sak ifé nout jordu ék nout demin

Christian Annette réplique à Geoffroy Géraud Legros : "Les priorités de la députée Monique Orphé"


Dans la presse
Jeudi 27 Septembre 2012

"Par courrier des lecteurs du 20 septembre 2012, Geoffroy Géraud-Legros (PCR) sollicite Monique Orphé, députée de La Réunion sur les moyens à mettre en œuvre pour sortir la Réunion de la crise sociale et économique. Il préconise la remise sur rails du tram-train".


Christian Annette réplique à Geoffroy Géraud Legros : "Les priorités de la députée Monique Orphé"
"Monique Orphé n’ignore évidemment rien des difficultés rencontrées par les entreprises, les chefs d’entreprises, les travailleurs, les chômeurs et mal logés. Avec les parlementaires et le gouvernement, elle s’emploie chaque jour, dans le cadre de son mandat, à trouver des solutions.

Il n’y aura pas de sortie de crise  par un coup de baguette magique et chacun le sait ; faire croire le contraire ne serait pas très responsable tant la situation de la France est difficile : l’endettement colossal, la croissance européenne en berne et les risques de spéculation sur l’euro l’étranglent.

L’impasse économique dans laquelle se trouve La Réunion remonte à des décennies,  et aucune majorité régionale n’a esquissé jusqu’à présent une nouvelle voie de développement sur le long terme. Il est illusoire de croire en un modèle de développement de La Réunion qui aurait pour unique moteur la succession des grands travaux : route des Tamarins, tram-train, route du littoral …et après ? Et qui paiera ?

Pour l’instant, Monique Orphé s’est assignée deux priorités, le logement social et les emplois d’avenir.

Concernant ces derniers, M Géraud-Legros argue qu’ils ne constituent pas une solution pérenne au chômage : qui l’a jamais prétendu ? Reste néanmoins qu’ils permettront aux jeunes chômeurs de mettre le pied à l’étrier, de profiter de trois années pour se qualifier puis s’insérer dans le monde du travail.

Quant au  Tram-train, affirmer qu’il serait la solution paraît un peu court et inapproprié car sa réalisation exigeait un financement que la région Réunion ne pouvait pas supporter, sauf à sacrifier tout le reste, formation, économie, culture… "Réunionnais, vous serez sous-qualifiés, pauvres et sans accès à la culture mais vous serez heureux, vous pourrez regarder passer le tram-train".

 Le partenariat privé-public n’y changerait rien, sinon à faire payer aux générations futures le coût de réalisation.

Geoffroy Géraud-Legros a la gentillesse de rappeler que Monique Orphé "a été portée par le vote de la population". Je lui rappelle à mon tour que cette même population, et toujours par le vote, a débattu du tram-train et tranché lors des élections régionales de 2010, transformées en un référendum par l’équipe sortante : pour ou contre son projet de tram-train.

Si la démocratie a un sens, alors je ne doute pas que vous saurez respecter le choix des Réunionnais.

Pourtant, il est vrai que le transport est une problématique majeure à La Réunion. Pour nous, la seule solution crédible est celle du transport en commun, susceptible en plus de nous permettre de lutter contre l’augmentation inexorable du prix du carburant.

Un Transport en Commun en Site Propre et multimodal  conviendrait parfaitement à notre territoire.

Il appartient aux élus responsables de faire des choix ambitieux  pour les Réunionnais et raisonnables dans leurs coûts".

Conseiller municipal de Sainte-Marie Suppléant de Mme Moniqu



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par jason bourne le 27/09/2012 20:27
lui c'est clair il ne sera pas invité à boire l'apéro chez les verges !!

2.Posté par Sandy Col le 29/09/2012 23:44
Monsieur Christian Annette répond en politique responsable et sensé. Que sont 4 mois de mandat pour Madame la Députée Monique Orphé par rapport aux douze années du PCR à la tête de la Région Réunion (1998-2010) ? Je pense qu'il faut laisser le temps à Madame la Députée de mettre en œuvre son plan d'actions en conformité avec ses engagements de campagne et les propositions présidentielles. Comme le souligne à juste titre Monsieur Annette, cette mise en œuvre ne sera pas facilitée par la crise économique qui perdure et qui de plus en plus, va contraindre l'État, les collectivités locales et les personnes privées à davantage de responsabilité et de rigueur à tous les niveaux.
Il ne serait effectivement pas responsable de poursuivre dans la voie tracée par le PCR pendant douze années à la tête de la Région en mettant la Réunion et les Réunionnais sous perfusion à coup de subventions et de grands travaux. QUI PAYE ? Ce sont les contribuables qui ont mis la main à la poche par voie de prélèvements de l'État et/ou des collectivités locales et, qui devront continuer à le faire car la "perfusion" a un coût. Les grands travaux sont bien pour un temps mais n'a-t-on pas vu la catastrophe dans le secteur du BTP à l'issue des travaux de la route des Tamarins ? Monsieur Geoffroy Géraud-Legros sollicite l'intervention de Madame la Députée pour la réactivation du projet Tram-Train. Certes, comme le relève Monsieur Annette, la Réunion a besoin d'un transport en commun en site propre bien pensé pour que les Réunionnais puissent s'affranchir de la dépendance automobile et du monopole des pétroliers, sources de profits indécents pour quelques groupes qui continuent de se partager le gâteau ultra-marin (vivement la nouvelle loi de Monsieur Lurel qui mettra un peu plus de concurrence et qui devrait briser les exclusivités). Faut-il le rappeler que Madame Sudre imputait la seule responsabilité de la non-réalisation du projet Tram-Train au PCR à la tête de la Région pendant douze ans ? En effet, en douze années, ce projet aurait pu voir le jour. Il faudrait que Monsieur Géraud-Legros interroge ses camarades sur la non-réalisation de ce projet.
Je pense qu'il faudrait plutôt réfléchir à un modèle économique pour la Réunion qui mettrait en avant la production, les services, les échanges internationaux (commerces, tourisme, développement durable, etc.) qui devraient générer des emplois pérennes et ainsi donner du sens à la vie de chaque Réunionnais notamment les jeunes.
Des jeunes, parlons-en ! Il est triste de voir les représentants du MEDEF parler de l'embauche des jeunes lors des conférences et débats (exemple : débats sur l'école) alors qu'en réalité les entreprises sont réticentes pour prendre des jeunes dans le cadre de contrats de professionnalisation. C'est galère pour un jeune qui a la volonté de suivre une formation, de trouver un "maître de stage". Alors, pourquoi critiquer les emplois d'avenir ? Je crois fermement en ce nouveau dispositif pour nos jeunes qui pourront mettre les deux pieds dans le milieu du travail avec à la clé une formation de terrain. Faut-il également rappeler le bilan plus que positif des années après (enquête au Journal de TF1) du dispositif "Emplois Jeunes" déployé en 1997 par le gouvernement de Monsieur Lionel Jospin ? Ce dispositif a permis selon l'enquête, d'installer de façon définitive des jeunes dans les entreprises. Les "Emplois d'avenir" sans nul doute, sauront intégrer nos jeunes dans la vie active. Je dis juste : "pas de bilan avant d'avoir essayé" (sous réserve comme toujours que les patrons jouent le jeu) Encourageons notre députée, Madame Monique Orphé à poursuivre ses actions notamment dans les domaines du logement social, de l'emploi des jeunes. Soyons constructifs en toutes circonstances dans l'intérêt de la Réunion et des Réunionnais et ne confondons pas vitesse et précipitation.

3.Posté par J.Claude Barret du MAR le 02/10/2012 12:14
A ma connaissance, au regret de vous le dire Mr Annette et votre comparse Sandy Col, dans les emplois d'avenir, il n'est pas prévu de formation pendant le contrat. Tous les amendements présentés ont été rejeté. I fo arète anfume lo réniyoné. Le contrat d'avenir tel qu'il est prévu, tel qu'il a été voté, le contractant pourrait être employé pour remplacer les emplois de fonctionnaire dans l' éducation national.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?