sak ifé nout jordu ék nout demin

Le 3e temps du gouvernement Valls sera minoritaire même chez les socialistes


Citoyen
Mercredi 17 Septembre 2014

« Et je pense à nos Outre-mer qui font face à une situation difficile marquée par la vie chère, le chômage et les problèmes de logement. Ils peuvent compter sur mon Gouvernement pour leur développement économique et social. »


Manuel Valls pense à nous sous les cocotiers

« Gouverner, c’est agir. C’est affronter les difficultés. Y répondre. Et regarder la France telle qu’elle est.
 
Ce que je ressens profondément, dans le climat actuel, c’est que nous devons nous rassembler autour des valeurs que nous partageons tous, qui dépassent tous les clivages. Chaque mot compte. Je le dis avec gravité : réclamer la dissolution de l’Assemblée nationale, appeler à la démission du Chef de l’Etat, c’est mettre en cause nos institutions. C’est donc vouloir affaiblir la France. »
Des extraits du discours de politique générale du premier ministre qui réussit le tour de force de réduire ses soutiens jusqu'à devoir piloter avec une majorité relative.

Le gouvernement Valls 3 sera donc un gouvernement minoritaire même chez les socialistes
 
François Hollande en 2006, n’était pas encore le Président normal, envisageait une démission : « Je préconise un exercice de vérification démocratique au milieu de la législature (…) Si d'aventure, à l'occasion de cette vérification, une crise profonde se produisait, ou des élections législatives intervenaient, contredisant l'élection présidentielle, nous en tirerions toutes les conséquences en quittant la présidence. »
 
Selon Manuel Valls, nous n’en sommes pas encore là !
ET puis, les députés, comme tout le monde, doivent continuer à payer leurs crédits.

INFO REUNION



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 30 Novembre 2019 - 14:37 Saint-Paul : Y-a-t-il un pilote dans l'avion ?

Lundi 24 Juin 2019 - 12:12 Mensonges à la Chambre des Métiers