sak ifé nout jordu ék nout demin

Cyrille Hamilcaro doit renoncer aux Législatives 2012


Édito
Dimanche 2 Octobre 2011

Le conseiller général de Saint-Louis n'a plus le choix. La justice est passée. Quelle que soit sa décision, il faut la respecter, qu'il y ait appel ou pas. Bien sûr, Cyrille Hamilcaro va se battre. C'est son choix. Qu'il y ait "complot" ou pas. Mais à neuf mois des Législatives, la Droite a besoin de sérénité pour affronter des Présidentielles et une députation mal engagées.


Cyrille Hamilcaro doit renoncer aux Législatives 2012
Cyrille Hamilcaro mène un combat difficile. Il est sous la menace de cinq de privation de ses droits civiques. Si cette peine devait s'appliquer, il perdrait ses prérogatives parentales, son emploi à la CCSud et ses mandats électifs (et ses indemnités de conseiller général). Et pour noircir un peu plus ce tableau, il a été condamné, jeudi dernier, à verser près de 86.000 € à la ville de Saint-Louis.

Cyrille Hamilcaro est seul face à une réalité. A sa dure réalité. Sa crainte, la seule vraie crainte, c'est bien sûr de ne plus voir ses enfants. La seconde, c'est l'image qu'il renvoie à ses "mômes". C'est ce qui motive son obstination voire son obsession à prouver qu'il "n'a pas commis tout ce dont on l'accuse" et surtout il "ne mérite pas de telles sanctions". Pour ce faire, ses avocats, Michel Lagourgue et Brigitte Hoarau, utiliseront toutes les voies de recours possibles.

C'est un combat long et prenant qui a déjà commencé. Les Législatives, c'est en juin 2012. Cyrille Hamilcaro ne peut mener les deux, de front. C'est un risque inutile et forcément néfaste. Il a un choix à faire. Seul. Il doit prendre une décision importante : renoncer à être candidat aux Législatives 2012. C'est vrai, le conseiller général de Saint-Louis a beaucoup misé sur cette échéance.

Aujourd'hui, la donne a changé. Cyrille Hamilcaro joue gros son avenir personnel. Et professionnel. La Droite joue gros son avenir présidentiel et législatif. A chacun son combat. Car, le mélange des genres nuira aux deux. C'est inéluctable. Jeudi dernier, la justice a mis un peu plus d'espace entre l'élu sudiste et ses électeurs de Saint-Louis et des autres villes de sa circonscription. Il s'agit ici de crédibilité et de légitimité...




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par TEGO le 03/10/2011 08:51
Ou la tout dit M. Jismy Ramoudou sur M. Cyrille Hamilcaro qui joue gros son avenir personnel .

2.Posté par lotus le 03/10/2011 16:15
il n'a plus qu'à faire comme DSK pour les primaires socialistes ou comme Borloo pour limiter les dégats à droite...

3.Posté par lotus le 03/10/2011 17:08
Plus sérieusement, Mr Hamicaro a, me semble t-il, bien des combats à mener prioritairement, avant de se positionner.
Ce n'est pas comme ci il était le seul compétent pour être député de cette 7ème circonscription.
De plus, j'entends de plus en plus d'électeurs qui s'indignent et qui militent pour la non éligibilité à vie d'anciens élus coupables et condamnés pour des faits délictueux durant leur mandat. Ils espèrent qu'un député ose enfin proposer et faire voter une loi en ce sens... Alors, attention ! à miser sur un candidat qui perd sa crédibilité, c'est celle de l'union qui pourrait être entachée...
Encore une fois, arrêtez de focaliser systématiquement sur ceux qui sont déjà en bons postes (maire ou conseiller général...), ou sur les leaders de mouvements !
A quoi sert d'avoir au sein même de vos mouvements, des personnes qui servent la cause commune avec ferveur et détermination s'il ne peuvent valoriser leur engagement sur l'échiquier politique réunionnais à leur tour ? Au congrès de l'union le partage du pouvoir a bien été évoqué, c'est là l'occasion.
Passez donc chaque commune en revue, sélectionnez en fonction des qualités, des compétences, de l'engagement, de l'aptitude. Procédez par élimination pour ne pas commettre les erreurs des cantonales et miser toujours sur les mêmes et voyez qui pourrait sortir du lot. Donnez lui sa chance, vous ne serez pas déçu...

4.Posté par Fabrice le 03/10/2011 19:27
Effectivement M.HAMILCARO a un choix cornélien à faire qui engagera d'une manière ou d'une autre son devenir politique et privé.

Il fait face à son passé qui détermine d'une certaine manière son avenir.... Dommage que La Réunion risque de perde, une fois encore, un homme politique avec un fort potentiel.

A ceux qui crie l'inéligibilité à vie...quelle hypocrisie.... il serait tentant de leur demander de se regarder devant un mirroir car qu'on le veuille ou non le jour on nous aurons des citoyens responsables alors nous aurons des élus responsables et non l'inverse.

A ceux qui attendent patiemment qu'on vienne les "sélectionner" pour assurer la relève politique au prétexte qu'ils ont été de bons petits soldats fidèles et dévoués.... espérons pour La Réunion qu'ils restent ainsi et rien d'autre..



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit