sak ifé nout jordu ék nout demin

Conseil général : des jeunes donnent un "visage" aux addictions


Dans la presse
Mercredi 16 Mai 2012

Acteur principal de l’action sociale et soucieux de la santé des Réunionnais, le Conseil général à travers le Point Info Santé Sud a réfléchi sur la mise en place d’un nouveau dispositif adapté au mode de vie locale.


Conseil général : des jeunes donnent un "visage" aux addictions
Comme l'a souligné à plusieurs reprises Nassimah Dindar, présidente du Conseil Général "La population réunionnaise, et plus particulièrement les jeunes, doivent prendre conscience des incidences d’un comportement non favorable à une bonne santé. C’est une préoccupation majeure pour le Conseil général et un des axes prioritaires de ma mandature".

C’est à l’antenne Sud du Conseil Général qu’a été présenté ce matin, Kossa Nou Pens, un nouveau dispositif d’animation de groupe éducatif et ludique pour la santé.

Deux thèmes prioritaires composent ce support de communication par la photo : Le Kossa Nou Pens Nutrition, pour mieux comprendre l’aliment, ses atouts, ses déficiences et le Kossa Nou Pens Addictions, pour mieux comprendre les effets nocifs des drogues sur la santé.

Inspiré de l’outil Photo Alimentation du CODES de Charente Maritime, Kossa Nou Pens a été adapté aux couleurs de l’île, car il est difficile de s’identifier sur des projets nationaux,  pour répondre au mieux aux problèmes locaux.
 
Afin de «réunionniser» ce dispositif, un concours a été lancé le 25 février 2011 auprès de collégiens, mamans mineures suivies par les GUT volontaires de l’arrondissement sud, des jeunes du collège La Châtoire et le public accompagné par la Mission Locale Sud.

Il était essentiel que des jeunes réalisent les visuels car, qui mieux qu’un jeune peut comprendre un jeune ? Ce dernier se sent rassuré, valorisé, écouté. Au total, 74 adolescents ont participé à ce concours et 576 photographies ont été réceptionnées en février 2012.

Le 15 mars dernier, le jury composé d’élus du Conseil Général, de la Présidente du Conseil Général des Jeunes,  de photographes, de représentants de  l’Education nationale, de la Fédération régionale d’addictologie, de l’IREPS, des points Infos Santé Sud et Est…, a sélectionné 120 visuels.
 
"Nous intervenons au primaire, dans les collèges, les lycées, dans les écoles de la deuxième chance, le quartier mineur de Domenjob... et il était important de disposer d’un nouvel outil pour nous aider à faire passer des messages à ce public. De plus, c’est un outil péi, adapté aux problèmes des jeunes Réunionnais et réalisé par des jeunes ; cet élément est essentiel car il reflète une liberté d’expression et valorise la jeunesse", nous ont confié Marie-Jeanne Maillot du Réseau Oté et Noéma Arne de Réunisaf.

Aujourd’hui, la Collectivité dispose d’un outil approprié composé de 60 visuels pour le Kossa Nou Pens Nutrition et de 60 visuels pour le Kossa Nou Pens Addictions. Il facilitera le travail des différents intervenants qui s’adressent au quotidien, aux jeunes. Il sera remis dans un premier temps aux partenaires, aux associations, aux Points Infos Santé pour être testé et analysé, en vue de l’obtention d’une labellisation "outil épi".
 
 "Ce projet est une dynamique de territoire et l'obtention de ce label serait tout d’abord, la reconnaissance d’un travail réalisé. Puis, il est nécessaire car il garantit l’outil et lui ouvre les portes d’organismes ou  d’instances comme l’Education nationale. Nous avons deux mois pour le tester, récolter les éléments et répondre au mieux aux critères pour une labellisation, au mois de septembre» informe Marie-Josée Damour, directrice du Point Info Sud qui rappelle que tous les lundis et mercredis matin, le Point Info Santé Sud accueille les jeunes, les parents qui ont besoin d’aide.
 
"Si uniquement 10 photos ont été primées aujourd’hui, ce qu’il est important de retenir de cette opération, c’est l’implication forte de toute une équipe, du travail exemplaire des jeunes. Avec un budget modeste, nous offrons un outil qui colle aux problèmes des jeunes et correspond aux attentes des intervenants. Merci à l’ensemble des partenaires d’avoir répondu présent et d’avoir soutenu ce magnifique projet qui va aider au mieux-être de personnes. Le travail n’est pas encore terminé car nous œuvrons maintenant à l’obtention du Label – outil épi", a expliqué Max Ognard, directeur de l’Arrondissement sud du Conseil général.

Communication Conseil général



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?