sak ifé nout jordu ék nout demin

Mars 2010 - mars 2011 : PS - PCR, de la "trahison" à l'union


Politique
Lundi 21 Mars 2011

Cette fois-ci c'est officiel : le parti communiste réunionnais et le parti socialiste local, se rabibochent, et ce pour conserver la majorité hétéroclite du Conseil général. Cette union de raison basée sur un contrat de mariage, signé le 6 février, ne fleure pas pour autant le grand amour.


Mars 2010 - mars 2011 : PS - PCR, de la "trahison" à l'union
Imaginer Gilbert Annette, premier secrétaire fédéral du PS, ou Elie Hoarau, secrétaire général du PCR, l'un dans une grande robe blanche de mariée, diadème, bouquet de fleurs, une longue voile ; et l'autre en costume "griffée" et cheveux en bataille.

Tous deux, les yeux dans les yeux, la main dans la main, marchant d'un pas sûr vers le palais de La Source, source de cette nouvelle union. Ses effluves enivrent la Gauche. Ses fragrances endorment la Droite. Ça c'est l'effet Nassimah Dindar, sans faux cils, ni Sarko. “Parce que je le vaux bien”, pourrait même dire la présidente du Conseil général.

C'est vrai, depuis dimanche soir Nassimah Dindar le vaut bien. La conseillère générale de La Source a donc officiellement réuni le couple terrible (PS - PCR). Il y a un an à peine, c'était la haine. Tout était gangrène. “Une trahison nous a fait perdre la Région”, a encore dit il y a une dizaine de jours, Paul Vergès lors d'un meeting à Sainte-Marie.

Le divorce a été douloureux. La pyramide inversée a été laissée à Didier Robert, le nouveau locataire ; la MCUR et le tram-train ont été rendus à l'Etat, et c'est le président de la Région Réunion qui a eu la garde de Monica Govindin. Et Pierre Vergès a été confié à Jean-Yves Langenier au Port. En attendant mieux.

Le mieux est contenu dans le programme socialiste : "un toit, un emploi, un avenir". Le toit est trouvé. Gilbert Annette et Elie Hoarau ont signé le contrat pour le toit et les emplois, le 6 février dernier. Ce contrat prénuptial a été conforté aujourd'hui.

Dans un communiqué à la presse, le PS et le PCR rappellent une clause essentielle du protocole d'accord : “nos deux organisations conviennent de l'application du principe du désistement républicain en faveur du candidat le mieux placé. Tout doit être mis en œuvre pour un désistement républicain actif afin de garantir la dynamique d'union et de rassemblement".

Le PS et le PCR veulent que le succès fasse des "petits", quatorze en tout (lire ci-dessous). C'est vrai quand on aime on ne compte. Le troisième point du contrat socialiste devrait permettre d'assurer leur "avenir", sans aucune trahison cette fois, mais avec beaucoup d'amour. Comme cela a été le cas à chaque après chaque rupture ou retour de flamme. Comme dans "Les feux de l'amour"...


La liste des candidats PS et PCR

Saint-Benoît : Philippe Leconstant
Saint-André 2 : Eric Fruteau
Saint-André 1 : Michèle Caniguy
Le Tampon 4 : Jean-Jacques Vlody
Saint-Louis 1 : Claude Hoarau
Saint-Louis 2 : Yvon Bello
Saint-Paul 1 : Gérard Incana
Saint-Paul 3 : Pascaline Nemazine
Saint-Paul 4 : Christian Felicité
Saint-Paul 5 : Jean-Claude Melin
La Possession : Roland Robert
Le Port : Pierre Vergès
Sainte-Marie : Christian Annette
Saint-Denis 2 : Gérard Françoise

Jismy Ramoudou



      Partager Partager

Les commentaires

1.Posté par Philippe Lew le 22/03/2011 08:40
La Possession : pourquoi les festivités prévues pour hier soir ont-elles été annulées ?
Hier matin, un camarade de la caverne d’Ali Roro et ses 40 valeurs sûres m’appelle pour m’inviter aux festivités prévues pour le soir : commémoration du 40ème anniversaire de la prise de la caverne par Roland Robert. Il me demande de ne pas trop insister pour le déjeuner, vu qu’il y aurait de bonnes choses à manger et à boire.
J’ai suivi son conseil, étant donné que dans la matinée en passant devant la caverne, j’ai vu beaucoup de monde s’affairant à monter les tentes censées abriter les produits d’un traiteur de premier ordre. Et c’est avec plaisir que vers 17h30, je me suis dirigé vers le lieu de fête. Et là, énorme surprise, les tentes sont couchées par terre. Que s’est-il passé ? Il n’y avait pas de vent, encore moins un tsunami ! Quoi la fé, camarade ? C’est à cet instant précis, comme par hasard, que mon téléphone sonne ; au bout du fil, le camarade en question qui, tout excité et visiblement à bout de souffle, m’annonce que les festivités sont annulées. Totoche out nénène, à kose i annule tout sa ?
De fil en aiguille, j’ai cru comprendre que, en plus de commémorer ses 40 ans comme maire, Roland Robert devait aussi fêter sa réélection au conseil général ! Et tout ça gâché par 20 malheureux bulletins. Ô rage, ô désespoir. Il paraît que s’il avait maintenu la fête, le coût de celle-ci aurait été automatiquement intégré à son compte de campagne ! J’avoue que je n’ai pas eu encore le temps de vérifier.
Toujours est-il que tous les camarades invités, et ils étaient nombreux, sont rentrés chez eux le ventre vide et le gosier sec. Il se chuchote que Vanessa y serait pour quelque chose, info ou intox ? Bon appétit zotte toute.



2.Posté par ZOE le 23/03/2011 06:18
Comment voulez vous que les citoyens fassent confiance aux hommes politiques? En 2010, les tenors du PCR nous ont traité (nous socialistes) de tous les noms. En 2011 les ténors socialistes nous demandes de voter pour le PCR. Faut vraiment être un homme politique pour être hypocrite à ce point. En tout cas à contre coeur je voterai UMP.

3.Posté par Jeannette le 23/03/2011 13:33
Tout à fait d'accord avec le post de ZOE. Comment voulez-vous que nos électeurs s'y retrouvent ? On attise la haine et le rejet pour ceux qui ne pensent pas comme nous et ensuite après un premier tour et les "petits arrangements" on leur demande de voter pour eux. Abradacadabra !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 21 Janvier 2020 - 11:32 La confusion des genres de la Politique.

Dimanche 19 Janvier 2020 - 10:32 Un candidat sérieux pour Saint-Pierre