sak ifé nout jordu ék nout demin

Aline Murin Hoarau : Stop aux contrats aidés à l'école


Politiblog
Vendredi 10 Août 2012

C'est la rentrée scolaire.
L'encadrement des enfants doit se faire dans de bonnes conditions pour garantir la sécurité et l'hygiène dans les écoles et qualité de l'éducation.


Le président de la République, François Hollande a placé l'éducation en tête de ses priorités avec la création de 60 000 postes, en 5 ans, en insistant sur les écoles primaires.

Les familles réunionnaises ont voté en majorité dans ce sens et attendent que l’éducation de la jeunesse soient au cœur de l’action publique.

En tant que mère de famille, je rejoins évidemment les associations de parents d’élèves qui militent pour que tous les enfants puissent compter sur suffisamment de personnels afin de travailler dans de bonnes conditions.

J'ai été adjointe aux affaires scolaires dans la commune de Sainte-Suzanne. Je comprends l’attitude des maires devant le problème du manque d'encadrement dans les écoles et je suis solidaire de cette sage décision qui consiste à reporter la rentrée. En effet la responsabilité des maires est engagée en cas de problèmes dans les écoles.

Comme dans plusieurs commune de l’île, à Sainte-Suzanne l'accompagnement des apprentissages scolaires présente de nombreuses difficultés. 

La présence des Atsem, des surveillants dans la cour, dans la cantine reste indispensable pour accompagner les enseignants dans leur travail au quotidien. Ces personnels contribuent également à la bonne réussite scolaire des élèves. Entre le repas et la reprise des cours, la pause méridienne, ils assurent les animations dans les cours d'écoles. Les enfants ont besoin d'être encadrés, surveillés pour limiter tout risque d'accident.

45 emplois aidés pour la commune de Sainte Suzanne, c'est un adulte pour plus de 85 enfants ! C'est bien insuffisant pour garantir un bon encadrement dans l’école.

Pour continuer à investir dans La Réunion et dans l'avenir de nos enfants en favorisant la réussite scolaire, dès l'école primaire, il faut d'avantage de personnels d'encadrement qualifiés dans nos écoles.

Ce sont de vrais métiers qui méritent de vrais contrats de travail.

Il faut arrêter de faire courir les Réunionnais dérrière des emplois aidés. Chaque Réunionnais a droit à un emploi pérenne et une place dans notre société.
Ce sont les élus en charge du pouvoir qui doivent servir la population pour un développement harmonieux et durable de notre territoire.


 


Aline Murin Hoarau



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par benéficiaire d''un contrat aidé le 15/08/2012 09:58
Confirmez-vous que les maires n’ont pas consommé tous les crédits mis à disposition par l’Etat au premier semestre ?

"Au premier semestre, il y avait de quoi financer 12 883 contrats aidés possibles à La Réunion. Les maires n’en ont utilisé que 11 950. Je rappelle que les écoles maternelles et primaires sont de la compétence des communes. Les emplois doivent être des emplois permanents. Les communes doivent donc avoir des agents titularisés. Si ça continue comme cela, un jour il y aura un problème syndical…"
propos du premier ministre
bravo madame MURIN, vous avez été la première a en parler, c'est bien ouvrez la voie...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 25 Mars 2020 - 10:16 « La fin d’un cycle et de modèle ».