sak ifé nout jordu ék nout demin

Dany Martin : "La Droite ne fait pas assez confiance à ses femmes politiques"


Dans la presse
Samedi 20 Juillet 2013

Dany Martin a un prénom unisexe. Est-ce la raison qui explique le caractère prononcé de cette femme mariée et mère trois enfants ? Coiffure féminine, rouge à lèvres impeccable et maquillage sophistiqué, Dany Martin, c'est un roc dans une robe "stylée". La femme jusqu'au bout de ses talons, ne veut pas se faire homme pour une devenir une femme politique.


Dany Martin : "La Droite ne fait pas assez confiance à ses femmes politiques"
Dany Martin a un défaut. Sa franchise. Cette attitude bizarre de savoir dire les choses avec tact et d'être directe. "Les hommes n'apprécient pas". Surtout en politique. Est-ce à dire que le milieu politique est machiste. Aussi bien à Gauche qu'à Droite ? Ce serait surprenant. Vraiment. "A Droite, la plupart des femmes sont cantonnées à des rôles de faire-valoir". Pots de fleurs. Potiches.

"D'une manière générale, aucun mouvement ou parti politique n'a intégré, soutenu et mis en avant ses représentantes politiques. C'est une loi qui a imposé la parité en politique. Ce n'était pas la décision d'un groupe mixte. La Droite aussi ne fait pas assez confiance à ses femmes politiques. L'avènement de la chanteuse Jacqueline Farreyrol n'a en rien effacé. Surtout pas le ressenti. Bien au contraire. "Quelle place pour toutes ces femmes qui militent et défendent les idées, la philosophie et les projets de la Droite ?"

Les Législatives de juin confirment cette prise de position de Dany Martin. Sur sept circonscriptions, la Droite serait représentée par une femme dans deux, seulement. Nathalie Bassire dans la troisième, et peut-être Sandra Sinimalé ou Valérie Auber dans la deuxième. Le PS, lui, a trois représentantes officielles : Monique Orphé (6e), Ericka Bareigts (1e) et Laurence Lougnon (2e). Les Verts, trois également : Nila Minatchy (2e), Yvette Duchemann (6e), Danon Odayen (7e).

Et, le PCR n'a pour l'heure qu'Huguette Bello (2e ou 7e). "Le microcosme politique est un environnement masculin, tant par le comportement des hommes que celui de certaines femmes : pouvoir, rapport de force, séduction, instinct animal ou bestial des uns et des autres… C'est aussi la femme attirée par les hommes de pouvoir, flattée par leurs schémas de séduction, ou motivée par une promotion canapé qui encourage ces hommes dans leur fonctionnement".

Et, paradoxe. "En politique ou dans les cercles de pouvoir, une femme est capable du même comportement et fonctionnement détestables, qu'un homme. Pourtant, la femme a les moyens d'être plus efficace, plus pratique, plus communicative dans sa fonction politique. Car, elle possède quelque chose que le sexe opposé n'a pas : l'intuition féminine. Et c'est sans doute pour cela que les hommes politiques évitent de promouvoir la femme en politique", conclu Dany Martin, ancienne élue de l'Ouest.




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Sylviejuste78@gmail.com. le 09/01/2012 11:30
En tant que femme, je trouve cet article très représentatif de la réalité. Il faut des femes comme Dany, à la tête d'un parti, qui ose dire et qui osera faire. Bravo Dany, continue comme ça avec ta 'franchise'.

2.Posté par R I P O S T E le 20/07/2013 14:39
" A Droite, la plupart des femmes sont cantonnées à des rôles de faire-valoir". Pots de fleurs. Potiches. " Je ne suis pas d'accord , la parité aux municipales 2014 sera visible ( une femme ... un homme etc ... ) à vous de prendre toute la place qui vous revient sous condition que votre disponibilité soit totale au sein d' assemblée plénière , surtout dans les commissions ...

3.Posté par Mike le 19/11/2018 11:15 (depuis mobile)
Dany Martin est une femme qui du charisme du charme qui font d’elle une personne fiable en politique.
Honnête et sérieuse dans tout ce qu’elle fait .
Reviens nous Dany la politique manque de femme forte comme toi !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?