sak ifé nout jordu ék nout demin

Gérard Jeanneau : "Le silence religieux de l'AJFER sur l'affaire Nouschi"


Dans la presse
Mercredi 25 Avril 2012

"Bravo ! l'AJFER a déniché un gros lièvre en dénonçant le recrutement de la nouvelle directrice de l'Agorah, une métropolitaine. Bravo ! Plein succès, puisque Didier Robert a opposé son veto. Et l'enfant de chœur de Vergès de se féliciter sans réserve pour cette victoire, la mettant tout à son compte alors que bien d'autres ont chassé le même lièvre".


Gérard Jeanneau : "Le silence religieux de l'AJFER sur l'affaire Nouschi"
Le PDBS - le parti du bon sens - souscrit à ce combat : priorité à une candidature locale en cas de compétence équivalente, à condition toutefois de ne pas mettre la barre trop haut, astuce qui permettrait de faire un tri sélectif malicieux.

Et le jeune homme, qui se croyait au front, en première ligne, de chanter triomphalement dans tous les médias : "Depuis plusieurs années, l’AJFER mène le combat pour l’emploi et le recrutement local, combat rendu nécessaire par la pénurie d’emplois que connaît notre île qui compte de plus en plus de femmes et d’hommes hautement diplômés."

Malheureusement il s'essouffle tout subitement quand il y a une nomination qui va dans le bon sens vergésien. Voyons le cas Nouschi, agrégé d'histoire, à la tête de la DAC, en fonction depuis l'année dernière.

En haut lieu, on est pour la préférence régionale, on l'a dit et redit, mais dans les faits les paroles s'envolent : pour la DAC de notre Tropique, le seul agrégé valable, c'était Nouschi alors qu'il y a bon nombre d'agrégés et de docteurs d'Etat réunionnais. Aucune récrimination contre ce décret.

L'AJFER a gardé un silence religieux. La haute culture ne peut être administrée que par ce haut fonctionnaire dès lors qu'il y a une souplesse qui va dans le bon sens.

Et c'est ce qui vient de se passer : la Dac et le responsable du créole auprès de Frédéric Mitterrand ont organisé un petit voyage d'études en Guyane avec le président de Lofis la Lang, Axel Gauvin et ses dalons : un voyage pour le "kréol" que l'on cherche à servir à la sauce vergésienne.

N'ont pas été invitées à ce voyage d'agrément les paroisses qui sonnent les cloches autrement. L'Association Réagissons a réagi - c'est son devoir - et réclame au moins un compte rendu de cette expédition entre amis aux frais des contribuables. En vain ! Nouschi s'est assoupi sous l'effet de la chaleur tropicale.

Entre nous soit dit, on pouvait faire l'économie de cette coûteuse expédition : dialoguer tout simplement par visioconférence, chacun chez soi dans son fauteuil, pour une poignée de cacahuètes. En temps de crise, il ne faut pas jouer aux grands seigneurs ! Ménageons le bon peuple ... et les deniers publics !



PDBS



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Gérard Jeanneau le 25/04/2012 05:48
Un lien qui en dit long sur la petite sauterie : 55.000 euros en période de crise. Une belle dépense quand le Chaudron s'enflamme !

A vous de voir s'il y a un lien malicieux en tout cela : le responsable du créole auprès de Frédéric Mitterrand est un ancien de Normal Sup, comme Nouschi, comme Axel Gauvin !

Gérard Jeanneau, ancien gardeur de vaches sous l'occupation allemande.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?