sak ifé nout jordu ék nout demin

Cyrille Hamilcaro : "Pour la promotion de l'emploi local"


Dans la presse
Dimanche 21 Août 2011


Cyrille Hamilcaro : "Pour la promotion de l'emploi local"
"Mercredi 17 aout 2011, la Commission Permanente du Conseil Général examinait une motion sur l'amélioration des mutations des policiers réunionnais de métropole vers l'île.

J'ai fait la proposition que les groupes politiques, toutes tendances confondues, puissent se réunir et préparer un texte qui soit ensuite votée solennellement en Assemblée Plénière du Département.

Ce vote permettrait de fixer une bonne fois pour toute une orientation forte en matière d'emplois publics d'abord, conformément aux préconisations du Comité Interministériel pour l'Outre-mer, puis pour les emplois dans le privé en ce qui concerne le recrutement local.

Car plusieurs questions méritent des réponses claires et objectives :
- Pourquoi, à La Réunion, la majorité des postes d'encadrement sont occupés par des personnes extérieures de l'île? Et quand on dit extérieur, cela concerne l'Europe, les autres DOM, la France Hexagonale ou l'Afrique francophone... ;

- Est-il normal que lors de la mutation d'un fonctionnaire dans l'île, il soit nécessaire de trouver un travail (mutation ou recrutement de complaisance) pour le conjoint du muté ?
- Qu'est-ce qui empêche les collectivités locales de donner l'exemple en mettant fin aux recrutements extérieurs lorsque dans le ressort de ces collectivités il y a la matière grise et les compétences nécessaires ?

- Comment expliquer que la quasi-totalité des faits-diversiers recrutés dans la presse locale soient des personnes extérieures, n'ayant pas nécessairement des diplômes en communication ou en journalisme, et encore moins une connaissance historico-sociologique du Département ?

A diplôme ou compétences requis, recrutement local! C'est ce qui est pratiqué par toutes les régions de France, est la règle aux Antilles-Guyane mais ext un sujet tabou ici, car considéré comme insultant par certains. Lorsque le débat disparaît par trop de volonté de consensus mou, c'est la démocratie qui est etouffée petit à petit".

sur son blog



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par alain le 22/08/2011 05:42
Bravo
Qu'en dites vous de ce qui se passe au SDIS dont vous étiez un moment le délégué. Le poste de RH est vacant , pourquoi ne pas choisir un officier parmi nos locaux, sont -ils moins que leur collègues français. Ce qui faut savoir, nos officiers se sont mesurés à l'extérieur pour parvenir à leur niveau, mais quand il s'agit d'occuper des responsabilités, on les écartent tous surtout s'ils ont la peu un peu bronzé. Le poste de commandant de groupement dans l'Ouest sera occupé par quelqu'un de l'extérieur qui n' a aucune connaissance de l'ile, comment pouvez vous nous expliquer cette différence? Pouvez vous demander à Mme DINDAR, pourquoi nos officiers qui attendent leur promotion sont écartés volontairement pour faire la place aux copains. je compte sur vous, car je connais votre combat pour nos locaux. Il faut reconnaitre, même votre adversaire politique Claude HOARAU partage votre vision et ça je dis bravo.

2.Posté par Personne le 22/08/2011 12:55
Ce n'est pas pour demain mon cher ami !!!
Partout où il y a du pouvoir, ou du financement, les locaux diplômés et compétents sont poussés par ceux venu de l'extérieur ; partout, même là où on ne le penserait pas !!!
Ouvrez vos yeux, ouvrez vos oreilles, lisez les réactions et vous comprendrez !
Il y a urgence à agir !

Une suggestion: "Élaborez l'organigramme de toutes les organisations réunionnaises et nous verrons avec effroi que nos enfants n'apparaissent que trop rarement...".
Si c'est un problème de formation alors voyons qui sont à la tête des institutions de formation... et missionnons les ...

Quelle société Réunionnaise voulons "fabriquer" pour qui et pour quoi ?
Le fossé entre la parole et l'action est telle que tout espoir pour les locaux devient illusion... Attention danger !!!
Comment prôner un développement endogène avec autant d'apports exogènes ???
Ressaisissons-nous avant qu'il ne soit trop tard !!!

Monter les uns contre les autres serait une aberration, mais force est d'admettre qu'à la Réunion ce problème est préoccupant et devrait interpeller tout le monde... Nous sommes dans les dérives, ce n'est pas bon ...
Moi je suis personne, mais vous qui avez le pouvoir agissez !!!

3.Posté par MCB le 23/08/2011 17:25
Ca doit être le syndrome "Goyave de France". Tout ce qui vient de "dehors" lé toujours meilleur.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?