sak ifé nout jordu ék nout demin

Journées académiques des parents


Citoyen
Jeudi 29 Novembre 2012


Journées académiques des parents
La deuxième journée académique des parents, organisée avec la participation active de l’ensemble des fédérations de parents d’élève, se déroule dans les écoles, collèges lycées et lycées professionnels de l'île.

Cette journée a pour objectifs :
- de renforcer la nécessaire relation de confiance entre l’école et les
parents, afin d’impulser une dynamique de coéducation indispensable à
la réussite des élèves
- d’aider certains parents à mieux comprendre les codes de l’école

Placée sous le signe de la convivialité, cette journée vise à resserrer les liens entre l’institution et les familles.

Chaque établissement participant à cette journée a défini un programme spécifique. Les parents doivent se renseigner pour en connaître les modalités.

Programme type de la journée
- café d’accueil suivi d’une visite rapide de l’établissement
- ateliers-débats regroupant 10 à 20 parents et animés par des personnels de l’établissement sur un certain nombre de thèmes
possibles
- présentation des dispositifs d’aide à la parentalité existants
- et d'autres animations...
L’accueil des élèves sera assuré.

Thèmes abordés dans les écoles
Comment aider son enfant à être élève ?
Les familles protègent et veillent au bien-être de leurs enfants. Elles les éduquent et les amènent à devenir des adultes équilibrés et responsables.

L’école est un lieu d’apprentissage où l’élève construit des savoirs, des savoir-faire et des savoir-être. Pour permettre les apprentissages, il faut qu’elle aussi sache protéger, veiller au bien-être, éduquer.

École et famille ont donc des buts convergents, complémentaires : instruire, éduquer et transmettre des valeurs. Pour permettre cette coéducation, il est indispensable que l’institution scolaire et les parents d’élèves puissent établir des relations de confiance.

Le fait d’être parent permet déjà d’aider l’enfant par son soutien et sa présence. Tout parent a donc la possibilité d’accompagner son enfant. La présence d’un adulte qui l’encourage dans ses efforts et manifeste son intérêt, est une aide précieuse dans l’accompagnement à la scolarité.

Comment apprend-on à lire et comment accompagner son enfant ?
Il s’agit de faire comprendre aux parents comment se déroule l’apprentissage de la lecture dans la classe, d’instaurer une relation de confiance réciproque et de débattre avec eux de la façon dont ils peuvent accompagner cet apprentissage.

Ce sujet peut être source de nombreuses questions, de souvenirs voire d’appréhensions. L’enjeu est important : éclairer les parents, construire par les échanges une coopération mutuelle avec tous.

Être bien à l’école
L’école est un lieu d’enseignement et d’apprentissage. Elle est aussi un lieu de vie où l’on apprend à écouter, à comprendre, à construire des repères, à s’épanouir.

C’est un lieu privilégié pour favoriser le développement de la socialisation chez les enfants, entre pairs et avec d’autres adultes que les parents. Le sentiment de bien-être contribue à la qualité des apprentissages.

Il suppose un cadre protecteur dans lequel les règles du « vivre ensemble » sont clairement définies, connues et acceptées des élèves, des personnels et des parents.

Les élèves doivent pouvoir travailler dans le calme, tout en disposant d’une certaine autonomie dans la gestion personnelle des tâches et du matériel scolaire.

Grâce au climat de confiance de la classe, ils se sentent autorisés à faire des propositions, à prendre des initiatives, à se tromper, en étant assuré d’un accompagnement bienveillant de l’enseignant qui prodigue conseil, encouragement et aide chaque fois que l’élève en manifeste le besoin.

Le bien-être des élèves se construit tant à l’école qu’à la maison. La nutrition, l’hygiène de vie et la propreté en sont des composantes, à aborder dans le respect des modes de vie familiaux.

Thèmes abordés dans les collèges
Comment puis-je accompagner la scolarité de mon enfant ?

Travailler en classe ne suffit pas. Il faut aussi assimiler et réinvestir par soi- même ce qui a été vu en cours et s’ouvrir sur le monde extérieur (sport, culture...).

C’est ce que permet le travail personnel à la maison. Un enfant qui rencontre des difficultés ne doit pas être culpabilisé mais soutenu. Faire ses devoirs doit devenir une habitude. Créer les conditions favorables à la mise au travail est une aide précieuse pour l’enfant et ne doit pas être source de dispute.

Les parents ont un rôle à jouer même si leur enfant bénéficie de l’accompagnement éducatif. S’informer sur le travail fait par l’enfant et l’interroger sur l’intérêt qu’il en retire sont pour lui un encouragement et un soutien à participer aux activités proposées.

L’accompagnement éducatif est l’occasion de venir au collège et d’échanger sur la scolarité de l’élève. Les associations de quartier et les équipes d’encadrement des activités sportives et culturelles peuvent aussi compléter l’action de soutien à la parentalité.

Comment mon enfant est-il évalué ?
- Les notes et les appréciations
La note peut paraître en décalage par rapport à l’appréciation. Il faut insister sur l’importance de l’appréciation qui précise la manière dont l’élève peut progresser.

C’est dans cette perspective de progrès qu’il faut lire les notes et les appréciations sur les devoirs, les bilans intermédiaires et dans les bulletins trimestriels. Sans maîtriser soi-même les contenus sur lesquels portent les devoirs, il est ainsi possible de participer aux progrès de son enfant et de les encourager.

- Les autres outils d’évaluation : connaissances, capacités, attitudes des compétences du socle commun
La notion de compétence du socle commun, déclinée en connaissances, capacités et attitudes, permet d’expliquer en termes simples que l’on peut agir sur l’un de ces domaines et constater des progrès : une meilleure attitude favorise la concentration, développe la capacité à produire un travail personnel et à acquérir des connaissances.

Quelles sont les règles de vie au collège ?
Les règles de vie doivent faire l’unanimité dans la communauté éducative et incarner la confiance réciproque des parents et des acteurs de l’établissement.

Elles garantissent la sécurité de chaque enfant et lui permettent d’étudier dans un climat serein. Si l’élève a un avertissement ou un blâme, il est important que les parents réagissent immédiatement. Ils peuvent faire appel de la décision d’un conseil de discipline.

Le respect de l’assiduité aux cours doit faire l’objet d’une vigilance particulière de leur part. Ce double aspect des droits et des devoirs doit être explicité de façon approfondie, afin que les parents comprennent qu’il est l’enjeu de l’équilibre collectif dans l’établissement.

Comment se passe l’orientation de mon enfant en classe de 3° ?
La 3° est l'année des choix d'orientation vers les voies générale et technologique, ou vers la voie professionnelle. Il est donc important de bien connaître le calendrier et les grandes phases du dispositif.

Que va faire mon enfant en classe de 2° générale ou technologique ?
La classe de 2nde générale et technologique est une vraie classe de détermination. Son objectif est de permettre à l’enfant de mûrir et de préciser ses choix en vue d’une orientation en classe de 1ère générale ou technologique.

Son emploi du temps comportera une part très importante d’enseignements communs (80 % du total des enseignements) pour lui donner une culture générale commune. S’y ajoutent 2 enseignements d’exploration au choix (d’une durée de 1 h 30 chacun) pour préparer, en connaissance de cause, son choix de série de 1ère. Ils lui permettront :
- de découvrir de nouveaux domaines disciplinaires et les activités qui y sont associées,
- d’être informé sur les cursus possibles en 1ère et en terminale, comme dans l’enseignement supérieur,
- de connaître et d’identifier les activités professionnelles liées à ses choix.

Que va faire mon enfant au lycée professionnel ?
La voie professionnelle privilégie le travail en petits groupes et en équipe, notamment en atelier, pour favoriser l’autonomie de l’enfant et rendre les relations avec les enseignants plus simples et plus directes. Des projets collectifs (sportifs, artistiques, à caractère professionnel...) liés à ses centres d’intérêt permettront également ce travail à plusieurs. Élève (en lycée professionnel) ou apprenti (en centre de formation d'apprentis), il suivra encore des enseignements généraux (français, maths, histoire-géo, langue étrangère...). Mais il les verra sous un jour nouveau : plus concrets et davantage en relation avec l’entreprise et ses métiers.

Thèmes abordés au lycée
Le thème central des ateliers est l’orientation des élèves
.
Qu’est-ce que le système LMD ?
En France, les universités et les grandes écoles ont adopté l'organisation européenne des études supérieures en 3, 5 et 8 ans après le bac, conférant les grades de licence (L), master (M) et doctorat (D). Objectif du LMD ?

Favoriser la construction de parcours de formation personnalisés. Sont également organisés selon le schéma du LMD : les DUT, les BTS, les prépas, les études de santé, d’architecture...

Université, lycées, écoles, quel établissement pour une poursuite d’étude post-bac ?
Différentes filières sont possibles: licence, diplôme universitaire de technologie, brevet de technicien supérieur, école spécialisée ou classe préparatoire. Le choix est vaste et mérite d’être clairement explicité. La journée académique est l’occasion d’aborder ce sujet.

Qu’est-ce-que l’APB ?
L’admission post Bac (APB) est le nom de la procédure d’inscription dans l’enseignement supérieur. Elle concerne une grande partie des filières d’études après le bac et s’adresse à tous les élèves de terminale. Quelles sont les formations gérées par l’APB, quelles sont celles qui ne le sont pas ? En quoi consiste l’APB ?

A quoi mène la voie scientifique ?
Il s’agit bien de dire clairement aux parents, combien les métiers d’aujourd’hui et de demain relèvent, pour une large part, de la sphère des sciences, et combien ils sont nombreux et divers. Quels sont les parcours de formation et les débouchés ? Quels sont les métiers qui mettent le cap sur l’innovation technologique ?

A quoi mène la voie littéraire ?
La réforme du lycée rééquilibre la voie générale. La voie (L) devient une série d’excellence pour l’apprentissage des langues vivantes et la connaissance de l’international. La spécialisation est progressive afin que l’élève prépare son projet d’orientation à son rythme. Il s’agit d’expliquer les parcours de formation et la diversité des débouchés littéraires, notamment les nouvelles possibilités offertes par la banque d’épreuves littéraires (BEL).

A quoi mène la voie professionnelle ?
Quelles sont les possibilités de poursuite d’études ? Peut-on faire ses études professionnelles en Europe ? Comment peut-on changer de voie ? Comment décrocher un stage ou un entretien d’embauche ?

Le Rectorat



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 30 Novembre 2019 - 14:37 Saint-Paul : Y-a-t-il un pilote dans l'avion ?

Lundi 24 Juin 2019 - 12:12 Mensonges à la Chambre des Métiers