sak ifé nout jordu ék nout demin

Conflit à Sainte-Suzanne, une question de dignité


Politiblog
Dimanche 5 Juin 2011

La question du salaire des employés communaux à la Réunion comme à Sainte Suzanne se pose depuis plus d'une dizaine d'années.


Conflit à Sainte-Suzanne, une question de dignité

Comment et pourquoi en vouloir à des travailleurs municipaux qui par essence sont des fonctionnaires territoriaux et qui ne perçoivent pour le plus grand nombre moins que le SMIC ?

Comment ne pas écouter et ne pas entendre des pères et mères de familles qui sont inquiets pour l'avenir de leurs enfants ?


Au même titre que Madame le maire de Sainte-Suzanne et que d’autres conseillers municipaux, j'ai participé aux échanges qui ont permis d'aboutir à un protocole d’accord.

Cela ne fut pas facile; parfois, cela a été très intense. Car je suis maman et également adjointe au maire.

Et ces échanges, avec la population qui exprime ses difficultés sociales, permettent de mieux mesurer les effets de cette crise aujourd’hui sur les Saint-Suzanniens et les Réunionnais.

L' écart de plus en plus grand entre les riches et les pauvres explique aussi le mécontentement de ces travailleurs communaux.

Les grévistes ont fait preuve de persévérance. Il ont fait preuve de solidarité. Les élus ont assumé leurs responsabilités avec la même solidarité. La municipalité les a écoutés et les a entendus.

Ainsi, avec la majorité municipale et les employés communaux, nous sommes parvenus à apporter des réponses à des questions et à des revendications qui ne datent pas d'hier.

C'est bien pour les employés communaux, c'est bien pour leur famille, c'est bien pour Sainte Suzanne.

Au final, ce que je retiens, c'est qu'il devient urgent de réfléchir à l'amélioration du pouvoir d'achat des Saint-Suzanniens comme ceux de tous les Réunionnais. Il faut éviter ces conflits qui malheureusement laissent des traces.

C'est aussi une question de dignité.


Aline Murin Hoarau



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 25 Mars 2020 - 10:16 « La fin d’un cycle et de modèle ».