sak ifé nout jordu ék nout demin

Komité de défense po la sovegarde des cochons marrons


Dans la presse
Dimanche 11 Août 2013

A l'initiative de l'Association Lo Rénioné, un comité a été mis en place pour valoriser la filière existante même marronne de la production du cochon marron à la Réunion.


Komité de défense po la sovegarde des cochons marrons
Ce comité a pour intention également de déposer un recours au tribunal administratif  dans le but de faire annuler l'arrêté préfectoral  qui consiste à abattre les cochons échappés à Saint Joseph et dont les cadavres seront destinés à l'équarrissage.

Pour le comité, il est inacceptable que dans un pays où le chômage atteint un sommet historique, que ces animaux soient abattus et vulgairement détruit !

Selon l'INSEE, 52% des réunionnais sont pauvres, beaucoup de réunionnais se retrouvent avec un frigidaire vide vers le 10 de chaque mois dans un pays où les retraités touchent le maigre montant de 200 euros.

Au nom des réunionnais qui remplissent leur estomac à  moitié, le Comité soutenu par le groupe lo Rénioné et présidé par Aniel Boyer, souhaite faire interdire la destruction de ces cochons qui est donc un acte inadmissible que le préfet (gouverneur) autorise.

"Le comité compte également programmer la mise en place d'une filière organisée car selon une vieille créole, après savoir mangé du cochon marron, celle ci ne se plaignait pas de la goutte à l'inverse du cochon rose!"

Une pétition et un tour de l'île à vélo est également au programme pour disposer du soutien de tous les Réunionnais.

Aniel Boyer, Group Lo Rénioné



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Bilinbi le 11/08/2013 10:07
"Une pétition et un tour de l'île à vélo est également au programme pour disposer du soutien de tous les Réunionnais."
Le tour de l'île sera organisé avec Lo rénioné de l’Aneyèl chef peloton à pédales. Comme pour Mr MoHaine l'arrivée sera clôturé par un grand méchoui de cochon et une non grève de la faim/FIN dans les jardins du Palais du gouverneur. Pour reprendre des forces et capturer les cochons malades abandonnés volontairement dans la forêt, la boustifaille sera assuré par le chef boutèy Charette . En fin de compte les cochons ne sont pas sauvages, ils seraient noirs, donc pas fonsé, pardon pas français. Avec toutes les maladies qui courent actuellement, contrairement aux requins qui seraient comestibles, ces cochons, déjà malades au départ lors de leur abandon en forêt pourraient déclencher une cochonite aiguë, les abattre serait la solution pour éviter une épidémie

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?