Pour une info de qualité…

SACEM : Danger ?


SKUA
Vendredi 12 Août 2016

Une page du blog : " La Planète Nirgal " a pour titre : "Protéger ses œuvres : Ne courez pas à la Sacem". La lecture de cette page peut aider à choisir un moyen de protection de ses créations musicales.


"Protéger ses œuvres : Ne courez pas à la Sacem"

On peut y lire :

"Malgré tout, courir déposer ses droits à la Sacem, sans y réfléchir plus avant, est je pense, une énorme erreur. C’est d’après moi la dernière chose à faire, et ceci pour plusieurs très bonnes raisons.

1ère raison
La première raison est budgétaire. Déposer ses droits à la Sacem est la façon la moins économique de le faire. Il faut vraiment avoir de l’argent à jeter par les fenêtres pour cela. La plus simple et la plus économique manière d’assurer ses droits sur une œuvre, c’est à dire de faire ce qu’il faut pour pouvoir prouver les deux aspects expliqués du droit expliqués ci dessus est, non pas de les « céder » à la Sacem (c’est malheureux d’ailleurs, je reviendrai dessus…) mais tout bêtement de s’envoyer une lettre à soi même, aussi con que cela paraisse.

En effet une simple lettre recommandée (cachetée, dont la date du recommandé authentifie la date, prouvant l’antériorité donc) envoyé par soi ( prouvant la paternité) à soi même, et contenant un CD de la musique, une photo ou une copie de l’œuvre suffit pour s’en assurer les droits. En cas de litige, l’ouverture de la lettre par un juge (ou autre personne assermentée, comme une huissier) suffira à régler toute question.

2e raison
La deuxième raison est fondamentale. La Sacem n’a pas pour rôle de protéger les droits des artistes, mais de rémunérer les artistes, donc tant qu’on ne touche pas d’argent avec ses oeuvres, l’interet de le déposer à la Sacem est nul !
lire la suite ici…

3e raison
Si cela ne t’as pas suffit pour fuir la Sacem, parlons donc des alternatives, car alternatives il y a !
En effet si on souhaite diffuser sa musique, faire sa promotion il faut définir la façon dont on autorise la diffusion de ses œuvres. Le plus simple est donc de passer un « contrat » avec le reste du monde : une licence."
Lire la suite ici…

L'auteur du Blog " La Planète Nirgal "


Communication SKUA



      Partager Partager

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Octobre 2016 - 16:45 LORKÉSKUIV : Tiflér émé

Samedi 15 Octobre 2016 - 16:43 LORKÉSKUIV : Séga piké

Samedi 15 Octobre 2016 - 16:37 LORKÉSKUIV : Kan ti dans séga


Newsletter GRATUITE













































Vidéo à la Une