sak ifé nout jordu ék nout demin

Roland Robert en fait trop !!


Citoyen
Mercredi 23 Octobre 2013

Nous avons pris acte sans étonnement mais avec consternation si ce n’est amusement de la volonté de Roland Robert, maire de La Possession depuis 1971 de briguer à plus de 70 ans un huitième mandat consécutif.


A défaut de relève dans son propre camp, faute de pouvoir imposer son fils Philippe Robert ou son DGS Doris Carassou comme il en a longtemps été question, et pour pouvoir ménager les susceptibilités de l’un et de l’autre, le maire actuel, en sursis pour quelques mois encore, se présente contraint et forcé devant les électeurs.

Ces derniers n’oublieront pas toutes les compromissions auxquelles s’est livré Roland Robert , avec les uns et les autres , sans éthique personnelle, pour pouvoir asseoir son pouvoir et souvent évincer nombre d’entre eux, une fois élu. Non seulement, il a divisé pour mieux régner mais il a fait le vide autour de lui.

Ils auront aussi en mémoire les nombreuses affaires judiciaires dans lesquelles son nom a été cité et qui ont porté atteinte à la crédibilité de la gestion de la commune. De fait, Roland Robert n’en a cure : ce sont les Possessionnais qui à travers leurs impôts règlent ses frais de justice et les honoraires d’avocats.

Roland Robert ne doit lui-même pas savoir à qui dorénavant il peut faire confiance dans son équipe : les défections sont nombreuses et les dissidences se dévoilent au grand jour surtout ces derniers mois.

Le personnel communal attend aussi avec impatience le changement malgré et saura se faire entendre dans le secret de l’isoloir.

Devant cette déliquescence du pouvoir et cette atmosphère délétère de fin de règne, les électeurs de la Possession lui ont déjà adressé lors des cantonales de 2011 un sérieux avertissement en soutenant massivement le renouveau en la personne de Vanessa Miranville. Depuis, cette dernière à la tête d’une équipe jeune, motivée et dynamique a rencontré chaque semaine les habitants de tous les quartiers à travers de  nombreux porte à porte.

La population adhère avec enthousiasme au projet présenté par Vanessa Miranville et son équipe PES de vouloir faire de la Possession  un exemple de ville à développement durable qui intègrera une gestion saine et transparente des deniers publics tout le contraire assurément « des années Robert ».

Un sympathisant de PES



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Marc LEWITT le 23/10/2013 11:28
Quelques questions pour Vanessa MIRANVILLE.

Je vous trouve en effet, pleine de fraîcheur, de fougue et de volonté, mais à la lecture de votre programme, je me pose quelques questions sur vos solutions économiques dont vous ne parlez que très peu.
Même si, en matière locale, la ville ne peut se substituer à l'Etat, L'Europe et aux autres collectivités locales plus importantes, constitués notamment et malheureusement par l'onéreux doublon Région/Département, voire l'intercommunalité, quelles sont vos propositions pour permettre des amortissements à la crise économique et d'autre part, favoriser la création de richesses et donc d'emploi dans votre bassin ?
Pensez-vous viable de pouvoir faire baisser la pression fiscale locale sans nuire aux investissements et à une saine gestion de la ville ?
Pourquoi ne trouve t-on que des fonctionnaires pour s'occuper des affaires d'une cité ?
Où sont donc les forces vives du privé, celles qui seules peuvent permettre au service public d'exister?

Si, je suis entièrement d'accord pour mettre un terme à la gestion calamiteuse du roi "UBU", Roland ROBERT, j'estime également qu'il faut jouer cartes sur table. Cessons de scier la branche sur laquelle nous sommes assis. Cessons avec cette emprise des fonctionnaires sur la vie politique locale ! Regardez l'Allemagne, les pays nordiques et même ailleurs, toute la société civile est globalement représentée dans la vie politique, locale ou nationale.

La France et la Réunion notamment, ont phagocyté les responsabilités politiques aux profit de ceux qui ne créent pas de richesses, ne paient pas de TVA, si ne créent d'entreprises et par conséquent pas d'emplois....Sont-ce ceux- là mêmes les mieux placés pour nous parler de l'avenir et des pistes pour retrouver un peu d'oxygène et de prospérité ?
La seule vision comptable que les verts, les socialistes et communistes locaux aient, est celle de l'endettement, de l'augmentation des impôts systématique, du toujours plus d'assistanat, sans ne réclamer aucun devoir, aucune contrepartie, à ceux qui allègrement en profitent.

Ils n'ont malheureusement aucune idée de la gestion saine des finances publiques. Il n'est besoin que de consulter l'analyse de la Cour des Comptes sur le fonctionnement des collectivités locales. L'Etat, l'Europe sont pour eux des budgets sans limites. La notion de gestion saine du "bon père de famille" du Code Civil leur est totalement inconnue.

Quels sont donc vos projets en matière de développement économique de la ville et de résorption du chômage à la Possession. Quels sont les dispositifs selon vous, susceptibles de pouvoir favoriser l'atténuation de la crise économique ?

Au regard des scores de représentation si légers et des divisions idéologiques au sein de votre mouvance, pensez-vous sérieusement pouvoir changer la situation à la Possession ?. (Je ne parle pas de faire mieux que Roland ROBERT, car cela, tout le monde peut le faire), mais apporter un vent nouveau, une prospérité économique, à la Possession?

Globalement, quel nouveau Cap saurez-vous donner ?

Dernière question...
Trouvez-vous sain et normal pour notre démocratie, que les fonctions électives locales soient à ce niveau phagocytées principalement par l'Education Nationale à la Réunion ?...

Cordialement,

Marc Lewitt

2.Posté par reveur le 25/10/2013 07:54
bien envoyé !! C'est vrai que cette fonctionnaire sur rémunérée et ex égérie des Verts péi n'est peut-être pas la mieux placée pour apporter des solutions crédibles aux Possessionnais ! Faisons plutôt confiance à des entrepreneurs privés qui eux se confrontent à la réalité, Mlle Miranville ressemble trop à ses doux rêveurs de copains verts qui assurés de percevoir un traitement à vie, croient que tout est facile! Je me souviens ainsi de Mlle Miranville affirmant pour les élections régionales il y a deux ou trois ans qu'il fallait faire un train gratuit à La Réunion payé grâce aux taxes sur les voyages en avion

3.Posté par Front National 974 le 25/10/2013 11:40
VOTRE ANALYSE REJOINT PARFAITEMENT NOTRE POSITION AU FN-974, MONSIEUR LEWITT. Oui un des grands maux de notre décadence découle d'un manque de parité au sein de notre démocratie. Nous avions déjà préconisé en 2011, au même titre que pour la parité " Hommes/Femmes ", une parité socio-professionnelle sur toute liste électorale. Nous préconisons la création de 5 grandes familles corporatistes: Les fonctionnaires / Les artisans et commerçants / Les agriculteurs et pêcheurs / Les industriels et professions libérales / Les autres profession + étudiants, et retraités (sauf mes oublis) avec une représentativité de 20% pour chaque famille. Le débat est ouvert.
Il est bien évident que si l'une de ces familles est majoritaire au pouvoir, elle " tirera la couverture à elle ".....ce qui se passe actuellement avec cette majorité enseignante dont vous parlez.,, et qui de plus n'est pas forcément la mieux placée pour redresser une économie comme vous le dites justement. JCOB

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 30 Août 2020 - 08:31 Lucie PAULA BAWEDIN