sak ifé nout jordu ék nout demin

Conseil général : Hébergement des familles des collégiens mafatais


Dans la presse
Vendredi 17 Août 2012


Conseil général : Hébergement des familles des collégiens mafatais
En réponse aux différents articles concernant l’hébergement des collégiens mafatais, le Conseil Général tient à apporter les précisions suivantes.

Dispositif pour la rentrée scolaire 2012/2013.
Dès le mois d’avril 2012, confirmé par courrier en date du 21 juin, le Conseil Général a informé les partenaires concernés par le dispositif d’accueil et d’hébergement des collégiens mafatais (communes de Saint-Paul, de la Possession, Rectorat) de son souhait de faire évoluer ce dispositif, afin d’intervenir directement auprès des familles, en contractualisant avec les deux communes.

Celles-ci ayant sollicité un temps de réflexion pour mettre en place un nouveau cadre d’intervention, le Conseil Général a décidé d’accorder une aide financière aux familles des collégiens. Cette aide leur est versée directement, pour qu’elles puissent financer les dépenses d’hébergement de leurs enfants, notamment en familles d’accueil, et garantir ainsi leur scolarité.

Elle est accordée à chaque famille, après une évaluation sociale et financière de sa situation par les services sociaux de l’arrondissement ouest.

Les familles ont été orientées vers l’arrondissement ouest.
Elles peuvent prendre contact avec le secrétariat de l’Arrondissement Ouest au 0262 55 47 61, qui les orientera vers le service social concerné.

Les pièces à fournir
- Un courrier de demande d’aide - Les justificatifs de ressources (attestation CAF, bulletin de salaire, avis d’imposition
ou de non d’imposition, etc.) - Les justificatifs du projet d’hébergement ou une attestation sur l’honneur - Le certificat de scolarité - Le relevé d’identité bancaire

Communication Conseil général



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?