sak ifé nout jordu ék nout demin

Du PCR ou de la Droite, qui a le plus beau tapis mendiant ?


Édito
Vendredi 22 Juin 2012

Destins croisés. Il y a beaucoup de similitudes entre la déroute de la Droite et l'effondrement du PCR. La principale, c'est l'absence de clarté et de transparence dans les stratégies politiques : alliance, alliance de circonstance ou contre nature, mésalliance, fourre-tout… De l'Alliance de Paul Vergès à La Réunion en confiance de Didier Robert, le mélange des genres a aussi ses limites.


Du PCR  ou de la Droite, qui a le plus beau tapis mendiant ?
Paul Vergès l'a souhaité : "Il n'y a plus de Gauche, il n'y a plus de Droite…" Aux Régionales de 2004 et 2010, le président de l'Alliance a cru pouvoir bouger les lignes avec le choix des personnalités de la société civile sur sa liste. Une ouverture à des gens de Droite et à plusieurs élus du PS que n'ont pas compris des fidèles militants communistes. Ils n'ont pas voté en 2010. Et, Paul Vergès a perdu la Région.

Didier Robert ne veut pas bouger les lignes, il veut rassembler de la Gauche moderne à la Droite, en passant par le Centre ou le Nouveau centre. La Réunion en confiance, c'est devenu un vrai fourre-tout. Aujourd'hui, il y a même un Pole écologique", celui de Vincent Defaud. Combien d'électeurs représentent ces partis, groupuscules ou mouvements, composantes de La Réunion en confiance ? Qui sont vraiment crédibles ?

Entre les (mes)alliances de Paul Vergès et le tapis mendiant qu'est devenue La Réunion en confiance, si les couleurs sont multiples, les valeurs, les convictions et les messages politiques sont brouillons, inaudibles et parfois incompréhensibles pour les électeurs. Cyrille Hamilcaro ne cesse de le répéter : "Il faut une Droite distincte de la Gauche. Et réciproquement".

Le verdict des urnes a été cinglant. Le PCR et la Droite ont perdu une grande partie de leur électorat. Le score d'Eric Fruteau à Saint-André, résulte aussi des positionnements ambigus des communistes. C'est aussi le cas pour Huguette Bello. Elle, sa situation est claire et précise. Celle des socialistes également. Cyrille Hamilcaro a raison : "Il faut une ligne politique claire et transparente".




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par ras le bol le 22/06/2012 04:54
Il était temps de penser à dessiner une ligne politique claire et transparente.
Les électeurs sont perdus et se noient dans ces eaux troubles
Un ras le bol des discours remplis de promesses, une île délaissée, l'oubli , le mépris de la base
et pendant ce temps là , voyages, champagne, Autralie, festival de Cannes et nous ici nou regarde cannes poussés
La pyramide s'écroule, les momies sortent du sarcophage:
nou veu la route du littoral
nou veu notre compagnie aérienne
le Pop pour danser techno hip hop
nou ve les 2000 bus
nou ve TRAVAY ou pas la kompri

2.Posté par citoyen interrogatif le 24/06/2012 06:45
Pourquoi sont ils encore en place?
le peuple n'a til pas été clair?
quand démissionnent t-ils de leurs mandats?
quand finiront ils de nous rouler "carry sous de riz"?
Quelle honte ? comment ces 2 là i fé pou regard à zot dans la glace?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit