sak ifé nout jordu ék nout demin

"Tout ça" pour éviter à Nicolas Sarkozy, un séjour agité à La Réunion en avril


Édito
Mercredi 29 Février 2012

Michel Lalande est un représentant de l'Etat. Il monte au front quand c'est nécessaire. Didier Robert est élu UMP, loyal et fidèle au président de la République. Il tergiverse peu. Il est pragmatique. Nassimah Dindar, si elle n'a plus sa carte à l'UMP, a gardé des relations à l'Elysée. Et pour ces trois personnes, rien ne doit ternir la visite prochaine de Nicolas Sarkozy à La Réunion.


"Tout ça" pour éviter à Nicolas Sarkozy, un séjour agité à La Réunion en avril
Paul Vergès le sait. Rien ne vaut une élection présidentielle suivie des Législatives pour mettre la pression sur le président de la République et le gouvernement en place. La revendication est toujours l'arme absolue de l'ex-président de la Région Réunion. "Le PCR demande 200 € pour les plus pauvres". Pourquoi le PCR s'en priverait ? D'abord, ce n'est pas son argent. Ensuite, la requête est intervenue juste avant l'annonce d'une baisse de 8 centimes d'€.

Et si ça marche, c'est grâce à qui ? Au bout, ce seront toujours les contribuables (de tout le territoire français) qui vont payer. C'est tout simplement de la communication. C'est exactement ce qui vient de se passer avec toutes les "baisses annoncées" de ces derniers jours. La plupart des diminutions de prix seront financées par les contribuables, mais essentiellement de La Réunion.

Bien sûr, il ne s'agit pas de remettre en cause ici, la réelle volonté de Michel Lalande, préfet de La Réunion, Didier Robert, président de La Région Réunion, Nassimah Dindar, présidente du Conseil général et Paul Vergès, de proposer des solutions efficaces et probantes à résoudre les souffrances de la population. Il s'agit d'abord de dénoncer l'échec de plus de cinquante ans de politique inadéquate, de gaspillage et de pillage de l'argent public.Au détriment d'une population de plus en plus précaire. De plus en plus fragile.

Il s'agit aussi de faire le constat d'absence de perspective de développement économique et social pour les années à venir. Et ce si l'on excepte l'Assemblée unique et le tram-train de Paul Vergès ou le statu quo institutionnel de Didier Robert et la régionalisation souhaitée par le président de la Région Réunion. Il s'agit enfin de constater que pour éviter des manifestations populaires au cours de la prochaine visite du président-candidat à La Réunion, la préfecture et les collectivités locales ont pris des décisions hâtives et trop éphémères.

Et c'est sans doute ce qui est le plus triste pour l'Etat et la classe politique locale. Et très dramatique pour l'ensemble des Réunionnais...




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par fan de sarko, fan du PCR le 29/02/2012 03:22
Oh moins cela a servi à quelque chose
- ce président nous épatera toujours par son attitude méprisante vis à vis du peuple
il est à l'image de ces dirigeants PCR qui profitent de la misère du peuple pour gagner des voix
et savez vous que Françoise Verges , ffiiille du grand patron est payé bien chèrement par sarko, elle est responsable du comité de l'esclavage en France
alé marché don zot y défend le ti réunioné et ton fille y gagne un gros salaire sous sarko
tout le monde y coné cé zot la fé pété ces émeutes pour préparer zélection
kréol, rouve zot yeux
et peut être aussi que Momo y ve met son fille a la mairie, ban zémeutié chodron la mete dé feu dans son tete, lé rouge comme volcan

2.Posté par Bayoune le 29/02/2012 06:16
Au mois de mai l'année denière, tandis que le groupement contre la Négrophobie était interdit d'accès au jardin du Luxembourg et pourchassé et brutalisé par les flics - où se déroulait la commémorait l'Abolition de l'esclavage par le président de la République et de la Ministre de l'Outre Mer, La Françoise Vergès était entre Sarkozy et la ministre d'outre Mer et quelques noirs de salon béni wiwi pou fé lo ta. La fifiye du Potpaul fréquente du beau monde, les nègres manifestants i rète déor.
Des échos en provenance de la semaine anticolonialiste se tenant à Paris, dimanche 26/02 la Françoise intervenant lors d'une conférence a été plus ou moins malmenée par des compatriotes dans la salle. Et voilà le message reçu à la Réniyon ;" An tou lé ka, nou la vanzé limiliasion Serge Sinamalé la koni ék bana. -Nou lé fiér, mé té fé pér, li la pét lasasin, té paréy Madame Desbassin, mé domoun dan la sal lé té po nou.". Et voilà comment sont et doivent être traité les traîtres à la cause nationale réunionnaise .; Ces jeunes en France sont les victimes directes de la politique coloniale accompagnée par le pcr et la famille Vergès depuis 66 ans, un peu les conséquences de leur départementalisation… ( Mwin na la foto de la françoise à coté de Sarko)

3.Posté par Banna i angarot anou minm le 29/02/2012 10:23
Oté Bayoune, mon frér,
é dir pou aminn fifiy isi, ou rapél le bob banna lavé monté…
la fé gran rényon partou Larényon, té apél sa "les assises de la culture"…
té pou fé asiz a él si la kiltir nout péi.
Pou sa minm zot la giny koudzok pou la Région…

é sa na poin la ont, i pass in pé de lo si la figir é i arvyin moukat sad lézot i fé pa…

é la zot i vé armont le minm kalité bob pou roul anou si lo pri lé sér… i fo dir kisa lotér, kisa lo profitér, i fo dénosé se bann volér

4.Posté par Bayoune le 29/02/2012 13:08
Wala lo liyin ousa zot va war koman, tandis ke la Françoise lé a koté de Sarkozy, wala koman les nègres lé chasé du jardin du Luxembourg :
http://www.africamaat.com/10-Mai-L-envers-du-decors
Au lieu de protester la Françoise i partaze la violence des blancs contre les noirs, eux aussi invités, mais mal venu avec un tee shirt - Brigade anti-négrophobie

5.Posté par MCB le 29/02/2012 14:28
2, 3 mesurettes pour que la population i reste tranquille. Mais la plupart lé pas dupe! Même si certains politik se font mousser devant les caméras, du genre: grâce à moi... Le fond du problème est loin d'être réglé.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit