sak ifé nout jordu ék nout demin

​Hollande graciera-t-il quelqu’un qui se félicite d’être délinquant ?


Politique
Vendredi 29 Juillet 2016

Durant une partie des années 80, aucune plainte électorale déposée contre Jean-Paul Virapoullé par le PCR, et notamment par Laurent Vergès, n’était instruite. La faible majorité parlementaire de l’époque conférait à la voix de notre député de l’Est une valeur pour laquelle le gouvernement d’alors était prêt à dénier à l’institution judiciaire locale toute autorité. Si aujourd’hui le maire de Saint-André clame haut et fort « Paris i komand pa nou ! », à l’époque il était plutôt fier de déclarer « c’est Paris qui décide ! ».


C’est également ce que semble s’apprêter à faire bientôt le Président François Hollande, sur proposition de Marc Vizy, son conseiller outre-mer à l’Élysée et très proche ami de Claude Hoarau, au profit de ce dernier, concernant sa condamnation à une peine d’inéligibilité.

On comprend mieux, dès lors, l’empressement de l’ancien communiste à soutenir la liste régionale Annette-Bello-Robert, en dépit de leur mépris envers le PCR.

On comprend encore mieux la certitude d’impunité qui l’anime également lorsqu’il avoue dans la presse locale avoir, en parfaite connaissance de cause, agi illégalement en ayant utilisé un fichier d’adresses privé, sciemment sans autorisation du propriétaire, pour faire la propagande de son nouveau parti personnel. 

Le procureur de Saint-Denis de La Réunion et les représentants de la CNIL ne pourront ignorer une telle méconnaissance du droit, exprimée publiquement avec pareille arrogance… A moins que des ordres de Paris ne viennent museler une nouvelle fois l'exercice du droit commun à La Réunion, puisqu’il s’agit d’un adversaire du PCR ? 

Heureux Réunionnais, Citoyen Terrien.

Philippe Yee-Chong-Tchi-Kan



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Bayoune le 29/07/2016 11:32
Sé pa mwin, poukwésa, inn dé derniyé saltimbank du pcr i sère for pou ke la zustiss koloniyale i tonbe dosi in adversèr ke zot la pli ou mwin kréé. Pourtant, kan ti pière té dan la main la zustiss, zot té i kriy fort zustiss makro. Lo madarin la minm domann son garson marss dosi la zustiss... Zot i rapèle ankor zistware landigman la Rvière des galet èk in nafère 40 millions, à sake fwa ces damnés du pcr ciraient à l'injustice, zordi zot i vé i bèze zot prope kamarade diyèr, inpé konm la vomi dosi défin Baptiste Ponama èk Serge Sinamalé qui se serait vendu pour 200 000f dans le temps à Virapoullé pour faire perdre Laurent la mairie de St André ( sà kozman Paul le 17 juillet 1985 avèk in kamarade, ke la anvwaye azot chier dopi). Mi alé oubliyé zot larsarneman konte zote kamarade Huguette récemment ankor. Ces faux camarades ont détruit un outil de combat anticolonialiste qu'était le pcr. Ainsi, au fil du temps, de collaboration en collaboration avec le système colonial, ils continuent la destruction du militantisme à la Réunion. Il n'y aurait que leur grand vizir "immortel" mais pas éternel, ni increvable qui serait un vrai programme politique pour notre pays. Kosa réniyoné i sar fé kan zot vizir va désote la vie ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue