sak ifé nout jordu ék nout demin

"Filière Canne-Sucre, ça marche !"


Dans la presse
Samedi 1 Juin 2013

Une campagne de communication visant à mieux faire connaître la première filière agro-industrielle intégrée de notre île et le premier producteur européen de sucre de canne.


"Filière Canne-Sucre, ça marche !"
Cette campagne est portée par le Syndicat du Sucre de La Réunion. Elle fédère les acteurs de la filière et les collectivités qui l’accompagnent. Elle met en avant ses principales caractéristiques qui ont un impact fort sur le développement économique et social de notre île.

La filière Canne-Sucre est un des piliers de l’économie réunionnaise. Elle emploie, directement ou indirectement, plus de 12.000 personnes sur l’île et génère près de 50% des exportations de l’île.

Pivot de l’agriculture locale, la canne à sucre couvre 58% de la surface agricole utile, tout en contribuant à la diversification des productions végétales et animales dont elle est complémentaire.

La culture de la canne à sucre s’inscrit pleinement dans le développement durable de l’île. Elle contribue aux énergies renouvelables, préserve des sols et absorbe le gaz carbonique pour restituer de l’oxygène.

Les sucreries réunionnaises investissent en continu pour maintenir un haut niveau de performance et réalisent des innovations, qui sont souvent des premières mondiales.

Les progrès de la filière s’appuient également sur un outil de recherche agronomique de réputation internationale (eRcane). En un demi-siècle, le rendement de sucre à l’hectare des champs de canne réunionnais a ainsi doublé.

Enfin, la canne contient encore de nombreuses molécules complémentaires au sucre, potentiellement valorisables en chimie verte.

Cette nouvelle campagne de communication met en lumière, le poids de cette filière dans notre économie locale, son rôle déterminant pour notre agriculture et sa forte contribution à la fois au développement durable et à l’innovation réunionnaise.

L’enjeu de cette campagne est d’apporter le meilleur éclairage possible sur les atouts de la filière afin qu’il soit partagé par les Réunionnais et les décideurs.

Agriculture



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par jason bourne le 02/06/2013 08:56
100 millions de subventions de l'europe 50 de la france .....pour 12000 personnes ça nos amène à 1250 euros par personne et par mois !!! sois plus que le smic

2.Posté par J.Claude Barret du MAR le 04/06/2013 09:58
Zot i vante la kiltire la kann, si domin in bèzman i bloke laprovizioneman de la Réniyon en vivre, zot sar les premiers è Minatchy pou manze bagasse, do sik épi la paye. Tous ces millions versés pour enrichir quelque uns qui ont fait fortune après d'autres dans la canne. Il faut planter pour manger, et nourrir la population. La canne n'engraisse que quelque riches avec des subventions. Que ces subvention soit injecté dans la production de maïs, de riz, de manios pour nourrir l'homme et les animaux. Il faut arrêter avec cette propagande subversive. Pendant les guerres européennes la Réunion a dû vivre couper de la "merde patrie".

3.Posté par Baswa le 05/06/2013 07:05
Une intervention en faveur de la canne, l'un des rares produit d'exportation, afin de masquer la réalité économique et sociale désastreuse de notre pays. Cela, uniquement au profit des usiniers et des gros propriétaires terriens qui s'enrichissent avec des subventions, mais non des bénéfices issus de cette production.
C'est un argument servant le système d'importation maximal, (94% de nos produits de consommation), de type féodal et colonial.
La monoculture appauvrit les terres, dont l'utilisation outrancière d'engrais qui polluent nos sols et nappes phréatiques. Elle est un frein à la diversification, à l'autosuffisance alimentaire et au développement de La Réunion.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?