sak ifé nout jordu ék nout demin

Emeutes à La Réunion, Nicolas Sarkozy "va faire des propositions"


Édito
Mardi 28 Février 2012

Le candidat Sarkozy était l'invité de RTL hier matin. Mais, c'est le président de La République qui a confirmé sa visite à La Réunion, victime de violences urbaines. "Il y a un petit nombre de gens qui se sont comportés comme des casseurs. La loi ne sera pas bafouée".


Emeutes à La Réunion, Nicolas Sarkozy "va faire des propositions"
La métropole a semble-t-il pris conscience de l'ampleur des événements violents qui secouent l'île depuis une semaine. Si les chaînes nationales et régionales ont dépêchés des envoyés spéciaux, le gouvernement par la voix de Claude Guéant, ministre de l'Intérieur, et Marie-Luce Penchard, ministre de l'Outre-mer, s'est contenté du maintien de l'ordre.

Hier matin dans le studio de RTL à Paris, Nicolas Sarkozy a fait savoir qu'il fera des propositions à La Réunion, et ce lors de son déplacement dans notre département à la mi-avril. Ce sera après le passage de François Hollande (31 mars - 1er avril), et de François Bayrou quelques jours plus tard. Le président-candidat viendra avec de prochaines mesures pour La Réunion et l'Outre-mer.

Hier au micro de RTL, Nicolas Sarkozy a reconnu "qu'il y a un vrai problème à La Réunion, c'est le taux de chômage endémique, c'est un taux extraordinaire pour les moins de 25 ans". Et pour montrer qu'il suit le dossier Outre-mer, le candidat UMP a précisé que ce taux est de près de 60 %. C'est une affaire extrêmement sérieuse, extrêmement difficile".

Par ailleurs, le président a déploré les exactions et les violences de ces derniers jours. "Il y a un petit nombre de gens qui se sont comportés comme des casseurs. La loi ne sera pas bafouée". Le président a conforté la même ligne que son ministre de l'Intérieur, force restera à la loi.




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par MCB le 28/02/2012 07:38
Ben voilà autre chose!
Pendant les émeutes, pas un mot d'apaisement, RIEN, alors que les médias métropolitains ne cessaient de relayer à tort et à travers des images dévastatrices, même si certains ne savaient pas très bien où situer La Réunion.
Et puis, notre chef bien-aimé arrive, avec dans ses valises, 2, 3 chabouk pou mettre l'ordre. Le problème c'est que 2 de ses camarades vont passer avant lui avec des malles pleines à ras bord de promesses.
Le rappel à la loi, c'est bien, mais allez parler de l'ordre à une population en détresse!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit