sak ifé nout jordu ék nout demin

"Il n'y a pas de préférence métropolitaine, il y a une colonie départementalisée…"


Dans la presse
Vendredi 24 Mai 2013

"Joseph Varondin a écrit deux brillants ouvrages sur la départementalisation. Le livre s'intitule "Le crime de la départementalisation". Il y a plus de perversité que vous croyez dans cette départementalisation qui est une continuité de la colonisation. Le dominant "Le Métropolitain" et le dominé "Le Réunionnais".


"Il n'y a pas de préférence métropolitaine, il y a une colonie départementalisée…"
"Quel département français de l'hexagone se satisferait d'être contrôlé à 150% par des habitants d'un autre département ? Imaginez que 60 à 80% des fonctionnaires en Corse ne soient pas de Corse ?

Alors même que nous battons le record européen de chômage !

Il faudrait applaudir si la départementalisation serait une réussite pour le Réunionnais.

 La préférence métropolitaine ne prendra jamais fin !

Avez vous oublié que la Nouvelle Calédonie a vu sa migration se développer pour enlever aux Kanaks la possibilité de retrouver leur indépendance ? On parlait à l'époque du peuple blanc !

Avez vous oublié que le journal le Monde en 1949 prévoyait dans son article que la France avait déjà pensé à organiser le transfert des Réunionnais vers la Françe et leur remplacement pour une question de blanchiment. Les termes sons clairs dans l'article "on parlait de renouveler la population blanche pour que le pourcentage de Noirs et Malbars soit inférieur au nombre de Blancs !

Il y a plus qu'une perversité dans la départementalisation, il y a une aliénation, une assimilation, voire même une destruction de l'identité réunionnaise. D'une main il y a le RMI, à manger, à boire, de l'autre il y a le peupler blanc, la création des parcs pour enlever aux Réunionnais la seule richesse qui pourrait l'aider à vivre (son élevage, sa culture, sa pêche).

Vous parlez de ne pas renfermer le Réunionnais qui a besoin de se former en Françe et en Europe !

Même si la Réunion était indépendante, les universités du monde seraient ouvertes aux Réunionnais !

C'est faux de dire que si on arrête la préférence métropolitaine, les régions de Françe feront pareil !

Il n'y a pas de préférence métropolitaine, il y a une colonie départementalisée qui devint en 1946 un département colonisé !

Ce ne sont pas les Réunionnais qui sont allés prônés la suprématie blanche à la sauce française en emmenant le code noir comme livre de référence !

Que vous le voulez ou pas, le colonialisme existe encore et pire, je dirais que la départementalisation est une continuité toute aussi destructrice car on n'est plus à la période ou pratique l'esclavage mais à l'ombre se profile depuis les années 60 un appel à l'exil donc à la déportation si cet exil est mal vécu et ne correspond pas à une motivation personnelle.

Voiçi le résultat de la départementalisation : 185.000 Réunionnais déportés pour être remplacé par 135.000 Métropolitains !

Les chiffres parlent, voiçi ce que l'on appelle un génocide par substitution. C'est après l'esclavagisme, le colonialisme un autre crime français dont les victimes les plus marqués sont les enfants de la Creuse.

L'outil de production colonial a été détruit faisant croire qu'il y avait une concurrence internationale et après avoir inventé le Bumidom, il y a eu le RMI !

Bien sûr, vous allez me répondre, que les Français vous considérent en Françe, mais nous serons toujours les descendants d'esclaves, de petits Blancs sans éducation. La départementalisation est un statut qui propose aux Réunionnais des pansements mais jamais de guérison !

Vous dîtes "attention tremblez Réunionnais : si les exotique nous coupaient en retour les vivres? hein??

La Réunion en 1945 était quasiment en autosuffisance alimentaire, La chère Françe qui pourrait couper les vivres, l'avait déjà faite du temps du gouverneur Aubert qui avait rallié le régime de Vichy !

Pendant le blocus qui s'en suivra car les Anglais nous reprocherons nous réunionnais de ne pas avoir rallié les forces libres et ben aucun réunionnais n'est mort de faim ! Alors, s'il faut marcher après près de 360 ans de soumission encore sous les coups de bâton du maître blanc, je vous invites à courber en première mais je ne vous suivrez pas !

Il faut redynamiser le Réunionnais, LE RMI, la départementalisation lui a bouffé son courage ! On était éleveur cultivateur et l'altermondialisme pourrait être une solution pour une Réunion autonome et puis indépendante !

Il n y a pas de négociation possible avec l'Etat Français sur la préférence, c'est lui qui organise le départ des Réunionnais depuis 1962 pour son remplacement par des Métropolitains ! Ouvrez vos yeux !

La départementalisation sert pour bénéfice aux métros et aux élus locaux et le peuple réunionnais regarde le développement de son pays par la serrure !

A quoi beau vouloir se former, voyager si dans notre tête nous serons toujours inférieurs ! Il n'y a pas de complexes d'infériorité il y a un complexe de supériorité français !

Le vrai débat porte sur la motivation des Réunionnais de retrousser ses manches et de travailler pour son pays La Réunion et d'envisager son indépendance !

Tout autre débat en utilisant des lois franco-françaises n'aboutiront pas à des solutions pour le Réunionnais.

Logiquement, nous sommes département français depuis bientôt 66 ans !

Pourquoi encore autant de débats sur l'emploi, la préférence, qui est Réunionnais, qui ne l'est pas !

Pourquoi 100 illettrés, 51% de pauvres selon l'Insee, pourquoi autant de RMI, de smicards "Ocul" !

Si la départementalisation était une solution pour être égal aux Français de l'Hexagone alors là je vous invites à comprendre ce que je viens de vous dire depuis le début !

Si cela ne s'est pas fait en 66 ans, je pense que Nice est français après La Réunion et ils se posent pas toutes ses questions !

Derrière la départementalisation se cache une non rupture avec la colonisation et la vraie décolonisation est celle que deux députés réunionnais soi disant sont allé faire voté par l'assemblée constituante en disant qu'on vous ressemble, on vous attend, faites votre opinion, Lepervanche et Vergès sont allés vendre la loi de départementalisation en disant à la France qui ne savait pas poser La Réunion sur une carte, qu'il n'y avait pas de de différence de couleurs, qu'on parlait la même langue et que nous avions les mêmes coutumes !

Soit j'ai râté un épisode, soit c'est moi l'imbécile !

De plus, je vous informe que la loi de départementalisation de La Réunion est toute aussi illégale aux yeux de l'ONU comme la récente départementalisation de Mayotte.

Le Réunionnais s'est fait dépouiller de ses terres, de son capital travail, de son avenir, de ses enfants, c'est la catastrophe !

Voiçi ce que j'appelle et Monsieur Varondin aussi, : "Le crime de la départementalisation !"

Commentaires



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par GroKafrine le 24/05/2013 12:57
Té ou di in ta la kouyonisse ou.

2.Posté par J.Claude Barret du MAR le 24/05/2013 16:27
Si l'abolition de l'esclavage était un leurre, puis ce que proclamé longtemps après les Antilles, y compris à Mayotte, temps de laisser aux groblancs de finir la dernière coupe gratuitement Lété pa par azar , si la proklame sà riyin lo 20 décembre. Mais la proclamation de la départementalisation, était bien comme écrit Joe Varondin l'abolition de la réunionité du peuple Réunionnais. Effectivement ces deux zozos R. Vergès et de Lepervanche, ont, non seulement trompé les réunionnais sur les pseudo-bienfaits de la départementalisation (ce que nous vivons aujourd'hui), ils ont menti à leurs collègues de l'Assemblée Constituante. Raymond s’excite à démontrer avec une satisfaction jouissive de pouvoir bézer tout le monde aussi déclare t-il " je précise avec satisfaction que les mauvais traitements signalés dans d'autres possessions françaises ou étrangères furent extrèmement rares à la Réunion... et il ajoute " lors de la libération des esclaves, il n'est pas douteux que si aucune violence ne fut commise, ni la moindre goutte de sang versée, on le doit à cette relative mansuétude ... " sans doute de la France, sà la pwin in lodèr de révisionnisme sà, ou de négationisme. Il ne n'allait quand même pas dénoncer ses aïeuls, la famille Million Desmarquets Hermelinde et ses 121 esclaves décomptés lors de recensement annuel obligatoire. Vergès Raymond alla jusqu'à vanté le rôle des colonisés créoles de Bourbon dans les razzias meurtrières et assassines du colonialisme français " de l'Inde, de chine, d’Indochine, de Madagascar au Dahomay, qui en 1870, en 1914, en 1939, partout où il a fallu se battre, nous avons tenu notre place de façon plus qu'honorable" Et la meilleure, telle une fille de petite vertu, Raymond ajoute " Tout ce que sommes, tout ce que nous possédons est à vous ( à la France bien entendu) Accueillez nous! voici 300 ans que nous attendons" !!! Oté kamarade, ils n'ont pas vendu la loi, ils ont vendu la Réunion et le peuple réunionnais avec. Lo méyèr, sé lo pti Léon, de marchand de manioc, postier, agent CFr etc.. ki fouté ses pieds sous les dorures des Palais, li noré minm fé in foto pou Paula son Madame ( Joe Varondin) pou biyin prouvé que par cet acte de forfaiture, il était devenu un français. Bon passons pour entendre ses âneries " nous tenons à déclarer que nous ne connaissons pas de profondes différences qui existent entre nos populations ( konmsi nou té sé sujets) et celle de la métropole. Il n'y a, en effet chez nous (qu'il différencie donc avec la France ) aucun problème linguistique, culturel ou national". Zordi nous la anvi kriyé AU FOU, wala les boug la rale anou dann lo malizé zordi. Debré Vergès = Minm konba, ziska zordi le pcr continu son œuvre de malfaisance. Je n'évoque pas le refus du gouverneur Aubert pétainiste avec avec sa clique, dont Raymond, qui avait refusé de rejoindre l'offre de lord Haliffax (Joe Varondin) que la colonie se joigne à De gaulle dans la résistance - ce qui aurait alléger la souffrance des réunionnais privés de ravitaillement. La été di osi que le Aubert pétainiste la voulu fé pouss limon dann vante kréol, rèzman papa Dori larivé èk lo Léopard ( Capagory nouvo gouvernèr) Les deux pti Vergès sans doute pour se racheter se sont engagés et ont enfin rejoint Londres koté lo grand Charles déserteur.…

3.Posté par Baswa le 25/05/2013 08:13
Le commentaire ci-dessus est absolument réaliste du tableau qu'il brosse de la situation coloniale et féodale de La Réunion.
La départementalisation aurait dû apporter une égalité avec la métropole; ça n'a pas été le cas.
Néanmoins, la réflexion doit aussi se porter sur des cercles financiers et possédants et leurs refus d'accepter les lois françaises.
L'Histoire nous a montré que ces forces se sont opposées, à la République en 1789, à l'abolition de l'esclavage, aux FFL du Général de Gaulle, elles se sont opposées à la départementalisation, à l'application de la départementalisation, des lois sociales, notamment, en organisant des manifestations contre l'installation de la Sécurité Sociale.
Ces forces sont toujours présentes. Alors, méfions nous des sirènes.

4.Posté par J.Claude Barret du MAR le 25/05/2013 19:48
Baswa, à la Réunion la départementalisation française ne s'est pratiquement jamais appliquée au mêmes titres qu'aux autres département français, certaines lois ont dû attendre plus d'un demi siècle pour voir un embryon d'application. Un Lemoine, ministre socialiste de l'Outre Mer du temps de Mitterrand m'a dit carrément que les enfants de la Réunion et des Antilles n'ont pas les mêmes besoins que les petits français. Déjà il faisait une différence entre nos enfants et ceux de France. J'ai dû faire de la résistance à ses nervis pour sauver ma cassette d'enregistrement, ils m’ont arraché mon magnétophone, piqué la cassette sur ordre du ministre - quand il a su que je l’enregistrais pour la radio que j'animais. Je pense que certaines personnalités avaient les raisons de refuser la départementalisation - qui n’a été que le prolongement du régime colonial sous une autre forme. Ces lois telles conçues pour leur France étaient-elles adaptées pour la Réunion? avec le résultat que nous vivons aujourd'hui... Sur les FFL et le grand charles noré bonpé zafère pou dire, ma lèss pou in ote zour. Il a couvert les crimes commis à la Réunion, et parfois même amnistié certains criminels qui ont pu se présenter aux élections par la suite!!! ?

5.Posté par Baswa le 26/05/2013 07:30
Jean-Claude,

Mi vé dire aou koman nou lé sir, kan fwa nou nora l'Autonomie ou l'Indépendance, nou sra pi sou lo domination du gros blanc, des propriétaires terriens et des monopoles ?

6.Posté par J.Claude Barret du MAR le 26/05/2013 16:57
Baswa, zordi nou lé la koupe in ote kalité, sé lé zélu i zoué lé groblan-féodal, sé zot i tiyin in paké domoune èk in ti kontra prékère, èk sà bann zélu volèr i saroye domoune an bus, zot i fé lo ta dériyère zot. Na in bonpé zélu na inn mazorité lèktorale, mé pa la mazorité la popilasiyon. Bann zélu nou nana isi sé in bann fantasin de la propagande de la départementalisation néocoloniale. Nou la vu azot, pou la goss koté Hollande, Mélanchon, pou la droite koté Sarkonain, Bayrou etc.. zot té la brosse à chiotte, koté lo kanar WC pou bross lo kivètt

7.Posté par Baswa le 27/05/2013 07:17
J.C., Sa mi koné, mwin lé antiérman dakor sanm ou. Sé ban zélu y trakass amwin. Zordi toul pé y réklam l'autonomie pou maské zot responsabilité dan lo situasion catastrophik dé not ékonomy ék lo situasion sosial.

8.Posté par J.Claude Barret du MAR le 27/05/2013 10:57
Avec l'autonomie, ils veulent tous devenir des Flosse de la Réunion. Nou na déza omwin in miliardère cominis roze . Zot i vé gère larzan la France va kontiniyé anvwayé.. Oute kozman lé bon, mwin na konm linprésiyon nou marss inn a koté de lote san war anou. Koman arivé ède réniyoné rouve zot ziyé, pou trouve in ote somin, somin la liberté?.

9.Posté par Clandestin le 18/04/2018 18:12
C'est faux. L'immense majorité des fonctionnaires de La Réunion sont créoles. Du coup tout le reste de l' "analyse" est biaisé.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?