sak ifé nout jordu ék nout demin

Margarette Robert-Mucy : "Gilbert Annette mis à mal dans une de ses réunions de bilans Sak nou la fé"


Dans la presse
Vendredi 9 Mars 2012

"Quand la musique est bonne ! bonne ! bonne ! ... et qu’elle ne triche pas ... Gilbert Annette confronté aux réalités du terrain au bas de la Rivière lors de sa rencontre bilan de mandat 2012 du 6 mars 2012, a été mis à mal par les jeunes de ce quartier de Saint-Denis".


Margarette Robert-Mucy : "Gilbert Annette mis à mal dans une de ses réunions de bilans Sak nou la fé"
"A force de jouer au grand manitou avec des discours déconnectés de la réalité et des besoins réels de la jeunesse dionysienne, le Maire de la première ville de l’outre-mer a été interpellé brutalement par des jeunes de ce quartier. Ouf, heureusement que la sécurité était là. Comme quoi, il ne suffit pas de décider pour la population en lui faisant croire qu’avec la démocratie participative style Annette que tout va sur des roulettes.

Aux dires des participants, les jeunes dionysiens du bas de la Rivière en ont assez des discours sur la proximité approximative, ils veulent être entendus et compris. Ils veulent des actions concrètes et immédiates.

Selon ces jeunes, les structures d’accueil de l’animation du quartier se font attendre et chaque week-end, ces jeunes désœuvrés trainent dans les rues et ne demandent qu’une seule chose, des dispositifs municipaux factuels. Ce ne sont pas les travaux dits de proximité qui vont améliorer leur ordinaire et ils n’ont plus l’âge de s’amuser dans les jardins d’enfant.
 
Le film diffusé en liminaire a été jugé par les jeunes trop général et totalement décalé par rapport à leurs préoccupations. Ils ont également constaté qu’aucune mesure n’a été mise en œuvre pour tenter de résoudre leur problème de salles. Selon les participants et les accompagnateurs du Maire, cet incident n’est pas un cas isolé. Le même scénario s’est produit lors d’une récente présentation à la Montagne.
 
Monsieur le Maire de Saint-Denis, encore un petit effort pour fermer définitivement le peu d’associations libres qui existent encore à Saint-Denis en les remplaçant par des associations financées et contrôlées par la Ville et vous apprécierez en 2013 la voie ou la voix de la jeunesse.

Vous avez  l’art de faire croire aux dionysiens que vos grands travaux leur apporteraient  le salut socio-économique. En politicien avisé, vous vouliez prendre votre « revanche » sur vos turpitudes passées en vous montrant avec votre méthode habituelle mais désuète.
 
Les temps ont changé et vos méthodes politiques et managériales sont désastreuses, les émeutes du Chaudron ont apporté la preuve de votre distanciation par rapport aux problématiques dionysiennes de plus en plus importantes. La jeunesse dionysienne attend de l’emploi et veut se réaliser au travers d’une occupation valorisante. Elle ne veut plus se faire rouler dans la farine par vos effets d’annonce.

Dès lors, il n’y a plus que la reconquête du Barachois et le fond de mer dionysien toujours à l’abandon, qui sont en suspens.... La population est dans une situation latente.

Où sont donc vos grands projets annoncés en fanfare et promis en 2008 ? Où sont vos nombreuses promesses ? Ce n’est pas la livraison de la première tranche du cœur vert familial qui va rassurer la population dionysienne en grande déshérence sociale".
 

Margaret Robert-Mucy Présidente du Parti Génération Solidari



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par TEGO le 09/03/2012 06:01
Vous avez posé le constat et débat où sont vos propositions madame Margaret Robert-Mucy Présidente du Parti Génération Solidari et je vous rassure je suis contre le système de Zilber ANET mèr de Sin Dni !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?