sak ifé nout jordu ék nout demin

Bachil Valy : "Maintenir l'espoir et les dispositifs en vigueur"


Invité(e)
Lundi 18 Avril 2011

Le douzième vice-président du Conseil général inscrit cette nouvelle mandature "au delà de l'idéologie des partis politiques. Car, nous n'avons pas le droit d'échouer, beaucoup de Réunionnais ont besoin de nous. Il ne s'agit pas seulement de ne pas les décevoir, il s'agit de maintenir intact, leurs espoirs".


Bachil Valy : "Maintenir l'espoir et les dispositifs en vigueur"
Quel est votre état d'esprit à l'entame de cette nouvelle mandature ?
Nous sommes toujours dans une dynamique d'engagement et de travail pour La Réunion. Mais, ce n'est pas facile dans le contexte actuel. Et si le nombre d'obstacles augmente, les recettes et l'engagement de l'Etat ne cessent de diminuer.

Quelle est l'ambiance au sein de la majorité, la mise en place des commissions est simple ou complexe ?
La mise en place des commissions a donné lieu à des discussions. Il y a eu des velléités de part et d'autre, ce qui était tout à fait normal et naturel. Plusieurs ont manifesté leur volonté de prendre certaines délégations. Cela s'est déroulé dans un bon état d'esprit, toujours dans un esprit d'équipe.

Quelle est la première priorité de la majorité ?
L'objectif de la majorité est d'abord de conserver les dispositifs en vigueur, et veiller à son financement. Ce n'est pas simple, c'est vrai. C'est en ce sens également que nous préparons un projet politique. Il s'agit aussi d'évaluer les besoins à venir, et d'identifier les moyens financiers pour y répondre.

Travailler en partenariat avec la Région Réunion, est une des solutions ?
Sans aucun doute. Et, le Conseil général est demandeur. Nous sommes pour un partenariat qui proposent de vraies perspectives. Le Conseil général peut appuyer la Région Réunion dans sa compétence première : le développement économique. Le Conseil régional peut soutenir le Département dans sa mission d'insertion, et ce à travers la formation professionnelle.

Mais ce partenariat n'est pas pour demain…
C'est vrai aujourd'hui, il n'y a pas d'échange et de communication en ce sens.

C'est une question politique ou de personne ?
La majorité du Conseil général a montré au cours de la précédente mandature, sa volonté et sa capacité à travailler avec tout le monde, au delà des clivages politiques, toujours dans l'intérêt général.
Vu le difficile contexte économique et social, notre mission est de faire avancer les dossiers. La population attend des résultats.

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par J'hallucine le 19/04/2011 14:58
"il s'agit de maintenir intact leurs espoirs"... donc ne pas les satisfaire alors ??? c'est bien ce qui me semblait...
Oté la Réunion, ousanousava ?
"La précédente majorité a montré au cours de la précédente mandature, sa volonté et sa capacité de travailler avec tout le monde" : ben oui, c'est pour cela qu'elle a bloqué l'avancée du TransEco Express, qu'elle bloquait tous les projets tamponnais et j'en passe et des meilleurs...
OUI, "la population attend des résultats", et nous sommes vigilants...

2.Posté par un fan le 27/04/2011 21:12
oui, Bachil, maintenir l'espoir, allons mettre la main ensemble et ce qui n'ose pas, ne veulent pas aider nout pays. Pour j'hallucine, il vaut mieux qu'il ou qu'elle fume le datura, une plante hallucinogène "avec modération".
Vive nou ti zarabe des hauts si ou plé.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Décembre 2013 - 01:00 Carburants : plus de 1000 emplois en danger