sak ifé nout jordu ék nout demin

UMP : "l'unanimité" à l'épreuve des Sénatoriales 2011 et des Municipales 2014


Édito
Dimanche 10 Juillet 2011

Michel Fontaine, président de l'UMP, a une légitimité politique et surtout populaire sur la scène locale. Pas à pas, le maire de Saint-Pierre avance ses pions sur l'échiquier politique. Yves Ferrière, nouveau secrétaire départemental, devra l'imiter et ce pour éviter d'être emporté par des courants opposés.


UMP : "l'unanimité" à l'épreuve des Sénatoriales 2011 et des Municipales 2014
Que se serait-il passé si Didier Robert avait confirmé les rumeurs selon lesquelles il était candidat de l'UMP à Saint-Denis en 2014 ? "Avant les Cantonales de mars, Didier Robert nous a affirmé qu'il ne serait pas candidat à Saint-Denis. Le président de la Région est un homme de parole", nous a répondu un proche de René-Paul Victoria, député de St-Denis.

Que se serait-il passé si les instances nationales avaient donné l'investiture pour les élections sénatoriales, non pas à Michel Fontaine, président de l'UMP, mais à Jean-Paul Virapoullé pour qui "Paris i commande pa nou". "Nous avions la certitude que seul le maire de Saint-Pierre peut être le candidat de la majorité présidentielle".

Que se serait-il passé si le nouveau bureau politique de l'UMP à La Réunion, ne représentait tous les courants du parti ? "Il y a eu un vrai travail de fond. Nous avons eu plusieurs discussions. Chacun a dit ce qu'il avait à dire. Nous avons fait des propositions, et Paris a su trouver la bon équilibre".

Que se serait-il passé si l'UMP était resté une coquille vide, dirigée par La Réunion en confiance, Objectif Réunion et le Nouveau centre ? "L'UMP fait partie de La Réunion en confiance au même titre que la Gauche moderne, Emergence Réunion, le Nouveau centre et Objectif Réunion".

Que serait-il passé si Didier Robert, patron de la Région Réunion, de La Réunion en confiance et d'Objectif Réunion, et secrétaire national de l'UMP, avait été désigné secrétaire départemental de son parti à La Réunion ? "Nous avons choisi le bon candidat, Yves Ferrières est l'homme de la situation".

Que serait-il passé si Yves Ferrière n'avait pas été élu à l'unanimité secrétaire départemental de l'UMP, ce week-end, devant 200 personnes en liesse ? Yves Ferrière est un homme chanceux, il prend les rênes de l'UMP local, au moment où des réponses claires et précises ont été apportées à des questions complexes mais cruciales et à des situations ambiguës.

Que se serait-il passé si l'UMP, n'avait pas élu à l'unanimité et dans la liesse, son nouveau secrétaire départemental et son bureau politique, ce week-end ? La réponse à cette question, sera donnée au soir du dimanche 25 septembre, et ce à l'issue des élections sénatoriales.

Que se serait-il passé si nous avions la Droite la plus bête du monde ?

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par nous veut plus ! le 11/07/2011 21:50
l'avenir nous le dira ..... mais c'est quand même une rude épreuve !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit