sak ifé nout jordu ék nout demin

Sexus Politicus : 
La politique, c’est chaud !


Dans la presse
Vendredi 29 Juillet 2011

Derrière le succès de librairie de Sexus Politicus se cache un catalogue impressionnant des libertinages de la Ve République. Députés, ministres et présidents semblent tous saisis d’une faim sexuelle dévorante dès que le pouvoir leur sourit. Brisant une tradition française d’omerta, tous les potins sont ici couchés noir sur blanc.


Sexus Politicus : 
La politique, c’est chaud !
Idéalisant les hautes fonctions, certains auraient tendance à croire qu’à l’instar des anges, les hommes politiques n’ont pas de sexe. Ce serait faire peu de cas de l’énergie sexuelle débordante de la plupart d’entre eux. Journalistes au Point et au Parisien, Christophe Deloire et Christophe Dubois nous décrivent en près de 400 pages les nombreuses histoires qui mêlent pouvoir politique et aventures galantes.

D’insatiables séducteurs en campagne

Derrière le sérieux qu’imposent leurs fonctions se cachent d’insatiables séducteurs. La gente politique française pourrait largement en apprendre à Bill Clinton. Au regard des péripéties nationales de nos dirigeants, les frasques avec Monika Lewinsky apparaissent bien ternes. Mais si aux Etats-Unis, de telles aventures extraconjugales peuvent ruiner une carrière, en France, plus un dirigeant a du succès en amour, plus il en a en politique.

Le sexe, l’amour et la politique sont étroitement liés depuis des siècles comme le rappellent en préambule les auteurs : "Au XVIIIe siècle, la Maintenon et la Pompadour ont régné sur le coeur et la politique du roi. Aujourd’hui, presque rien n’a changé : le pouvoir reste obsédé par la conquête des femmes. Epouses, elles font partie des stratégies présidentielles ; maîtresses ou courtisanes, elles font parfois trembler l’Etat. La séduction est plus que jamais au coeur du système politique et de la course à l’Elysée".

Les auteurs nous proposent ensuite un inventaire des frasques des ministres, présidents et autres sénateurs. Certains de ses hommes se sont livrés aux auteurs en toute franchise. Ainsi, rien ne nous est épargné entre les coups politiques, les coups tordus et les coups "sexuels" : l’appétit exceptionnel de Jacques Chirac surnommé "Dix minutes, douche comprise", le penchant de Valéry Giscard d’Estaing pour une photographe, que François Mitterrand essaiera de ramener dans son harem, les supposées soirées libertines de Dominique Strauss Kahn, les déchirements et réconciliations de Cécilia et Nicolas Sarkozy… tout est décrit en long, en large et en travers.

Lire la suite : http://www.doctissimo.fr/html/sexualite/dossiers/politique/articles/10149-sexus-politicus-sexe-politique.htm://




      Partager Partager

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Avril 2016 - 07:43 ​DROIT DE RÉPONSE

Mardi 3 Février 2015 - 19:14 La première d'après qui ?