sak ifé nout jordu ék nout demin

Claude Hoarau, isolé, l'infatigable militant défendra-t-il jusqu'au bout sa vision de la reconstruction du PCR ?


Édito
Mercredi 17 Octobre 2012

Claude Hoarau demeure un symbole. Celui d'un PCR offensif, virulent et parfois violent. Le maire de Saint-Louis s'est évertué, ces dernières années, à gommer cette image négative. Il cultive par ailleurs celui de militant infatigable au service du PCR. L'un de ses objectifs dans la reconstruction : restaurer les cellules dans les quartiers et relancer la fête de Témoignages. Mais, il ne sent pas vraiment aidé dans sa démarche…


Claude Hoarau, isolé, l'infatigable militant défendra-t-il jusqu'au bout sa vision de la reconstruction du PCR ?
L'homme a pris des coups '"mais en a aussi donné". Les années ont ciselé dans les traits de son visage les marques de nombreuses batailles, les coups qu'il a reçus de certains membres de son parti, et il y a les multiples déceptions venues de la communication interne via Témoignages. La censure, le militant communiste connaît. Il y a eu l'époque où la presse parlait d'abord de son comportement brutal. Et cette longue période loin d'être révolue de la "censure de Témoignages" à son encontre.

L'homme est marquée. Sa foi dans le devenir d'un PCR fort et engagé dans le combat pour donner des responsabilités aux Réunionnais, s'étiole. Claude Hoarau peut-il accepter, pendant longtemps encore, sa mise à l'écart, son isolement et ce pour ne pas créer de "clash" au sein du PCR ? Va-t-il faire semblant de ne pas voir que le Conseil de reconstruction n'est qu'un leurre, et que ce sont toujours les mêmes qui décident, puis placent dans la bouche de la nouvelle génération, les phrases qui doivent être dites ?

Quand va-t-il se rendre compte que le retour des cellules dans les quartiers, ne sont qu'une prison dans laquelle il s'est laissé enfermer ? Que la fête de Témoignages n'est qu'un lointain souvenir auquel il doit être seul à y croire ? Et, a-t-il encore la jeunesse et la force d'aller convaincre des militants qui n' croient même plus en Paul Vergès ? Claude Hoarau ne mène-t-il pas le combat de trop pour le PCR ? Ou tout simplement, ne se trompe-t-il pas de combat ? L'après "Assemblée extraordinaire" du 30 septembre l'amène à s'interroger. Car, rien n'a changé…

Comme Huguette Bello, Claude Hoarau doit-il ou va-t-il rompre avec le PCR, parti à qui il a tout donné, et pour qui il est devenu un élément perturbateur ? S'il est évident qu'il y a pensé depuis longtemps, le maire de Saint-Louis va-t-il franchir le pas, et créer lui aussi son parti politique ? Claude Hoarau assure : "Je suis un militant communiste et je suis fidèle à mon parti". Sans aucun doute. Non. Il y a un doute. Des doutes. De plus en plus de doutes…




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit