sak ifé nout jordu ék nout demin

"Non à l'homophobie et aux violences verbales dans notre école"


Édito
Dimanche 1 Décembre 2013

Devant la situation qui ne cesse de se détériorer à l'école René Manglou de Sainte-Suzanne, il devient urgent que le rectorat et la mairie rencontrent les parents.


A la rentrée des classes, la mairie a dû remanier ses personnels suite aux suppressions de postes de précaires. Ainsi, des agents communaux se sont retrouvés sur des postes ne correspondant pas à leur profils (cantinière qui devient surveillante etc...).

A l'époque, nous avons averti le responsable de service des problèmes rencontrés: certains personnels mécontents qui faisaient la grève du zèle et qui ne surveillaient que leur sac à main, les enfants livrés à eux-mêmes, une présence minimale... On nous dit que pour que la pilule passe en compensation ils travaillent moins...

Nous avons fait part au directeur de nos inquiétudes tout en comprenant la situation dans laquelle se retrouvait subitement ses nouvelles surveillantes mais qu'un minimum de formation s'imposait.

Bien entendu la mairie est restée dans son inertie habituelle et nous nous retrouvons aujourd'hui avec des parents qui n'arrêtent pas de venir régler des comptes avec certaines surveillantes ou le directeur. Les enfants sont traités de manière inadmissible: "barre a ou espèce Ti Comores" "Ma brise a ou si ou continue". Cela relève bien d'un manque de formation et de pédagogie.

Averties, la mairie et l'école n'ont rien trouvé de mieux que sortir un nouveau règlement de la cantine. Règlement, établi sans aucune concertation avec les représentants de parents d'élève, qui menace les parents d'exclure leurs enfants de la cantine si des incivilités de leur part étaient constatées... quid de l'attitude de certaines surveillantes ?

L'inspection académique n'est pas en reste. Depuis 3 ans, l'école récupère tous les cas difficiles que les autres écoles ne veulent plus et depuis 3 ans, à chaque conseil d'école on nous dit que ces jeunes attendent une place en milieu spécialisé et que c'est une question de place dans ses dites structures. A ce rythme là, ses enfants qui ont besoin d'aide, auront 16 ans avant d'être pris en compte.

Il est plus qu'urgent que la mairie mette des personnels compétents et que chacun prenne ses responsabilités avant que les violences verbales se terminent en violences physiques tant les tensions sont fortes.

Christian Picard, représentant élu des parents d'élèves



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Aline Murin Hoarau, Réunionnais Debout et Libres le 02/12/2013 06:42
C'est inadmissible, plus rien de fonctionne dans cette mairie... C'est le chaos total...
Mais ce n'est pas la première fois que les enfants sont pris en otage et sont maltraités.
Le dialogue n'existe plus, aujourd'hui, on sabouk, on déplace ceux qui s'expriment...

L'éducation n'est pas une priorité du maire et de son équipe.
Pour rappel :
Lorsque l'ancien nouveau maire était inéligible pour faute et détournement de fonds public, il a bloqué le service technique privant Les enfants de la cantine scolaire.
Avec Daniel Alamélou, ils ont ensemble au nom de leur égo organisé cette grève pour tenter de faire basculer Madame Pausé.

A aucun moment j'ai lâché. J'ai tenu tenu bon devant la grille fermée, résisté devant ce déferlement de cris et d'individus manipulés.
Et avec l'équipe de la Restauration, nous avons tout mis en œuvre pour permettre aux enfants d'avoir un sandwich le midi. Oui, j'ai résisté car ce qui m'importait le plus c'était ces pauvres enfants à qui on a tenté de priver le repas du midi.

Je me souviendrai toujours de l'attitude de Daniel Alamélou, voyant que cette tentative de coup d'état était entrain d’échouer se rabat en mairie avec moi et d'autres élus pour appeler toutes les boulangeries.
De son coté, l'ancien nouveau maire rejette la faute sur le premier adjoint Daniel Alamélou.

Et oui PCR et PLR lé pareil, ces deux là utilisent ce parti, et la clé que des intérêts personnels, les habitants comme les enfants, ce n'est pas leur souci premier.

A suivre,...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 18 Juillet 2015 - 06:31 La Région et le très haut débit