sak ifé nout jordu ék nout demin

Libéralisme et développement séparé


Dans la presse
Vendredi 16 Août 2013


Libéralisme et développement séparé
Le « laissez-faire, laissez-passer » en économie a amené l'individualisme. Il n'y a plus de projet fédérateur, plus d'intérêt général qui exige le dépassement des intérêts particuliers. Il ne reste que les appétits particuliers, ceux de la famille, de la tribu, du clan, de sa communauté. Les mondes anglo-saxons ont logiquement construit chez eux, des sociétés constituées d'un agglomérat de communautés qui s'ignorent, se concurrencent, se déchirent. Toutes côtes à côtes dans l'ignorance, la peur de celui d'à côté qui n'a pas la même couleur de peau, la même religion, la même orientation sexuelle…C'est le développement séparé, dont la caricature a été l'apartheid. Ce sont des sociétés où chacun est dans un tiroir avec en seul partage le dieu de la consommation. Ce sont naturellement des sociétés violentes, où la barbarie est au coin du bois.

Texte intégral  http://www.inforeunion.net/Ousanousava_a6949.html
 

Alain BENARD



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?