à Droite


Édito
Mercredi 5 Septembre 2012

Ces deux élus centristes "Modéré" sont opposés à une alliance avec l'opposition de Droite, alors que des conseillers généraux de leur groupe, ont déjà entamé des discussions avec Objectif Réunion et le Nouveau centre. Le contexte économique et social actuel, et les futures échéances électorales, incitent certains d'entre eux à ne pas dédaigner les subsides de la Région Réunion.


Michel Dennemont et Thierry Robert, principaux obstacles à une recomposition de la majorité départementale à Droite
Qu'est-ce qui motive l'attitude de Michel Dennemont et de Thierry Robert ? Il y a d'abord le contexte politique et électoral. Le maire des Avirons et celui de Saint-Leu, veulent que le Centre élargit sa base et consolide son socle dans la perspective des échéances électorales à venir. Les deux élus voient une vraie opportunité au Centre droit depuis la bérézina de la Droite locale à la Présidentielle et aux Législatives.

Et si les centristes du Modem ont choisi l'Alliance aux Régionales de 2010 et aux Sénatoriales de 2011, pour 2014 et 2015, Michel Dennemont et Thierry Robert misent aujourd'hui sur le Centre droit. Et un peu sur Jean-Paul Virapoullé. "Il doit rester un partenaire parmi tant d'autres. Si l'on va aux Régionales, il nous faut un chef de file jeune et dynamique". Thierry Robert, en pleine ascension politique, a le profil. Mais, il cumule déjà la fonction de maire et celle de député. "Les discussions continuent".

En tout cas pas question de composer avec l'opposition de Droite. Il est vrai que les deux élus ont un antagonisme avec au moins un politique de Droite. Michel Dennemont, c'est Didier Robert, et Thierry Robert, c'est Cyrille Hamilcaro. Pour le maire des Avirons : "il y a des attitudes que je n'accepte pas". Le conseiller général avironnais n'a pas oublié les Législatives de 2007. "André Thien-Ah-Koon, Didier Robert et moi avions signé un protocole d'accord, je devais être le candidat de la Droite".

Cette année-là, Didier Robert a été brillamment élu député de la troisième circonscription. L'antagonisme entre Thierry Robert et Cyrille Hamilcaro est plus profond. Le conseiller général de Saint-Louis a voulu à plusieurs reprises défier le maire de Saint-Leu, dans le canton de Piton Saint-Leu. Même la bataille prévue sur la septième circonscription, lors des Législatives, n'a pas eu lieu. Cyrille Hamilcaro attend son heure...




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Cyrille le 05/09/2012 12:30
Au fait Jismy es-tu au courant que (…) ?
Si c'est vraiment le cas, il doit bouffer à tout les rateliers celui-là !!!!!

ndlr : Merci pour votre info. Nous ne la diffusons pas, cette info n'ayant pas de rapport avec l'article.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit