sak ifé nout jordu ék nout demin

Rétro octobre 2012 : Paul Vergès aura 88 ans en mars 2013, le 8 : un chiffre porte-bonheur… en Chine


Édito
Samedi 12 Janvier 2013

Le temps entre le passé, le présent et l'avenir, est souvent une impression du "déjà vu" ou du "déjà vécu". "Ne demeure pas dans le passé, ne rêve pas du futur, concentre ton esprit sur le présent", a dit Bouddha. Paul Vergès n'est pas Bouddha. Il n'en demeure pas moins le sage, sinon de la politique locale, au moins du PCR. Un atout indéniable pour le parti communiste "canal historique". C'est un fait "ce" PCR ne peut se passer de lui. Pierre, son fils, veut tout de même faire sans…


Rétro octobre 2012 : Paul Vergès aura 88 ans en mars 2013, le 8 : un chiffre porte-bonheur… en Chine
Ça devait être l'Assemblée extraordinaire. Ça devait être le énième nouveau départ pour le parti communiste réunionnais. Mettre le Conseil de reconstruction sur les rails pour aller triomphant au congrès de mars 2013. Et le tram-train a déraillé à la rivière Saint-Louis. L'unité ne s'est pas (re)faite. Pierre Vergès s'est mis en retrait. Claude Hoarau a tenté de dire sa vision de la gestion du parti. Et, Paul Vergès a fait un rêve : "mars 1946, mars 2013".

La question est récurrente. Elle le sera sans doute jusqu'après mars 2013. Quel avenir pour le PCR avec ou sans Paul Vergès ? Un jour ou l'autre, le PCR devra vivre sans son co-fondateur. C'est une certitude. L'équation est : comment s'opérer la transition. Claude Hoarau et Pierre Vergès, les deux postulants au poste de secrétaire général, ont chacun leur idée.

Celles-ci divergent. Le maire de Saint-Louis est pour le retour d'Huguette Bello et Eric Fruteau. Le conseiller général du Port est pour un respect des règles de fonctionnement du parti, qu'il souhaite également aménager. Et paradoxe (ou pas), celui des deux qui veut effacer le plus possible l'image, l'influence et l'aura de Paul Vergès, c'est Pierre Vergès, son fils. Sur ce point précis, il a entièrement raison. Et, il est plus que temps. Et autre paradoxe (ou pas), ce sera plus facile à Pierre Vergès qu'à Claude Hoarau, de le réussir.

Et, la période est sans doute propice. Car, Paul Vergès et le PCR sont au plus bas, dans leur notoriété et leur pouvoir politique. C'est le moment de repartir sur de nouvelles bases, nouvelles et dynamiques. Le Conseil de reconstruction adhère à la vision de Pierre Vergès. La rénovation, aussi fragile qu'elle puisse être, a un atout : le temps. Ce temps est une fontaine de jouvence en politique. Il est plus fort que le passé, l'expérience et la tradition. Que Paul Vergès.

Bouddha a raison : "Ne demeure pas dans le passé, ne rêve pas du futur, concentre ton esprit sur le présent". Le double 8 (88, l'âge de Paul Vergès le 5 mars prochain) ne peut être le numéro de chance du parti communiste réunionnais. 88, ne peut être que le numéro porte-bonheur de Paul Vergès. Et de tous ceux qui y croient. Comme en Chine...




      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Aimé TECHER Réunionnais de souche et de coeur le 12/01/2013 10:52
J'aimerai partager avec vous cette réflexion sur le P.C.R.
Pourquoi un tel Parti qui a marqué notre HISTOIRE est "arrivé" à ce stade de : "fin d'un Parti populaire".J'ai déjà exprimé mes analyses sur ce "combat" à la direction . J'ai écrit sur les divergences profondes qui sont présentes entre Pierre VERGES et Claude HOARAU. Huguette BELLO et Paul VERGES...
Ce qui "mine" le P.C.R. c'est : sa tratégie depuis 1974. Sa nouvelle orientation à la direction depuis cette année donne aujourd'hui son fruit. Ce fruit qui "pourrit"la vie des militantes et des militants. Juste pour mémoire Paul VERGES a déclaré il y a quelques jours que tous les élues, élus de LA REUNION sont tous "pourris".Je l'avais remercié pour son juste constat.
Ce fruit pourri est ce que les dirigents omniprésents depuis plus de 30 ans "récoltent" aujourd'hui.
De quelle stratégie il s'agit. L'abondon de son idéal. ETRE au SERVICE du PEUPLE REUNIONNAIS TOUS LES JOURS et PARTOUT : le DEVOIR DES ELUES, Des ELUS communistes REUNIONNAISES, REUNIONNAIS..L'IDEAL défini et qui est la lettre de mission du P.C.R. lors du congrés constitutif du P.C.R. en 1959 est "abondonné", "oublié" petit à petit. La nouvelle stratégie" LE POUVOIR".
Comme tout fruit : il y a le bouton, la fleur, puis le petit fruit, puis ..le fruit pourri qui tombe. Le fruit pourri tombe quoi que vous faissiez.C'est la loi de la nature et vous n'y pouvez rien faire. Il tombera de lui-même ou il sera "aidé". Il tombera. Le bateau "coule". La Maison brûle. Faut sauver les meubles. Les femmes et les enfants d'abord. C'est "la panique" car "tout fout le camp".Le "TOUT" les sièges d'élues, d'élus, les Mairies, la députation...TOUT FOUT LE CAMP et FINI LE POUVOIR du P.C.R.
Alors c'est la lutte interne. Alors tout est question de stratégie pour conquérir le POUVOIR .. Lisons attentivement les déclarations de ces "lutteurs pour le pouvoir". Oui lisons bien et comme moi vous constaterez que les seules préoccupations de ces dirigents sont "la prise de pouvoir au sein de .P.C.R."
J'ai rencontré lors de mon dernier séjour en septembre 2012 des militantes , des militants de "base". Elles, Ils sont loin de ces querelles de chef, de ces combats de" coq -coco Pëi ". Elles , Ils sont à côté du PEUPLE. Tant mieux, il y a encore des VRAIES, des VRAIS COCOS.
Ce qui me désole le plus : c'est ainsi dans tous ces partis politiques . UMP et le combat des chefs. Le P.S. la mise à l'ecart de ... et de ...le P.C.F. et le FRONT de GAUCHE...demain l 'U.D.I. ce parti "fourre-tout"-pardon , je n'ai pas trouvé une autre expression -, hier avec l' U.M.P. aujourd'hui ..TOUT pour la reconnquête du POUVOIR. Dixit le Nouveau Président et chacune et chacun y vient avec son adhésion pour les prochaines municipales...Sait-on jamais demain , un siège de député ! ! !
Monsieur DELEVOY , premier Médiateur de LA REPUBLIQUE et depuis des années Président de la Commission Economique et Sociale, Personnalité reconnue par TOUTES, par TOUS a analysé les stratégies des Partis politiques . Il a conclut par :" Le combat des chef pour le pouvoir fera que les Françaises et les Français rejetteront ces politiciennes , ces politiciens".Il poursuit :" Le combat pour le POUVOIR est la mort annoncée pour une vie démocratique dans notre pays." Quelle prophésie !
Plus de 65 % des Françaises, des Français rejettent ces politiciennes , ces politiciens. L'expression : l'abstention record à chaque élection !
Quel avenir pour le P.C.R. ?
Quand les parents se battent, les enfants trinquent. Le PEUPLE REUNIONNAIS trinque depuis longtemps et il trinquera encore plus demain.
Quelle image donnons-nous à nos enfants devant de tels spectacles d'adultes responsables.? Quelle image !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit