sak ifé nout jordu ék nout demin

Béatrice Leperlier (L'Alliance) : "L'Etat fait des économies sur le dos des plus pauvres"


Invité(e)
Mercredi 10 Août 2011

A l'image d'un certain nombre de politiques, les conseillers régionaux de l'Alliance ont également dénoncé "l'acharnement de l'Etat" à prendre l'argent des populations les plus modestes et des plus précaires", et ce pour réduire le déficit de l'Etat. Béatrice Leperlier, conseillère régionale, traduit ici le sentiment de l'Alliance.


Xavier Bertrand, ministre du Travail et de la Santé, avait affirmé dimanche dernier, "la mise en place d'un fichier unique et généralisé qui recense toutes les prestations sociales perçues par les allocataires". C'est selon lui, "la meilleure façon de lutter contre les fraudes à la CAF".

La réaction de la Gauche a été immédiate, aussi bien en métropole qu'à La Réunion. L'Alliance a fait savoir par la voix de Béatrice Leperlier "que c'est une nouvelle stigmatisation des plus pauvres. Face aux problèmes financiers et aux exigences budgétaires, on va encore prendre sur les plus pauvres".

"C'est le cas lorsqu'on dérembourse les médicaments, on réduit les moyens de l'Education nations et aujourd'hui, l'Etat veut puiser sur les minima sociaux. C'est extrêmement dommageable, on divise la population alors qu'il y a des possibilités d'économie sur d'autres lignes budgétaires, par exemple sur certaines niches fiscales".

"C'est aussi le cas des entreprises qui ont des passes-droit sur les cotisations patronales". L'Alliance dénonce cette société à deux vitesses, et l'écart qui continue à se creuser entre les riches et les pauvres.

INFO REUNION



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger