sak ifé nout jordu ék nout demin

L'affectation des policiers réunionnais dans leur île, les proches tirent la sirène d'alarme


Dans la presse
Lundi 5 Août 2013

Quelles solutions proposées pour permettre le retour dans leur île, des policiers réunionnais en service en métropole depuis des dizaines d'années ? Hier quelques policiers réunionnais affectés en métropole, et actuellement en vacances, et quelques dizaines de personnes, ont voulu sensibiliser l'opinion publique. Une pétition a été remise à la préfecture.


L'affectation des policiers réunionnais dans leur île, les proches tirent la sirène d'alarme
Combien de policiers réunionnais aujourd'hui affectés en métropole, veulent revenir travailler dans leur île ? Combien d'enseignants réunionnais en poste à Paris ou en province, ont émis le vœu d'une affectation à La Réunion ? Combien de Réunionnais fonctionnaires d'Etat ou hospitaliers, après cinq ans de service en métropole, désirent être mutés à La Réunion ?

Combien d'ultramarins ou de métropolitains, ressentent l'envie, le besoin ou la nécessité de revenir travailler dans le territoire d'Outre-mer, la région, le département ou la commune de leur enfance ou près de leur famille ? Dernière question : peut-on comparer le cas des ultramarins éloignés par des milliers de kilomètres de leur île, région, département ou commune, à celui des Français des provinces ou des campagnes métropolitaines ?

Liberté, égalité, fraternité. C'est la devise de la République française. Les parents rencontrés hier devant les grilles de la préfecture, ont invoqué l'égalité de traitement. "Cela fait trois ans que mon mari demande le rapprochement familial", a déclaré une femme. "Cela fait 34 ans que mon frère renouvelle sa mutation. Notre mère est atteinte d'Alzheimer, il veut être auprès d'elle", a raconté ce monsieur dont le fils "est policier depuis 10 ans à Paris".

Parmi les personnes présentes, chacune est allée de sa proposition. "Il faut rétablir l'ancienneté de la demande supprimée en 2002. Le policier réunionnais qui dépose un dossier de mutation pour son île depuis 20 ans, doit avoir la priorité sur celui qui fait sa première doléance d'affectation après seulement cinq ans de service en métropole". Il y a aussi celui qui propose l'instauration de quotas pour les postes à La Réunion, "80 % de postes pour les Réunionnais et 20 % pour les autres".

Quelles que soient les préconisations des uns et des autres, il y a trois éléments essentiels à retenir. Premièrement, le policier national est lauréat d'un concours national. Deuxièmement, le policier national doit-il bénéficier de la préférence régionale ? Troisièmement, qu'est-ce qui justifie qu'un policier national, originaire des Dom-Tom, ait plus de droits que les autres, au moment des affectations ?

Liberté, égalité, fraternité. Une devise républicaine de plus en plus difficile à appliquer. Et encore plus à vivre...




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Les Pleureurs le 13/08/2012 05:56
C'est un blog de jeu ou d'info ? Ou doit-donner les réponses ?

2.Posté par R I P O S T E le 05/08/2013 09:37
Peut être que la sur-rèm est aussi dans la balance pour un retour sous les cocotiers !
le policier national est lauréat d'un concours national , personne n'a obligé personne à passer ce concours !

3.Posté par Mu le 05/08/2013 13:31
En réponse à Riposte, la sur-rèm comme vous dites, fais surtout venir les métropolitains sur l’île,
Je suis moi même de la Réunion et fonctionnaire de police sur paris depuis 2002 maintenant j'ai toujours demandé la mutation sur l’île et à ce jour toujours rien. Effectivement personne nous a obligé a passé ce concours je suis d'accord avec vous mais quand tu vois le taux de chômage sur l’île si c'est pour rester et "gratter son c..." pour rester poli, prendre le RMI, le RSA et toutes les autres aides sur l’île sans rien faire de ces journées vous croyez vraiment que ça revient moi cher à l'état.
Si je demande ma mutation sur mon île ce n'est absolument pas pour cette sur-rèm mais pour retrouver mes racines, ma famille, l'année dernière j'ai perdu deux membres de ma famille et comme une "conne" au lieu d'être prêt de ma famille j'étais à 10000kms, pourquoi parce que les billets ne sont pas accessibles et que je ne peux pas rentrer à la réunion pour 5 jours seulement, les mariages, les anniversaires, ... je connais plus en famille depuis maintenant plus de 11 ans.
Alors à ceux qui disent "on ne les a pas obligé à passer le concours", je réponds c'est vrai j'aurais mieux fais de faire RMISTE comme beaucoup à la réunion pendant que d'autres payent mes allocations.

4.Posté par policiereen colere974 le 05/08/2013 14:19
mais , Mr Riposte qui comprend rien, tu préfères quoi qu 'un policier zoreil qui vient à la Réunion, pour piquer ta femme, ton fric, se dorer la pilule au soleil, qui se met en arrêt maladie de complaisance sur les bords de plage, qui ne savent pas comment les réunionnais vivent chez eux, qui perçoivent des primes, des conges bonifies, une retraite très confortable pour se payer une belle case sur les hauteurs..qu un policier originaire, qui connait son ile, qui connait le mode de vie de la réunion, qui connait la difficultés que rencontrent les reunionnais,qui s'en fout des conges bonifies parce qu'ils sont chez lui, proche de sa famille qui a du quitter pour 10,11,12,15,20 ans , pour trouver du travail, c'est pas le cas de certains créoles qui ont tjrs pas compris que pour trouver du travail, faut sortir les doigts du cul, même si il faut partir, pour mieux revenir(expérience serve à quelque chose Mr Riposte).....!Alors , fonctionnaire de police affectée en métropole depuis 11 ans, mi estime que c'est mon droit de retourner chez moi....!et oui, moin la passe un concours national, mais la jamais dit a moin, que moin la pas le droit revenir chez moin....!j ai autant de droits que ces métropolitains. Y intéresse pas moin, demander le sud de la France...!

5.Posté par R I P O S T E le 05/08/2013 17:31
Aux postés par Mu le 05/08/2013 13:31 et policiereen colere974 le 05/08/2013 14:19 , vous me faites part de vos postés sur ce site numérique je les ai lu et permettez moi de vous répondre , je suis d'accord pour le retour d'un réunionnais dans l'île mais nous ne savons pas plus sur vos conditions de retour comme fonctionnaire de police , la confusion est totale et peut être que je me trompe mais au sujet des Médias : Nous n’avons pas affaire à des médias d’information mais à des médias de propagande qui se recopient les uns les autres sans jamais aller aux sources ! Loin de moi si vous vous sentez toucher par mon premier posté , je crois qu'il y a plus un manque de solidarité entre réunionnais mais votre action mérite que vous continuer de vous battre !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?