sak ifé nout jordu ék nout demin

​Emmanuel Macron, des parrainages et un vote utile !


Politique
Vendredi 3 Mars 2017

La campagne présidentielle prend depuis plusieurs semaines une tournure bien particulière. François Fillon et Marine Le Pen sont sous le coup d'enquêtes judiciaires et dans ce cadre, sont normalement appelés à s'expliquer.


Empêtrés dans les affaires, ces candidats  à la présidence de la République ont décidé de s'en prendre à la justice de notre pays, à ces juridictions, aux magistrats, allant jusqu'à bafouer les principes de séparation des pouvoirs et d'indépendance de la justice du pays qu'ils veulent diriger demain. Prétextant une campagne électorale en cours, ils en viennent même à demander une « trêve juridique » et à organiser des rassemblements « anti-magistrats ».

Un spectacle inédit, triste et surtout, d'une extrême gravité pour notre République : je ne peux y rester insensible. La justice implique que tous les citoyens du pays soient égaux face à elle, que les magistrats puissent faire leur travail sans avoir à subir les pressions organisées par des candidats qui aspirent à occuper les plus hautes fonctions de l’État.

Le travail de la justice ne peut pas être conditionné de la sorte au contexte : personne ne comprendrait qu'il ne soit pas demandé à un mari soupçonné de violences intra-familiales de s'expliquer parce que c'est la période des fêtes de Noël.  

Il n'est pas concevable que la justice ne fasse pas son travail envers des personnes, sous prétexte que celles-ci sont candidates à l'élection présidentielle. Bien au contraire et ce, au nom de l'exemplarité que les citoyens attendent de leur futur(e) président(e) !

Quelle est la responsabilité des élus que nous sommes ?

La première repose sur les soutiens que nous décidons d'apporter : pour ma part, j'ai choisi de ne pas cautionner les auteurs de ce feuilleton politico-judiciaire qui les disqualifie d'entrée de jeu.

En ma qualité d'élu, j'ai aussi choisi d'apporter à Emmanuel Macron mon parrainage pour qu'il puisse être candidat à cette présidentielle. D'autres ne le méritent absolument pas, ils n'ont plus leur place !

J'invite les Maires, les Parlementaires, les Conseillers régionaux et départementaux à en faire de même !

J'ai également choisi d'apporter mon soutien à Emmanuel Macron dans le cadre de cette campagne pour qu'il soit demain, notre Président de la République.

Il est le seul à pouvoir faire barrage à l'extrême droite si celle-ci venait à se retrouver au second tour. Sa volonté et sa capacité de travailler au-delà des clivages politiques font de lui le candidat le mieux à même de rassembler. Considérant la situation à La Réunion et partout en France, les attentes fortes et légitimes de la population, les enjeux et les défis qui se posent à chacun de nous, ce rassemblement est une exigence.

Enfin, Emmanuel Macron continue chaque jour de nous démontrer à travers son approche, sa vision et son programme qu'une autre voie est possible pour notre pays. Celle-ci ne se situe ni à droite, ni à gauche, ni dans les extrêmes mais au-dessus de ces clivages qui ont pendant tant d'années ruinés le pays.

Des accords locaux conclus entre les différents mouvements ont fait émerger des plateformes. Certains de ses responsables, à l'instar du Président de la Région, maintiennent leurs soutiens, lourds de sens. Mais cette logique d'accord territoriale n'est pas en mesure de s'appliquer au vu de la situation, à ce rendez-vous national.

C'est donc un appel solennel que je lance à l'ensemble des élus de La Réunion à parrainer ces jours-ci la candidature d'Emmanuel Macron et à le soutenir dès le premier tour de l'élection présidentielle. Je vous invite à me contacter par mail à l'adresse suivante : leselusenmarche.974@gmail.com. J’appelle également chaque citoyen à faire dès le premier tour le vote utile pour élire le seul candidat aujourd’hui capable de transformer la France et faire barrage aux extrêmes.


Représentant local du comité politique d'Emmanuel Macron 

Thierry ROBERT



      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Septembre 2020 - 15:00 Alain BENARD : Candidat sur la 2e

Dimanche 30 Août 2020 - 08:17 Le combat continue