sak ifé nout jordu ék nout demin

Harlem Désir : "Toute municipalité aura l’obligation de marier, conformément à la loi, tous les couples"


Dans la presse
Samedi 8 Décembre 2012


Harlem Désir : "Toute municipalité aura l’obligation de marier, conformément à la loi, tous les couples"
Le premier secrétaire du Parti socialiste était ce mercredi 21 novembre l'invité de Radio Classique / Public Sénat où il est revenu sur différents éléments d'actualité notamment l'application de la loi sur le mariage pour tous, le droit de vote des étrangers ou encore la situation à l'UMP.

Mariage pour tous, un droit qui s'applique partout

Harlem Désir l'a affirmé «le droit au mariage pour tous sera garanti à tous, quelque soit le lieu où l'on réside» et la loi doit s'appliquer de manière universelle. C'est la mise en oeuvre concrète qui a été abordée la veille par le Président de la République, évoquant la «liberté de conscience» qui permettrait à un maire de déléguer le mariage à son adjoint. Le premier secrétaire a rappelé à cet effet que l'Etat sera le garant de l'application de ce droit pour tous.

Droit de vote des étrangers : rassembler autour de l'égalité

Pour permettre le droit de vote des étrangers aux élections locales, le Parti socialiste est à l'oeuvre, il manque à ce jour 51 voix pour atteindre la majorité qualifiée au Congrès. Harlem Désir rappelle à ce sujet que sur tous les bancs il y a eu des gens qui se sont prononcés en faveur de ce droit comme Nicolas Sarkozy ou Jean-Louis Borloo et appelle à aller au-delà du clivage partisan. Le premier secrétaire ne veut pas d'un référendum qui ferait de l'immigration un sujet de confrontation, il souhaite plutôt rassembler autour d'une avancée pour l'égalité dans la République.

PS



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par TEGO le 08/12/2012 15:19
Harlem Désir , le premier secrétaire du Parti socialiste , un " machin " sorti tout droit d'une boîte de lessive très bon marché dans les supermarchés PS existants de FRANCE et de Navarre !
TEGO reconnaît la liberté de la presse mais laisser " ce machin " dire des inepties ... 21 Décembre 2012 n'est pas loin en lavant toutes ces incohérences l'application de la loi sur le mariage pour tous, le droit de vote des étrangers .

2.Posté par Aimé TECHER Réunionnais de souche et de coeur le 09/12/2012 05:25
"Toute municipalité aura l'obligation...""L'Etat sera le garant de ..."
De belles proclamations.Et la réalité? Si "le mariage pour tous "est une question de NOTRE société, alors faut se donner les moyens de la réflexion. Se donner les moyens d'échanger pour se comprendre. Choisir le moment d'efficacité pour qu'ensemble nous échangions dans la sérénité . C'est une question qui nous interpelle et nous devons écouter chacune et chacun.Prendre le temps de la connaissance de la réalité pour mieux se comprendre et donc décider en toute connaissance et non...avoir choisi un moment où chacune et chacun se pose des questions de "survie", d'emploi, de loyer à payer et surtout ...Chacune et chacun se pose des questions sur les promesses faites par François HOLLANDE pour un CHANGEMENT. Chaque jour que Dieu fait nous sommes obligées, obligés de constater que ce n'était que mirage et aujourd'hui nous sommes encore plus dans ces inquiétudes du lendemain que hier : cette bouée de sauvetage est "crevée".
Alors faut-il faire confiance à ces Femmes et à ces Hommes qui nous ont promis LE CHANGEMENT. N'avions nous pas d'autres préoccupations à débattre : le logement,l'emploi, les petites retraites, l'emploi des jeunes ...Nous savons qu'en politique il faut savoir "choisir toute porte de sortie "pour éviter les questions qui "fachent" parce qu'elles vous engagent. Pourquoi ne pas aborder collectivement la question de l' emploi? NON. NON. Cela exigerait des Responsables de l' ETAT de s'engager. Alors on a choisi délibéremment une question de société qui nous divise . Divisons pour regner. Voilà la stratégie de ces gouvernants.
C'est petit et indigne de NOTRE REPUBLIQUE.
Monsieur Harlem DESIR ne nous obligeait pas de rapeller de tristes souvenirs .. S.O.S. Racisme dont vous avez été le premier Président est né au même moment où François MITTERAND a fait "rentrer" des militants du Front National au parlement et pas un seul député : plus de 30 députées, députés du F.N. L'histoire est une réalité ...La diversion:vous connaissez.
La division...la diversion...C'est petit et indigne de notre REPUBLIQUE.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?