sak ifé nout jordu ék nout demin

L'UMP nationale règle aussi ses comptes avec Didier Robert


Édito
Mercredi 6 Novembre 2013

Didier Robert n'est plus dans les petits papiers de l'UMP nationale depuis la débâcle des représentants de la Droite aux Législatives 2012. Soutien de François Fillon, sans avoir voté lors des primaires de novembre de la même année, les relations entre l'ex-secrétaire national UMP et son ex-parti, se sont vite détériorées. Et c'est une phrase prononcée par le président d'Objectif Réunion, en petit comité, et rapporté à Paris, qui a déclenché la colère parisienne : "Il faut tuer l'UMP à La Réunion !"


L'UMP nationale règle aussi ses comptes avec Didier Robert
Les deux délégués de circonscription (l'un est proche de René-Paul Victoria) à qui Didier Robert a fait cette proposition, ont fait circuler l'information jusqu'à Paris. Les instances nationales n'ont pas tardé à réagir. Ainsi, elles ont en premier, retourné aux deux expéditeurs (Didier Robert et Jean-Jacques Morel) leur bulletin d'adhésion et leur chèque de cotisation à l'UMP. Ce qui a obligé les deux membres d'Objectif Réunion, à s'inscrire par internet et à payer par carte bleue. Ce qui leur a permis d'adhérer à l'UMP.

L'UMP a alors cherché un moyen de se débarrasser de ces deux nouveaux adhérents. La transformation d'Objectif Réunion en un parti politique, c'était lundi soir, a été une opportunité. Même s'il est vrai que cela fait plusieurs semaines que les délégués de circonscription UMP, sollicitent Paris pour que "l'UMP arrête de servir de marche-pied à Objectif Réunion et à Didier Robert. L'UMP n'existe plus. Rien n'est fait ou proposer alors que nous sommes à cinq mois des Municipales 2014". Ici, c'est surtout Michel Fontaine qui est visé.

Paris avait donc deux bonnes raisons pour passer à l'offensive. L'UMP nationale l'a fait en début de semaine. Et elle fait d'une pierre deux coups : reprendre la main sur la fédération locale, et régler ses comptes avec Didier Robert. Personnellement, Jean Simonetti n'a toujours pas digéré le rendez-vous manqué avec celui qui était alors le patron de la Droite locale, Didier Robert. Le secrétaire national chargé de l'Outre-mer devrait le retrouver à Vauban, au siège de l'UMP Saint-Denis.

Ce jour-là, Jean-Louis Maillot alors son directeur de cabinet à la Région Réunion, s'est découvert des talents de diplomate, et à expliquer l'absence de son patron. L'UMP reproche aussi à Didier Robert son attitude au second tour des Législatives 2012, lorsqu'il a demandé à la Droite de ne pas soutenir André Thien-Ah-Koon, pourtant bien placé dans la troisième circonscription. Sur ce scrutin et celui des Cantonales de 2011, l'UMP avait laissé carte blanche au patron d'Objectif Réunion. Le résultat a été décevant, surtout à la députation...




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Saint Denis D'Abord ! le 06/11/2013 04:40
Ou la la ! Il se passe des choses entre UMPéistes !

2.Posté par Bis repetita le 06/11/2013 06:59
" le résultat a été décevant "

Stratège pour laisser tranquille son ami du sud sauvage et surtout permettre l'élection de JJ looser au tampon !!!!

C'est la définition de son parti " objectif reunion " en triolisme !!!!

3.Posté par allo kwa le 06/11/2013 07:08 (depuis mobile)
Didier, je te l' avais dis, que derrière chaque médaille il y a un revers. Toi qui prenais fontaine pour un amateur tu en as eu pour ton grade.pauvres militants toujours les dindons quoiqu'ils comprennent pas grand chose.

4.Posté par Jako le 06/11/2013 07:15
C'est le père Michel qui est dans la merde…
Il crie par la fenêtre, moin lé bézé…

Voilà Michel Fontaine dans une situation bien favorable pour prendre sa retraite…
Il devra montrer si il est Réunionnais ou UMP colonialiste…

Lui qui a toujours squatté l'UMP pour empêcher qui que se soit de prendre ce parti et venir l’embêter… La preuve, il n'y a jamais eu de grande campagne d'adhésion locale pour ce parti.

5.Posté par Jako le 06/11/2013 07:29
Parti colonialiste
Parti complice
Vous avez déroulé le tapis rouge à Marine…

6.Posté par Personne le 06/11/2013 10:23
L'UMP nationale règle aussi ses comptes avec Didier Robert

Le vivre ensemble est une forte valeur républicaine. A la Réunion le vivre ensemble est une réalité. Ce vivre ensemble Réunionnais est un modèle pour le monde et c'est peut être ce qui dérange le plus certaines personnes.
Les Réunionnais veulent s'émanciper, prendre sa place et discuter d'égal à égal. Les Réunionnais veulent grandir ensemble et en République sur ce territoire.
Ce phénomène dérange le monsieur, cette réussite est alors à combattre. C'est la décision du national, alors aux locaux d'exécuter. Eux savent ce qui est bon pour nous !
Le cheminement des Réunionnais est long et le chemin parsemé d’embûches. Le monsieur n'a pas la même visée pour nous. Le monsieur n'a pas non plus la même visée réunionnaise que notre ami Michel Fontaine qui a mouillé sa chemise pour construire l'union des Réunionnais...
Au projet d'émancipation des Réunionnais, ils ont préféré le principe de néo-colonisation. Paris décidera. Le politique Réunionnais exécutera sans bruit. Tout cela devant se dérouler dans un cadre hypocrite d'acte 3 de décentralisation.
La réflexion est au monsieur et aux locaux le mime et la singerie. Nous devons demander au missié l'autorisation de descendre de la branche, c'est un principe qu'il voudrait voir pérenniser.
Ici il y a un projet d'émancipation de Réunionnais porté par des responsables politiques. Le monsieur a une volonté de règlement de compte avec l'ensemble des Réunionnais qui envisagent de faire le choix de leur émancipation. Il faut mettre un terme à cela dit-il. Quid de la volonté même des représentants UMP ici à la Réunion ?
Comment doit-on réagir à cela ?
Puisqu'ils veulent mettre nos dirigeants politiques en situation de subalternes, alors exprimons-nous !
Prenons en main notre destin de Réunionnais ! Traduisons dans les urnes cette volonté de grandir dignement pour nous, pour nos enfants, pour la Réunion et pour la France.
La Réunion, avec ses forces vives, doit être une force de proposition pour elle même, pour cette région océan indien, pour la France et pour l'Europe.
Répondons à cette question d'émancipation des Réunionnais. C'est maintenant !

7.Posté par qui peut ? le 06/11/2013 12:38
Qui peut nous donner LES VRAIES raisons de la bile du Jean SIMONETTI contre Robert ?
Si en Corse, un réunionnais avait agi comme lui, que se passerait-il ?

8.Posté par zoiseau vanillé le 06/11/2013 16:32
zot i crois pour autant MFONTAINE va separe ali du president de la region? faudrait d abort qu 'il a les capacités pour le faire, avec tous ses cachoteries sous l oreiller la.
Va apprendre zot tronche prend creole pou couillon, et D.ROBERT faut fait descendre ali su son piédestal, entre coquin c'est peut etre une histoire d'oreiller que l 'un protege l 'autre

9.Posté par Mardé 974 le 06/11/2013 23:06
Kan l'UMP péi va arrête d'obeir à Paris comme un ti toutou alors zot va faire un grand pas!!!

10.Posté par Trapeze le 07/11/2013 07:44 (depuis mobile)
Je suis Objectif Reunion et UMP. Le choix imposé par Monsieur Simonetti m''a sidérée !!! Quelle bourde à 4 mois des municipales !!! C''est ainsi que l''on veut l''union de la droite ?

11.Posté par SOUFFRANCES DES EMPLOYES REGIONAUX le 07/11/2013 08:09
Paris ou pas il faut sortir le Destructeur de notre Réunion du jeu politique et le laisser s'adonner à ces plaisirs favoris.
Nous ne pouvons plus et ne devons plus financer un pique assiette de la politique et de surcroît un supercumulard.
combien touche t-il à ne rien faire dans les différentes structures SEM, SPL, SPLA....?
messieurs les journalistes faites un recensement de ses activités de représentation lucratives.
on se rappelle qu'il avait savamment orchestré le remplacement de son indemnité de député lorsqu'il avait démissionné.
Messieurs les conseillers régionaux de l'opposition enquêtez, demandez des comptes.
Messieurs les syndicalistes défendez les employés en souffrances.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit